L'actualité du conseil en stratégie pour le secteur public

Le nouveau marché de conseil de l’État se fait attendre
secteur public
09/06/22

Attendu au printemps, le renouvellement du très décrié marché-cadre de la Direction interministérielle de la transformation publique (DITP) se fait attendre et, même si les équipes de la DITP y travaillent, l’arrivée d’un nouveau ministre et l’échéance des législatives font qu’aucune date n’a été fixée.

Nouvelle-Calédonie : quand Beauvau délègue le bilan des accords de Nouméa
secteur public
28/04/22

Par deux fois, en 2011 et 2018, un binôme de consultants a été choisi pour faire un état de la mise en œuvre de l’accord politique de 1998. Récit de l’intérieur de cette mission à fort enjeu diplomatique.

McKinsey : trois ans pour faire fonctionner les APL
secteur public
21/04/22

Deux ans durant, de fin 2018 à fin 2020, McKinsey a été mandaté à trois reprises par le ministère de la Cohésion des territoires pour faire atterrir la réforme de l’aide personnalisée au logement (APL). Elle était voulue par l’exécutif après qu’il avait annoncé tout au début du quinquennat Macron vouloir la faire baisser de 5 euros par mois.

Secteur public : l’impact des consultants dans le viseur
secteur public
19/04/22

Si les cabinets sont majoritairement bien notés par les administrations acheteuses pour leurs missions dans le service public, les modalités mêmes de cette évaluation sont remises en cause par l’exécutif qui appelle à les muscler. Les consultants, eux, plaident pour une juste prise en compte du caractère volatil de prestations intellectuelles nécessairement évolutives.

État : le Sénat siffle la fin du tout consulting
secteur public
17/03/22

Estimant que les dépenses de conseil de l’État et ses opérateurs ont doublé ces cinq dernières années, le Sénat a préconisé 19 mesures d’amélioration en faveur de l’efficacité de ces achats et de leur transparence, dans un rapport rendu public le 17 mars 2022. Roland Berger, McKinsey et BCG comptent parmi les 20 cabinets les plus actifs. Une proposition de loi transpartisane sera déposée dans les prochains mois pour que le Parlement puisse se prononcer sur ces recommandations.

associés du secteur

Philippe Bassot
CMI
Partner
stratégie publique
stratégie publique
Jean-Patrick Yanitch
Oliver Wyman
Partner
secteur public et politiques publiques
secteur public et politiques publiques
Guéric Jacquet
EY Parthenon
Partner en charge du recrutement des expérimentés
gouvernement et secteur public
gouvernement et secteur public

mars co m

blue flower

tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

tuyau

Un tuyau interressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

Ecrivez en direct à la rédaction !

 
  • Marchés publics : la DITP guichet unique des cabinets
    secteur public
    18/07/18

    La récente attribution des marchés de transformation de l’action publique de l’État français à plusieurs cabinets de conseil en stratégie et en management compte une nouveauté de taille. Là où dans les programmes précédents chaque ministère avait une certaine latitude dans le choix des cabinets et des missions, les nouvelles attributions de marchés se veulent davantage centralisées autour de la direction interministérielle à la transformation publique (DITP) emmenée par le secrétaire d’État Thomas Cazenave, le délégué interministériel à la transformation publique.

    C’est ce que rapporte une enquête d’Acteurs Publics publiée le 18 juin. Des trois lots attribués, le premier consacré aux stratégies des politiques publiques intéresse prioritairement les cabinets de conseil en stratégie, quoique Roland Berger soit également associé avec Wavestone dans le troisième lot consacré à la performance et la réingénierie de processus.

    Autre enseignement : au-delà des binômes choisis pour chaque lot (quatre binômes par lot), une série de cabinets plus petits et spécialisés ont été retenus et associés à chacun des binômes… Il faut suivre. Au final, vingt cabinets principaux et soixante-trois sous-traitants spécialistes ont été choisis par les services de l’État pour accompagner la transformation publique d’ici 2022.

    Bercy Ministère des Finances à Paris

  • Service public : Roland Berger au chevet de l’Association nationale de formation des adultes
    secteur public
    13/03/18

     

    C’était l’un des tandems à avoir répondu à la dernière vague d’appels d’offres de l’État en matière de conseil en stratégie. Selon la lettre confidentielle d’informations La Lettre A, Roland Berger et Wavestone ont été choisis pour pallier le déficit récurrent de l’Association pour la formation professionnelle des adultes. L’opérateur de l’État, dont le statut d’établissement public industriel et commercial a été créé début 2017, assure quelque 50 millions d’heures de formation professionnelle pour le compte du secteur public et du secteur privé et perçoit à ce titre une subvention annuelle de 110 millions d’euros.

    Or, croit savoir La Lettre A, pour pallier le déficit récurrent de cette agence qui incombera directement aux comptes de l’État du fait de son nouveau statut, sa directrice générale Pascale Artois a mandaté le couple Roland Berger-Wavestone pour échafauder la nouvelle stratégie de l’agence. Leur diagnostic commencé en janvier doit nourrir le prochain contrat d’objectif et de performance prévu en mars.

    Fin février, McKinsey comptait parmi les cabinets sélectionnés par le ministère de la Défense pour répondre à une dizaine de marchés publics conclus en décembre 2017 et publiés le 22 février (avis n° 18-25667), d’une valeur cumulée de 87 millions d’euros. Le cabinet travaillera sur un lot consacré au diagnostic et à l’évaluation de politiques publiques et à la transformation.

     

     

  • Le rôle des consultants dans le « big bang » de la fonction publique
    secteur public
    19/02/18

    Plan de départs volontaires de fonctionnaires, recours accru aux contractuels, rémunération au mérite… Le « big bang de la fonction publique » voulu par le pouvoir exécutif rentre dans le dur après que Gérald Darmanin et Édouard Philippe ont présenté début février leur feuille de route de « la transformation de l’action publique 2022 ». Objectif : réduction de quelques points de la dépense publique et départ de 120 000 fonctionnaires au terme du quinquennat d’Emmanuel Macron, comme il s’y était engagé pendant sa campagne. L’un des volets de cette transformation passe par la case conseil.

  • La modernisation du service public draine la demande
    secteur public
    01/07/15

    Les profondes mutations intervenues dans le secteur public depuis quinze à vingt ans n'ont pas manqué de drainer une demande de conseil conséquente.

    En France, c'est la LOLF – loi organique relative aux lois de finances, promulguée en 2001 pour moderniser la gestion de l'État – qui a donné un véritable coup d'accélérateur à un secteur en retard sur les entreprises privées.

  • Marchés publics : les règles d’attribution des prestations de conseil sont respectées dans « une minorité » des cas
    secteur public
    31/08/12

    Encore plus qu'ailleurs, un bon réseau fait un bon carnet de commandes – jusqu'aux limites de la légalité.

    Dans la foulée de la polémique suscitée par la prestation de McKinsey aux Hospices de Lyon, Hervé Huguet, un spécialiste des appels d'offres de marché public, et Raphaël Butruille, en charge du secteur public chez Vertone, détaillent les arcanes de ces attributions de prestations de conseil à géométrie variable.