L’UGAP met sur les rails un marché de conseil à 375 millions d’euros

Sept cabinets ont été sélectionnés pour le lot de conseil en stratégie d’un montant initial de 25 millions d’euros et dont la valeur pourra aller jusqu’à 75 millions d’euros. En parallèle, trois lots de conseil en organisation, finance ou immobilier ont été attribués.

Consultor.fr
26 Aoû. 2022 à 05:00
L’UGAP met sur les rails un marché de conseil à 375 millions d’euros
Adobe Stock.

L’Union des groupements d’achats publics (UGAP), qui centralise auprès de ministères, collectivités territoriales et établissements hospitaliers, les commandes à des centaines de fournisseurs, vient de rendre publics les sept cabinets de conseil sélectionnés pour accompagner les réflexions stratégiques des clients de la centrale sur les prochaines années.

Et ce, avec quelques mois de retard que le contexte de polémique autour du recours aux cabinets de conseil dans le secteur public en France explique très probablement. L’UGAP avait en effet lancé le 22 octobre 2021 le renouvellement du marché. Il devait clôturer en décembre 2021, et les attributaires être connus en avril 2022. Le marché aura finalement été conclu en juillet et l’attribution publiée le 13 août.

à lire aussi

13122021ugapillustration

Trois ans après que l’Union des groupements d'achats publics (UGAP), qui centralise auprès de ministères, collectivités territoriales et établissements hospitaliers, les commandes à des centaines de fournisseurs, avait lancé son premier marché de conseil en stratégie d’une valeur de 12 millions d’euros, son directeur a détaillé au Sénat comment ils sont dépensés.

Ainsi que Consultor l’avait annoncé (relire notre article), PwC est le mandataire du marché. Trois cotraitants sont sélectionnés avec lui : l’ADIT, Havas Paris et Landot & associés. Des noms qui peuvent surprendre sur un lot de conseil en stratégie dont ils ne sont a priori pas des spécialistes.

Tous quatre pourront intervenir seul ou ensemble sur des sujets tels que l’accompagnement des 100 premiers jours des nouveaux maires (comme ce fut le cas lors du précédent marché – voir notre article), ou sur la stratégie de vente en ligne de l’UGAP, la centrale ayant eu elle-même recours aux services de McKinsey.

Ces quatre cabinets sont au rang 1 du marché, c’est-à-dire qu’ils auront la primeur de toutes les missions de conseil en stratégie via l’UGAP. Puis viendront les cabinets de rang 2, en cas de défaillance au rang 1.

Au rang 2, on retrouve McKinsey et Eurogroup, des noms plus familiers en matière de conseil en stratégie dans le secteur public. Le cabinet d’avocats Seban & Associés est également retenu.

Lors du précédent marché (2019-2022), McKinsey (mandataire) et Eurogroup Consulting (cotraitant) avaient été choisis au rang 1 du lot de conseil en stratégie. Avaient également été retenus au rang 2 Ernst & Young Advisory en tant que mandataire, et le Boston Consulting Group et KPMG comme cotraitants. Roland Berger avait été retenu au rang 3.

McKinsey et Eurogroup restent donc présents sur le nouveau marché mais au rang 2 – et exit tous les autres.  

Les prestations de conseil sont plutôt récentes pour l’UGAP, la centrale qui a été créée en 1968. En 2012, elle a lancé son premier marché de prestations intellectuelles informatiques. En 2016, elle lançait un marché de conseil en organisation (dont Eurogroup était mandataire). Un dernier marché qu’elle reconduisait en 2019 en le divisant en quatre segments : conseil en organisation, conseil immobilier, conseil financier et conseil en stratégie.

Les prestations intellectuelles et les prestations intellectuelles informatiques représentaient 207 millions d’euros d’achats via l’UGAP en 2018, sur un total de 3,39 milliards d’euros d’achats. Dans cet ensemble, le marché de conseil en organisation confié à Eurogroup en 2016 jusqu’en 2019 cumulait 17 millions d’euros de commandes par an (soit 8 % des prestations intellectuelles et les prestations intellectuelles informatiques).

En 2020, les prestations intellectuelles et les prestations intellectuelles informatiques représentaient 253 millions d’achats, toujours via l’UGAP. Sur ce montant, seulement 50 millions sur le conseil en stratégie, organisation, finance et immobilier (19 % du total des prestations intellectuelles). Dans cet ensemble, le conseil en stratégie restait ultra marginal, avec 12 millions d’euros sur quatre ans.

Le nouveau marché attribué mi-août marque un doublement avec un montant minimal de 25 millions d’euros.

2
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaires (2)

toto
08 Sep 2022 à 16:13
Ce n'est pas mystérieux du tout, ils doivent gérer un million de commande / an sur 750 fournisseurs et tout le territoire national, avec des clients qui pour la plupart ne peuvent pas devenir experts en marchés publics.

citer

signaler

qullien
01 Sep 2022 à 19:25
Comme vous le précisez Mc Kinsey est au rang 2 dans le jargon Ugap ceci s'appelle multi tributaire de défaillance, dans la réalité place du mort avec espérance de CA proche de 0.
Pour des raisons mystérieuses l'UGAP est très friande de ceci par rapport à des pratiques de tourniquet ou de remise en compétition type DITP, Dae ne donnant pas tout le marché au titulaire de rang 1.

Une autre précision, l'UAGP ne signe pas un marché distribuant des euros, elle met à disposition pour ses membres un cadre contractuel qu'ils peuvent (pas doivent) utiliser.
Elle se rémunère d'ailleurs là dessus (de 5 à 10% ds commandes).
Un acheteur public peut si il veut utiliser ce cadre, il peut aussi utiliser ses propres cadres est général n'est pas plus compliqué.

Enfin si par hasard PWC déposait le bilan et donc nos amis de Mc Kinsey devenait titulaire de rang 1, je demande à voir le DGS qui ira dire à ses troupes "Bonne nouvelle, j'ai passé une commande à Mc Kinsey pour..., " Bienvenue à Pole Emploi (France Travail)

citer

signaler

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

secteur public

Benjamin Solano
secteur public
ugap, secteur public, mckinsey, eurogroup, consultation, marché public, résultat, accord cadre
10822
McKinsey
2022-09-19 16:47:25
2
Non