Bain contre-attaque au Royaume-Uni

Privé de contrats publics pour une durée de trois ans en raison de son implication dans le scandale sud-africain, le cabinet de conseil a choisi de se défendre : il intente une action en justice pour faire annuler la décision gouvernementale.

Consultor.fr
08 Sep. 2022 à 05:00
Bain contre-attaque au Royaume-Uni
Adobe Stock.

« Nous sommes déçus et surpris par cette décision », avait répondu Bain par voie de communiqué de presse, le 3 août dernier. En cause, la récente décision du Royaume-Uni d’exclure le cabinet américain de tout contrat public pour une durée de trois ans (relire ici). Une décision motivée, selon le gouvernement britannique, par l’implication de Bain dans le scandale Zuma en Afrique du Sud.

à lire aussi

17/01/22
12012022ramaphosa

En 2018, Bain avait cherché par tous les moyens à faire taire la vive polémique concernant une mission de conseil de deux ans et de neuf millions d’euros que le cabinet avait obtenue en 2015 pour la South African Revenue Service (SARS), l’agence de perception des revenus de l’État sud-africain. 

Il n’a pas fallu longtemps au cabinet de conseil pour répliquer. D’après le Financial Times, Bain a en effet intenté une action en justice le 2 septembre pour faire annuler cette interdiction de participation aux appels d’offres du secteur public britannique.

Le cabinet estime que le Royaume-Uni n’a pas respecté la procédure appropriée. Et de rappeler qu’il avait reconnu ses erreurs et remboursé tous les frais avec intérêts.*

« Nous pouvons confirmer que Bain a amorcé un début d'action en justice contre la décision du ministre, dont nous considérons qu'elle procède d'une méthode biaisée », a réagi publiquement Bain dans un communiqué. 

Mais le gouvernement britannique n’entend pas en rester là et a déclaré qu’il « défendrait fermement » sa position. Peter Hain, ancien ministre travailliste qui a fait pression pour que des sanctions soient prises à l’encontre de Bain, a de son côté affirmé que la contestation de l’interdiction était « absolument honteuse » et assuré qu’il écrirait au président des États-Unis, Joe Biden, afin de l’exhorter à prendre des mesures similaires outre-Atlantique.

0
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaire (0)

Soyez le premier à réagir à cette information

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

secteur public

Benjamin Solano
secteur public
bain, uk, afrique du sud
10850
Bain & Company
2022-09-14 17:38:13
0
Non