Portugal : l’ancien ministre de l’Économie cadeauté par Roland Berger ?

Polémique au Portugal autour des 230 000 euros adressés à l’ancien ministre de l’Économie par le cabinet de conseil, qui avait été sollicité par le ministre lorsqu’il était en fonction.

Consultor.fr
09 Sep. 2022 à 05:00
Portugal : l’ancien ministre de l’Économie cadeauté par Roland Berger ?
Wikipedia.

Manuel de Pinho, ministre de l’Économie de 2005 à 2009, a-t-il perçu des rémunérations de complaisance de 2010 à 2013 de la part de Roland Berger, cabinet qu’il avait fait travailler sur un plan national de tourisme lorsqu’il était en fonction ?

L’Observador, journal digital portugais, a appris en effet que Roland Berger avait été embauché pendant le mandat de Manuel Pinho, pour préparer, entre autres études, le Plan stratégique national pour le tourisme (PENT) – une prestation qui avait été facturée un million d’euros entre 2006 et 2008. Les médias portugais mettent également en avant la collaboration avec Roland Berger, à la même époque, du fils du ministre.

Une fois retiré de son mandat politique, l’Observador raconte comment 230 000 euros ont été payés par Roland Berger à Manuel de Pinho sans que le cabinet ne puisse justifier d’une mission précise, ni l’ancien ministre se souvenir d’un mandat en particulier au Portugal.

à lire aussi

19/04/16
start-up-lisboa

A chaque semaine son annonce de partenariat entre un cabinet de conseil et un spécialiste de l'innovation. Et bien souvent, ces annonces proviennent de Roland Berger. Cette fois, ça n'est ni à Berlin, ni à Paris mais à Lisbonne que Roland Berger s'est associé à l'un des acteurs locaux de entrepreneuriat. Le cabinet allemand a annoncé la jeudi 7 avril son partenariat stratégique avec Start-up Lisboa. L'initiative s'inscrit dans le cadre du programme Terra Numerata, cher à Charles-Edouard Bouée. Roland Berger interviendra auprès de l'incubateur pour conseiller les start-up dans leur développement et leur excubation. En échange, il pourra bénéficier des conseils et bonnes idées de Start-up Lisboa et de ses protégés et ainsi les mettre en œuvre chez ses clients.

Source : Economico

Le cabinet a indiqué qu’il s’agissait d’honoraires rémunérant les connaissances, les compétences et l’expérience de Manuel de Pinho qui est également docteur en économie, ancien fonctionnaire du FMI et ancien cadre du secteur bancaire.

Toujours selon l’Observador, l’ancien ministre de l’Économie avait fondé une société de conseil en juillet 2010, société qui devait se mettre au service de Roland Berger Portugal pour fournir des services de conseil en Amérique latine et en Afrique.

Manuel de Pinho a réagi en indiquant qu’il n’avait jamais été impliqué dans des projets au Portugal. Quant à l’embauche de la société Roland Berger alors qu’il était ministre de l’Économie, il affirme que le cabinet de conseil est reconnu comme un leader mondial dans le secteur du tourisme.

Et ce n’est pas le seul dossier dans lequel le nom de Manuel de Pinho a fait polémique. L’ancien responsable politique avait en effet également été mis en cause pour les conditions dans lesquelles il avait été promu, à l’issue de son mandat politique, à Columbia via le sponsoring de l’université américaine par l’énergéticien portugais Energias de Portugal (EDP).

0
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaire (0)

Soyez le premier à réagir à cette information

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

secteur public

Benjamin Solano
secteur public
portugal, roland berger, tourisme, Manuel de Pinho
10852
Roland Berger
2022-09-14 17:35:25
0
Non