Bureaux parisiens : le 8e arrondissement reste la norme

 

 

Le 8arrondissement reste un must pour au moins deux raisons : les clients s'y trouvent et les recrutements des meilleurs étudiants exigent des domiciliations aussi prestigieuses que celles de la concurrence.

Ils sont quelques-uns à prendre leurs distances avec cette règle tacite. (article mis à jour le 20/10/2020)

 

11 Oct. 2019 à 03:10
Bureaux parisiens : le 8e arrondissement reste la norme

 

Le 1er janvier 2020, Ylios déménagera. Le cabinet laissera le 29 de la rue Vernet dans le 8arrondissement pour le 105 de l'avenue Raymond Poincaré, dans le 16arrondissement. Où la quarantaine de collaborateurs actuels du cabinet devraient être plus à leur aise. Ylios deviendra alors voisin de palier d’un certain Mars & Co, qui occupe un ancien secrétariat d’État au numéro 100 de la même avenue.

Avec ce déménagement, Ylios emboîte le pas à Bain & Co ainsi qu’à Ares qui ces derniers mois ont mené un projet de déménagement vers le 16arrondissement : Ares n’a pas changé d’adresse avenue de la Grande Armée, mais d’étage pour occuper un plateau unique plus vaste pour accueillir l’ensemble du staff élargi, alors que ses bureaux étaient installés sur deux étages précédemment.

Bain & Co a, de son côté, abandonné ses bureaux de l’avenue Montaigne après le rachat du bâtiment classé du 50 avenue Montaigne. Le nouveau propriétaire souhaitait réaffecter les locaux que le cabinet de conseil partageait avec la banque privée 1818.

Objectif numéro un : gagner en taille

Souvent, comme pour Ylios et Ares, l’objectif premier est de gagner en taille pour pouvoir héberger la croissance prévue des équipes. Ce fut aussi le cas d’INDEFI récemment. Le cabinet est passé de 250 à 500 mètres carrés en déménageant, là encore dans le 8e arrondissement, du 18 de la rue Royale au 30 de la  rue de La Boétie.

L’ambition peut être aussi de modeler un lieu dont le cabinet juge qu’il incarnera mieux sa philosophie.

« Si effectivement il y a peu de différence à poser une plaque dans le 16e plutôt que dans le 8e – il y a neuf minutes à pied entre les deux lieux –, il y a surtout un très gros investissement en travaux d'aménagement pour gagner en coordination, en transversalité, en modernité et en agilité. Et rendre concrets nos fonctionnements en écosystèmes ouverts avec nos partenaires puisque nous serons en capacité de les accueillir », détaille Fabrice Catala, partner chez Ylios.

Ces mouvements portent à six (Advancy, Ares & Co, Bain & Co, Mars & Co, Eleven, Ylios) les cabinets domiciliés dans le 16arrondissement, prenant une légère – voire infime – distance avec le quartier des Champs-Élysées.

Fini donc la proximité quasi obligée avec la plus connue des avenues ? « La plaque obligée dans le 8arrondissement a sans doute perdu un soupçon de son importance auprès de certains clients », glisse Jean-Charles Ferreri, associé chez Global Strategy Group (GSG) par KPMG.

Vertone, L.E.K., INDEFI ou Mawenzi restent dans le 8arrondissement, mais tirent vers l’est, direction La Boétie, Saint-Philippe du Roule, Saint-Lazare ou la place de Clichy avec Courcelles Conseil qui est déjà dans le 9arrondissement.

Simon-Kucher & Partner et PMP Conseil franchissent le Rubicon en plein triangle Haussmann-Opéra-Madeleine, zone beaucoup plus commerciale que de bureaux, avec le Printemps et les Galeries Lafayette.

Il y a bien sûr aussi les positionnements plus atypiques, quoiqu’ils ne soient pas très récents : le Boston Consulting Group et A.T. Kearney respectivement rues Saint-Dominique et de l’Université, et Kea & Partners à Malakoff, qui montrent que le conseil en stratégie peut tout à fait croître et embellir hors des sentiers battus.

La carte des cabinets de conseil en stratégie

Sur la carte ci-dessous apparaissent tous les cabinets recensés dans le guide des cabinets de conseil en stratégie de Consultor.fr :
- en gris foncé, les cabinets dans ou à proximité du Triangle d'or, au cœur du quartier des affaires dans le 8arrondissement de Paris
- en gris clair, les cabinets qui restent dans le 8arrondissement sans être dans le Triangle d'or
- en bleu, les cabinets situés dans le 16arrondissement ; en rouge, les cabinets dans le 9e arrondissement
- en violet, les Big Four à la Défense ou à Neuilly-sur-Seine (ainsi que Circle Strategy qui y a ouvert ses bureaux) et Mawenzi dans le 17e arrondissement
- en jaune le BCG et Kearney seuls sur la Rive Gauche et Kea & Partners dont la domiciliation à Malakoff est un choix patrimonial (le cabinet est propriétaire des murs) fait dès sa création.


 

 

Le centre de gravité joue encore à plein

Certes. Et pourtant. Le gros des cabinets ne s’éloigne pas du 8arrondissement, et cherche même plutôt à se rapprocher du cœur des quartiers des affaires.

C’était le sens du déménagement d’Advancy précédemment situé avenue Charles de Gaulle à Neuilly-sur-Seine, où il disposait de 800 m2. Début 2018, le cabinet s’est installé au 28 de l’avenue Victor Hugo (2 000 m2) dans le 16e dans les anciens locaux d'Oliver Wyman. Idem de Roland Berger : lorsque le cabinet quitte l’hôtel particulier de la rue de Prony, à proximité du parc Monceau, il opte pour la rue de Lisbonne qui le rapproche des Champs-Élysées.

En cela, huit ans après notre première étude, le secteur n’a pas connu d’inflexion notable. Trois cabinets (Cepton, Corporate Value Associates, McKinsey) demeurent entre les trois avenues mythiques de la Rive droite – George V, Champs-Élysées et Montaigne. Et Oliver Wyman et Cylad en sont de proches voisins.

 « Il est quand même très pratique d’être central. La proximité de la ligne 1 du métro est bien commode pour nombre de déplacements. Et notamment, en ce qui concerne les consultants, pour passer une heure ou deux au cabinet le vendredi en fin de journée. A fortiori, la proximité des Champs est attractive pour certains dans les équipes clients », explique Benoît Tesson, le CEO de Vertone.

Les clients se trouvent là et l’activité du conseil en stratégie s’y concentre. Surtout, c’est un argument de recrutement. « L’adresse a un impact direct sur la qualité de nos recrutements », juge Jean-Charles Ferreri. Les étudiants issus des meilleures écoles d’ingénieurs et de commerce céderont difficilement à la Défense quand ils peuvent avoir de l’haussmannien dans un des quartiers les plus huppés de la capitale.

GSG, comme les autres Big Four qui développent des marques dans le secteur, en est particulièrement conscient. C’est la raison pour laquelle EY-Parthenon qui avait un temps envisagé de regrouper ses équipes EY à la Défense conservera finalement sa plaque avenue Hoche.

GSG fera de même dans les prochains mois avec la finalisation d'une adresse hors de Paris intra-muros. Deux possibilités sont actuellement testées : une dans le 17e et une autre, naturellement, dans le 8arrondissement.

Consultor.fr

 

0
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaire (0)

Soyez le premier à réagir à cette information

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

Manuel de survie

  • Congé pat’ : McKinsey double à son tour les 28 jours

    Nommée en août dernier comme directrice générale de McKinsey France, Clarisse Magnin-Mallez, 45 ans, première femme à la tête du géant du conseil en France, fait du bien-être de ses salariés-parents l’une de ses priorités.

  • La vie de stratège en BD – Épisode 4 : classe affaires

    Avec la reprise de l’activité de conseil post-covid, quoique le télétravail restera une composante importante, les déplacements chez les clients vont reprendre de plus belle. Si les capitales du business font rêver, Paris, Londres ou New York, la réalité des missions chez les clients peut être un soupçon moins exotique. Nouvel épisode de notre BD sur le conseil en stratégie, Consultix.

  • Étude : des « Baby Partners » rarement passés par l'opérationnel

    Dix ans de maison, des expériences préalables dans l’industrie, peu d’entrepreneuriat : voilà quelques-uns des traits caractéristiques du parcours type des partners des cabinets de conseil en stratégie. Avec quelques exceptions notables.

    Découvrez les résultats de l’étude de Wit Associés pour Consultor.

  • 300 clients, 700 copils, 5 déménagements : 30 ans de consulting

     

    Quarante-quatre ans de carrière, trente-cinq de conseil en stratégie, dont vingt-cinq passés sous le label Kearney dont il est devenu un associé énergie et pricing : Laurent Dumarest a vu s’enchaîner les révolutions technologiques et s’est frotté aux clients et aux projets les plus inattendus. Jeune retraité, il n’en a pourtant pas fini avec le conseil, au contraire.

  • Avocat et consultant : la difficile équation

    Ce sont des profils plutôt atypiques au sein des cabinets de conseil en stratégie. Certains avocats choisissent la strat’ plutôt que le barreau. Ils y sont recherchés, non pas pour leur connaissance du droit, mais pour leurs qualités personnelles, d’éloquence ou de rigueur. Les avocats-consultants Rémi Philippe, senior consultant chez Kea & Partners, et Grégoire de Vogüé, ex du BCG et d’Ares & Co, avocat chez Taj, donnent leur point de vue.

  • La vie de stratège en BD — Épisode 2 : l'homme pressé

    À peine arrivé dans l’un des cabinets les plus réputés de la place, le partner caricaturé par notre dessinateur Léo est déjà démarché par un chasseur de têtes pour rejoindre un cabinet concurrent – une proposition qui ne se refuse pas. Même s’il arrive à certains consultants de cumuler trois, quatre ou cinq cabinets au cours de leur carrière, toute ressemblance avec des personnes réelles ne serait que fortuite !

  • Kearney : dans les coulisses de la philanthropie fait maison

    Pour permettre à ses consultant(e)s de combiner développement professionnel et personnel, Kearney a mis en place un programme diversifié de missions solidaires entrant dans le cadre de sa politique de développement durable.

    Sur la base du volontariat, les consultants mettent ainsi pendant quelques mois leurs compétences au service d’organisations à impact social, souvent des associations, avant de reprendre leur activité au sein du cabinet de conseil en stratégie.

  • Covéa, SNCF, Total : ces DG catapultés partners

     

    Pour répondre à des objectifs de croissance ou d’expertise, les cabinets n’hésitent pas à faire entrer des profils seniors directement en tant que partners, quand bien même ils n’ont aucune expérience antérieure dans le conseil.

    Attention aux conditions d’adaptation requises : toutes les greffes ne prennent pas.

  • L.E.K., Bain : comment le CEO de Webhelp a fait ses classes dans la stratégie

     

    Il a fait de sa start-up, créée en 2000, l’une des rares licornes françaises.

    Olivier Duha, 51 ans, s’imaginait explorateur lorsqu’il était enfant, a été consultant chez L.E.K. Consulting puis Bain & Company, avant de devenir un entrepreneur à succès. Il est le CEO cofondateur de Webhelp.

Manuel de survie
recrutements, adresses, locaux, paris, vertone, jean charles ferreri, fabrice catala, ylios, champs elysees, huitieme arrondissement, Paris, bureau, Champs Elysées, adresse, géographie, carte
3787
Advancy Ares & Co Bain & Company Boston Consulting Group Courcelles Conseil EY Parthenon Global Strategy Group Kea & Partners Kearney McKinsey Monitor Deloitte Oliver Wyman Roland Berger
Benoît Tesson Jean-Charles Ferreri
2021-11-03 19:59:30
0
Non