Corporate Value Associates

40, avenue George V, 75008 Paris
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
+33 (0)1 83 79 82 57
Consultant(e)
2 ans
Consultant(e) senior
2 ans
Manager
2 ans
Senior manager
3 ans
Associate partner
3 ans
Partner
rabatepaul-andre2017
Corporate Value Associates
Founder and Managing Partner
financial services
financial services
vitouxolivier
Corporate Value Associates
Partner
building, infrastructure & construction, retail and food, mining, metals and materials, health
building, infrastructure & construction
retail and food
mining, metals and materials
health
joelpoher
Corporate Value Associates
Partner, Head of Energy & Utilities
energy & utilities
energy & utilities
caroleott
Corporate Value Associates
Partner
new retail models, financial services
new retail models
financial services

Pour réagir à la description de cette

fiche ou ajouter des informations,

utilisez ce formulaire

Fondé à Paris par Paul-André Rabate (BCG, Mars & Co) en 1987, Corporate Value Associates compte 40 consultants en France et 200 dans le monde (300 en incluant les 100 consultants de Dean & Co, partenaire exclusif de CVA aux Etats-Unis).

Le cabinet, qui a fêté ses 30 ans en 2017 à la Fondation Louis Vuitton, connaît depuis quelques années une double mutation : de ses géographies et de ses secteurs d’interventions.

Paris appartient désormais indifféremment avec six autres bureaux (Amsterdam, Berlin, Bruxelles, Dubaï, Casablanca, Londres) à une zone EMEA intégrée (Europe, Moyen-Orient et Afrique) qui compte au total 80 consultants.

C’est l’un des trois pôles géographiques distincts de CVA avec les Etats-Unis, via un partenariat exclusif avec une boutique américaine Dean & Co et CVA Asie qui regroupe différents bureaux (Chine, Corée, Japon, Australie et Singapour).

Au sein de la zone EMEA, tout est unifié : partnership, recrutement, staffing, prospection commerciale et événements internes. Les recrues parisiennes peuvent donc indifféremment partir dans une des autres villes de la zone fonction des besoins du moment.

Entre les zones EMEA, Etats-Unis et Asie, les liens sont un cran moins resserrées mais restent soutenues. Elles reposent notamment sur des collaborations sur des missions communes – comme récemment des partners européens et asiatiques pour une mission au service d’un constructeur automobile asiatique.

Deuxième mutation, finis les secteurs auxquels des « plateformes disruptives », regroupant tout un écosystème, ont été préférées. Elles partent du principe que les concurrents des clients de CVA ne viennent pas nécessairement de leur secteur : les opérateurs de téléphonie dans la banque, les constructeurs automobiles et les assureurs dans les nouvelles mobilités et ainsi de suite.

La transition alimentaire va des producteurs d’engrais jusqu’aux distributeurs.

Les mobilités englobent l’automobile mais s’ouvrent également aux solutions de mobilités beaucoup plus largement.

Sur la transition énergétique, CVA travaille évidemment pour les énergéticiens mais également pour des start-ups sur le marché de l’hydrogène par exemple.

La plateforme construction et infrastructures concerne, elle, par exemple des entreprises du BTP.

Enfin, les nouveaux modèles de distribution adressent tous les clients dotés de gros réseaux de points physiques de distribution (dans la banque, dans le retail, dans les télécoms) dont l’avenir est en question avec l’essor de la distribution digitale.

Les consultants se spécialisent en général sur une de ces plateformes à partir du grade de senior manager.

Une troisième mutation, peut-être la plus attendue, est également en gestation. Car si Paul-André Rabate n’a que partiellement la main sur l’Asie et que ses partenaires américains sont souverains, il contrôle la holding européenne. Mais l’ouverture de ce capital aux autres associés de la zone est en projet et laisse entrevoir un CVA plus collectif et pérenne.

Côté culture d’entreprise, âmes sensibles s'abstenir. Ici on valorise plus qu'ailleurs l'investissement de chacun, et notamment l'extra-mile pour le client (lui livrer plus que ce qu'il attend). Ce qui peut avoir pour bon côté des carrières ultra rapides et des sauts de grades assez spectaculaires (deux ou trois d’un coup). En revanche, la sortie peut être tout aussi rapides pour celles et ceux qui ne tiennent pas le rythme.

Le cabinet a installé, et c'est nouveau, un programme de formation de ses consultants. Il concerne les consultants grade par grade une à deux fois par an. S’y ajoutent des formations individuelles sur des sujets ponctuels.


Mise à jour : avril 2021

Le guide des cabinets de conseil de Consultor est réalisé, et régulièrement enrichi, par un comité éditorial indépendant, composé de professionnels du consulting. Toute reproduction, même partielle, est strictement interdite.

Le halal aiguise les appétits
distribution
05/04/21

Lire l'article

A Paris, une dizaine de recrutements de consultants juniors et une dizaine de stagiaires par an qui peuvent ensuite rejoindre indifféremment un des bureaux de la zone EMEA.

    • 3 à 4 entretiens pour les recrutements de stagiaires
    • 4 à 5 entretiens pour les recrutements de consultants juniors
    • 3 études de cas à prévoir en français et en anglais et des entrevues avec des seniors consultants, des managers et des partners.

Des liens particulièrement soutenus ont été établis avec HEC, l’Essec, l’X et CentraleSupélec.

Oui
3900
Vert
Vert
75008
40, avenue George V
Paris
Vert
Vert
Vert
Vert
video,video_2,article_relation_filtre,postuler,video_3,video_vimeo_3,entretien_filtre_2,entretien_filtre_3
video_vimeo,agenda,grades,offres,video_vimeo_2,entretien_filtre,article_relation_filtre_2,article_relation_filtre_3