Cepton

11, rue Lincoln, 75008 Paris
+33 (0) 1 78 09 73 20
Consultant(e)
2 ans
Senior Consultant(e)
2 ans
Manager
3 ans
Associate Partner
2 ans
Partner
bertrand-kleinmann
Cepton
Partner
automobile, services d’infrastructure, pharmacie - santé, télécoms et numérique, transports
automobile
services d’infrastructure
télécoms et numérique
transports
philippe-cocude-associe-cepton-strategies
Cepton
Partner
pharmacie - santé
francis-turina-malard-associe-cepton-strategies
Cepton
Partner
automobile, santé
automobile
santé
jean-reboullet-associe-cepton-strategies
Cepton
Managing Partner
santé
santé
Ce cabinet qui surfe sur la vague de la pharma

Lire l'article

Pour réagir à la description de cette

fiche ou ajouter des informations,

utilisez ce formulaire

Depuis sa fondation en 2006, Cepton cultive son côté familial et entrepreneurial. Pas de fonction support hormis la personne qui vous accueille au troisième étage du 11 rue Lincoln. La paie des trente-cinq consultants de la maison, c’est le patron et fondateur Jean Reboullet qui s’y colle.

    Chiffres clés :
  • Création en 2006
  • 7 associés dont 5 en France 
  • 35 consultants
  • 95 % des missions dans l’industrie pharmaceutique (pharma, biotech, medtech) dont un quart de private equity

Son chien Hélice – normal pour le SupAéro 1985 – a pris du poids parce que les consultants lui donnent à manger. Salle de réunion et de déjeuner dans des combles vitrées que la société vient d’acquérir dans le même bâtiment. Tenue décontractée de rigueur sauf avec les clients. Locaux sans chichis.

La décontraction s’arrête là. Sur le fond des sujets, Cepton se veut au taquet. La spécialisation, ici, on aime. Entre deux missions, les consultants peuvent rédiger des articles sur les avancées de l’immunothérapie des leucémies ou les promesses de la télémédecine. Des méthodologies brevetées, par exemple en cas d’entrée sur le marché européen d’un nouveau produit, servent aussi d’argument de vente. On revendique que le conseil en stratégie dans la santé soit plus une vocation qu’ailleurs. Y compris pour des charrettes jusque tard dans la nuit quand une deadline l’oblige, ce qui reste exceptionnel.

Les missions principalement vendues : due diligence (un quart de ses activités), lancement de nouveaux médicaments, réflexions préalables sur des refontes d’organisations, entrée sur le marché européen d’entreprises internationales, comme récemment pour une entreprise de biotechnologie américaine. Tous les acteurs privés de la santé sont potentiellement dans le périmètre de jeu.

Cepton est apprécié pour son fort taux de séniorité embarquée sur les missions : un partner pour quatre consultants environ et les associés sont staffés entre 30 et 40 % de leur temps chez les clients.

Une modeste filière de recrutement existe à l’X – trois anciens de l’école comptaient dans les effectifs parisiens en octobre 2018 – parce que Marc-Olivier Bévierre, un des associés, en est lui-même diplômé (1985) et qu’il est le président de X-Biotech, l’association des polytechniciens du secteur. Ça aide. De manière générale, le patron de Cepton privilégie plutôt, en effet, les profils d’ingénieurs (X, Centrale, Télécom Paris, Ponts) ou les doubles cursus (ingénieur/commerce, docteurs en science-pharmacie/commerce). Commerciaux issus des écoles « tier 1 » sont aussi bienvenus, tout comme les Ph. D en sciences dures.

Pour éviter le phénomène du cabinet dont la vie dépend entièrement de la figure de son fondateur, le capital a été ouvert à deux associés historiques, Francis Turina-Malard (un ancien du BCG) et Marc-Olivier Bévierre, ainsi qu’à trois chefs de projet. En 2020, un nouveau grade d'associate partner a été créé pour ouvrir le partnership.

Objectif numéro un à présent : fidéliser toujours plus les équipes. Objectif numéro deux : se développer dans un environnement où de nombreuses pistes de croissances organiques sont identifiées.

Se vendre ? Merci, mais non merci. Pour une raison simple : Jean Reboullet, « Monsieur cinq cabinets » passé par Arthur D. Little, Kearney, Roland Berger et Schlumberger Consulting avant Cepton, ne saurait pas quoi faire à la place.

Objectif du cabinet : doubler de taille à l'horizon 2025.

 Dernière mise à jour : mars 2021

Le guide des cabinets de conseil de Consultor est réalisé, et régulièrement enrichi, par un comité éditorial indépendant, composé de professionnels du consulting. Toute reproduction, même partielle, est strictement interdite.

  • Processus Stagiaire (2 tours)
    • 1er tour : Entretien téléphonique par 2 consultants avec Brain teaser
    • 2e tour : 2 entretiens Individuels avec étude de cas
    • 1 entretien avec présentation orale

 

  • Processus Consultant, Senior Consultant, Manager (3 tours)
    • 1er tour : Entretien téléphonique par 2 consultants avec Brain teaser
    • 2e tour : 2 entretiens Individuels avec étude de cas
    • 1 entretien avec présentation orale
    • 3e tour : 3 entretiens (partners)
Oui
3911
Vert
Vert
75008
11, rue Lincoln
Paris
Vert
Vert
Vert
Vert
video,video_vimeo,video_2,video_vimeo_2,video_3,video_vimeo_3,entretien_filtre_2,entretien_filtre_3,postuler
entretien_filtre,article_relation_filtre,grades,agenda,offres,article_relation_filtre_2,article_relation_filtre_3