Combien gagne un consultant en stratégie ?

(Voir notre mise à jour de cette étude en 2019) Les salaires dans le conseil en stratégie en 2011

Les rémunérations dans les cabinets de conseil en stratégie, à tous les niveaux de hiérarchie (de stagiaire à partner). Evolutions de salaire et comparaisons avec le conseil en management.

Consultor
26 mai. 2011 à 08:05
Combien gagne un consultant en stratégie ?

Note : nous parlons dans cet article des salaires dans les principaux cabinets de conseil en stratégie, c’est-à-dire : McKinsey, BCG, Bain, AT Kearney, Roland Berger, Oliver Wyman, Monitor, Booz, CVA, OC&C, Estin, LEK, Arthur D. Little...

Indemnités de stage : la rémunération des stagiaires dans le conseil en stratégie augmente

Les cabinets de conseil en stratégie non seulement recrutent plus de stagiaires avec la reprise du marché, mais ils les payent également plus cher : les indemnités moyennes sont passées de 1 800 - 2000€ par mois à 2 000 - 2 200€. Certains cabinets ont récemment atteint des sommets, comme LEK qui rémunérerait ses stagiaires à 3 000€ !

Cf notre article sur les stages à faire pour entrer dans les cabinets de conseil en stratégie

Consultants Junior (ou « Analystes ») : salaires d’entrée dans les cabinets de conseil en stratégie pour les jeunes diplômés

Comptez environ 55K€ de rémunération annuelle totale (le fameux « package »). Ce package comprend : 45-48K€ de fixe + 5 K€ de variable + 5 K€ d’intéressement/participation

La moitié des recrutements des cabinets de conseil en stratégie se font à la sortie d’école. Toutes ces recrues sont issues quasi-exclusivement des écoles cibles (pour mémoire : HEC, ESSEC, ESCP, avec l’EM Lyon à la limite / Sciences Po Paris, ENS, ENA / X, ECP, Mines, Ponts, ENST, Supaéro, Supélec). La marge de négociation salariale est très faible pour ces postes, et la rémunération sera globalement la même quelle que soit l’école d’origine.

En comparaison, les autres cabinets de conseil en management et organisation ont bien du mal à rivaliser sur le niveau de rémunération, avec des packages entre 35 et 43K€. Seuls quelques cabinets de conseil en management  peuvent être à la hauteur de ce niveau de salaire d’entrée : Simon Kucher, Advancy, Advention, Kéa & Partners, …

Les différents grades des cabinets de consulting

Pour bien comprendre les grilles de rémunération des cabinets de conseil en stratégie, il faut déjà avoir en tête la hiérarchie classique d’un cabinet de conseil. Le graphique ci-après vous montre les grades classiques dans la hiérarchie d’un cabinet, ainsi que le temps moyen que dure chaque grade (en fourchette basse vous êtes un "fast-tracker", en fourchette haute vous risquer de subir la politique du "up-or-out"...).

Les dénominations peuvent changer selon les cabinets, et les grades peuvent être affinés (par exemple en trois temps pour les Managers : Associate Manager, Manager et Senior Manager), mais cela donne une bonne idée globale.

Cf notre article sur les grades des cabinets de conseil en stratégie, de Consultant Junior à Partner.

graph_pyramide_salaires_consultant_strategieUne augmentation exponentielle des salaires pour les Consultants qui deviennent Manager, Principal puis Associé

Un consultant en stratégie peut compter sur 10-15% d’augmentation annuelle de son package (fixe + variable sur performances personnelles + variable sur performance de l’entreprise), avec des bonds de 20 à 40 % lors des changements de grade. Ce sont des évolutions bien plus rapides que dans n’importe quel poste dans l’industrie (ce qui peut mener à quelques désillusions lors de la sortie du conseil). 

Le graphique ci-contre donne une approximation de ces salaires, forcément assez grossière, mais qui permet de donner un bon ordre d’idée des rémunérations à chaque grade des cabinets de stratégie.


Des différences notables entre les cabinets de conseil… et les individus

Pour ce qui est de la rémunération des associés (informations très confidentielles), McKinsey et le Boston Consulting Group sont nettement au-dessus du lot avec des packages qui dépasseraient systématiquement les 1M€ (pour aller parfois jusqu’à plus de 5M€).

Au fur et à mesure que l’on monte dans la hiérarchie, la différence se creuse surtout très rapidement entre les cabinets de conseil en stratégie et les autres cabinets de conseil en management, dont les augmentations salariales sont plus linéaires qu’exponentielles. Il faudra ainsi environ trois fois plus de temps, 6-8 ans au lieu de 3-4 ans, aux consultants en management pour atteindre les 100K€ de package (un niveau réservé aux Principal dans ces cabinets).

Une composante importante des différences salariales entre les consultants est la part du variable dans le package, qui ne fait qu’augmenter au fur et à mesure des grades : de 10% pour les analystes à 60% pour les partners (environ). A ce niveau, on comprend que les différences puissent être marquées entre des individus du même cabinet et au même grade. Cela tient le plus souvent à l’importance du CA que le Principal / Partner aura apporté à son cabinet.


Pour consulter les salaires des consultants en stratégie aux Etats-Unis en 2019, consultez cette étude très intéressante du cabinet Charles Aris (édition 2019).


Consultor, le portail du conseil en stratégie - 26/05/2011

2
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaires (2)

Julo
09 Juil 2018 à 09:46
Non c'est quasiment impossible. Il y a des grilles de salaires claires et définies. Par ailleurs, les profils étant tous excellents, il est difficile de se distinguer des autres consultants à l'entrée. De plus, certains amis ont tenté de faire pression aux cabinet car ils avaient plusieurs offres, ils n'ont pas réussi.

citer

signaler

James
07 Jui 2018 à 01:41
Bonjour,
Considérez-vous qu'il est envisageable de négocier son salaire à l'entrée dans un des plus grands cabinets ?
Merci

citer

signaler

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

Manuel de survie

  • Dans le secret des sources des consultants

    Les consultants multiplient les canaux d’information : appels téléphoniques dans leur réseau ou au-delà, appels au débotté (alias cold call), appels masqués (alias blind calls), déjeuners ou cafés informels… Enquête. 

  • Consultant recherche infos à tout prix

    Depuis une dizaine d’années, des plateformes d’intermédiation agrègent des milliers d’experts. Les consultants y ont abondamment recours, en particulier dans le domaine du private equity. Enquête. 

  • Congé pat’ : McKinsey double à son tour les 28 jours

    Nommée en août dernier comme directrice générale de McKinsey France, Clarisse Magnin-Mallez, 45 ans, première femme à la tête du géant du conseil en France, fait du bien-être de ses salariés-parents l’une de ses priorités.

  • La vie de stratège en BD – Épisode 4 : classe affaires

    Avec la reprise de l’activité de conseil post-covid, quoique le télétravail restera une composante importante, les déplacements chez les clients vont reprendre de plus belle. Si les capitales du business font rêver, Paris, Londres ou New York, la réalité des missions chez les clients peut être un soupçon moins exotique. Nouvel épisode de notre BD sur le conseil en stratégie, Consultix.

  • Étude : des « Baby Partners » rarement passés par l'opérationnel

    Dix ans de maison, des expériences préalables dans l’industrie, peu d’entrepreneuriat : voilà quelques-uns des traits caractéristiques du parcours type des partners des cabinets de conseil en stratégie. Avec quelques exceptions notables.

    Découvrez les résultats de l’étude de Wit Associés pour Consultor.

  • 300 clients, 700 copils, 5 déménagements : 30 ans de consulting

     

    Quarante-quatre ans de carrière, trente-cinq de conseil en stratégie, dont vingt-cinq passés sous le label Kearney dont il est devenu un associé énergie et pricing : Laurent Dumarest a vu s’enchaîner les révolutions technologiques et s’est frotté aux clients et aux projets les plus inattendus. Jeune retraité, il n’en a pourtant pas fini avec le conseil, au contraire.

  • Avocat et consultant : la difficile équation

    Ce sont des profils plutôt atypiques au sein des cabinets de conseil en stratégie. Certains avocats choisissent la strat’ plutôt que le barreau. Ils y sont recherchés, non pas pour leur connaissance du droit, mais pour leurs qualités personnelles, d’éloquence ou de rigueur. Les avocats-consultants Rémi Philippe, senior consultant chez Kea & Partners, et Grégoire de Vogüé, ex du BCG et d’Ares & Co, avocat chez Taj, donnent leur point de vue.

  • La vie de stratège en BD — Épisode 2 : l'homme pressé

    À peine arrivé dans l’un des cabinets les plus réputés de la place, le partner caricaturé par notre dessinateur Léo est déjà démarché par un chasseur de têtes pour rejoindre un cabinet concurrent – une proposition qui ne se refuse pas. Même s’il arrive à certains consultants de cumuler trois, quatre ou cinq cabinets au cours de leur carrière, toute ressemblance avec des personnes réelles ne serait que fortuite !

  • Kearney : dans les coulisses de la philanthropie fait maison

    Pour permettre à ses consultant(e)s de combiner développement professionnel et personnel, Kearney a mis en place un programme diversifié de missions solidaires entrant dans le cadre de sa politique de développement durable.

    Sur la base du volontariat, les consultants mettent ainsi pendant quelques mois leurs compétences au service d’organisations à impact social, souvent des associations, avant de reprendre leur activité au sein du cabinet de conseil en stratégie.

Manuel de survie
consultant, conseil, stratégie, salaire, rémunération, bonus, consulting, McKinsey, BCG, Roland Berger, RH, carrière
3731
2021-11-09 18:05:03
2
Non