Haro sur les vrais faux stratèges : le coup de gueule du président de CVA chez Forbes

 

Il était l’invité de l’émission Business Inside TV du magazine Forbes animée par le journaliste éco, Jean-Marc Sylvestre. Paul-André Rabate, président-fondateur de Corporate Value Associates (CVA), intervenait sur le métier de consultant et sur son rôle auprès des dirigeants d’entreprise en matière de stratégie.

 

09 Oct. 2020 à 05:10
Haro sur les vrais faux stratèges : le coup de gueule du président de CVA chez Forbes

 

Un secteur qui, avant le démarrage de la crise, ne connaissait pas la crise avec une activité en croissance à deux chiffres depuis plus de dix ans.

« Les chefs d’entreprise ont besoin de s’appuyer sur des analyses complexes pour définir les meilleures opportunités dans cette période de grande incertitude », contextualise le fondateur de ce cabinet fondé en 1987, ex-consultant du BCG et de Mars & Co.

Dans cette période de crise sanitaire subie de plein fouet par les économies au niveau mondial, la problématique de l’incertitude est bien devenue l’enjeu majeur de la stratégie. Pour le patron de CVA, après la question de la nécessaire réduction des coûts, c’est bien le questionnement du futur qui est aujourd’hui au cœur de leurs préoccupations. « La deuxième (question) concerne l’avenir et la nature des décisions à prendre pour rester pertinent envers leurs clients, notamment en termes de transition numérique que le covid-19 semble avoir accélérée », pointe Paul-André Rabate, confirmant ainsi la transformation numérique et l’innovation comme leviers de développement des entreprises.

Paul-André Rabate profite également de cette tribune pour rappeler que la force d’un cabinet de conseil en stratégie se cristallise autour de son cœur de métier, la strat’ pure, et il en profite pour tacler ses concurrents directs.

« Aujourd’hui, tous mes concurrents, BCG où j’étais, McKinsey, Bain et les autres, ont abandonné la stratégie. Quand j’ai démarré dans le conseil, je disais que j’étais conseiller en stratégie. Maintenant tout le monde est conseiller en stratégie. Ce qui fait la force de CVA, c’est cette focalisation sur la stratégie tout en développant les outils pour adresser ces questions d’incertitudes. Mais la stratégie n’est pas linéaire, il faut procéder à un reroutage régulièrement. Il est critique de ne pas arriver avec les mêmes solutions que celles qui ont été préconisées cinq ans auparavant. »

Une critique des vrais faux stratèges que Consultor a déjà eu l’occasion de formuler également (relire notre article ici).

 

 

4
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaires (4)

StephV
10 Oct 2020 à 13:09
La "stratégie", c'est 20% de vision et 80% d'exécution. La période des beaux rapports de 500 slides qui servent à caler un bureau est révolue.

citer

signaler

The DGM
09 Oct 2020 à 19:36
Le pépère Rabate oublie que 80% du business de McK et BCG c'est de la transfo. Le marché de la pure strat n'est n'existe quasiment plus à Paris, et je n'ose qualifier les due-dil faites à la chaine de conseil en stratégie haut de gamme...

citer

signaler

Ancien Consultant
09 Oct 2020 à 11:28
La critique est intéressante, mais ne se concentrer que sur la stratégie créée nécessairement une pauvreté dans l'expérience des candidats. La force des grands cabinets est justement d'offrir aux candidats des allers-retours entre la stratégie (due dils, plans strats...) et des projets plus terre à terre (plan d'implémentation, orga, delivery digital...). Ce sont ces allers-retours sont enrichissants et font des consultants de vrais tous-terrains du monde de l'entreprise, aussi à l'aise sur le conceptuel de moyen-terme que sur l'hyper-concret de court-term

citer

signaler

Quiquestce
09 Oct 2020 à 09:26
Très bonne question à laquelle on est souvent appelé à répondre face aux candidats...
La question cependant est qu'est ce qu'on appelle vraiment stratégie ? Et par extension quelles missions pour les directions générales ne sont pas de la stratégie...
Par conséquent, quel cabinet parisien peut se targuer de ne faire "que" de la stratégie ? A part les boutiques de due-dill comme CVA, LEK ou Advancy qui certes font 90% de strat (mais il faut voir quelle strat, quels horaires et quelles conditions de travail) je ne vois pas...

citer

signaler

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

Monde

  • Bain rattrapé par le bourbier sud-africain
    17/01/22

    En 2018, Bain avait cherché par tous les moyens à faire taire la vive polémique concernant une mission de conseil de deux ans et de neuf millions d’euros que le cabinet avait obtenue en 2015 pour la South African Revenue Service (SARS), l’agence de perception des revenus de l’État sud-africain. 

  • République tchèque : le passage éclair du nouveau MAE chez McKinsey
    14/01/22

    La nouvelle coalition gouvernementale formée le 17 décembre 2021 en République tchèque a fait entrer trois membres du Parti pirate au gouvernement. Une première pour un pays de l’Union européenne.

  • Climat : le BCG joue la carte de la séquestration de ses émissions
    09/01/22

    Objectif net-zero d’ici 2030. C’est ce qu’espère atteindre le Boston Consulting Group (BCG) en s’associant à Climeworks dans le cadre d’un partenariat d’une durée de dix ans. Cette start-up suisse a mis au point une technologie capable de capter le CO2 dans l’air ambiant et l’enfouir dans le sol, le faisant ainsi disparaître de l’atmosphère.

  • En Belgique, le Waterloo d’un partner de McKinsey atterrit en justice
    05/01/22

    En 2020, le cabinet a remboursé sept millions d’euros d’honoraires à une entreprise publique qu’il conseillait depuis quinze ans. Le partner incriminé, qui avait dû quitter ses fonctions de consultant, est désormais inculpé par la justice.

  • Bridgespan, le cabinet des milliardaires en quête de philanthropie
    04/01/22

    Aujourd’hui, certaines fortunes choisissent de demander conseil à un tiers pour distribuer leurs dons à différentes causes. Et pour se faire, le cabinet à but non lucratif Bridgespan, fondé par des anciens de Bain, est devenu LA référence.

  • Covid-19 : aux États-Unis, le bilan mitigé de l’aide des consultants
    21/12/21

    Depuis le début de la pandémie, au moins 25 États, ainsi que des villes et des agences fédérales américaines se sont appuyés sur des cabinets de conseil pour soutenir un système de santé débordé.

  • Kearney met la main sur un spécialiste nordique des achats
    12/12/21

    Kearney a annoncé mettre la main sur Prokura, un cabinet de conseil spécialisé dans les achats. 

  • UK : douche écossaise pour les consultants de Monitor Deloitte
    29/11/21

    Dans un email écrit en juillet 2021 et révélé par le site efinancial, Alexander Curry, associé de Monitor Deloitte en Grande-Bretagne, met particulièrement la pression sur les jeunes recrues du cabinet.  

  • US : la SEC met à l’amende le fonds interne de McKinsey
    23/11/21

    Le McKinsey Investment Office, le fonds d’investissement interne à McKinsey, dont l’existence avait été révélée dans les colonnes du Financial Times en 2016, vient d’être mis à l’amende par le gendarme de la bourse américain. Ce dernier juge que le cabinet de conseil n’a pas mis en place des mesures de contrôle appropriées pour prévenir tout usage inapproprié par les partners du cabinet du fait d’informations non publiques auxquelles ils auraient accès dans le cadre de leurs fonctions de conseil. McKinsey est mis en demeure de mettre un terme à ces pratiques et doit s’acquitter d’une amende de 18 millions de dollars.

Super Utilisateur
Monde
Jean-Marc Sylvestre, Paul-André Rabate, CVA, BCG, Mars & Co, McKinsey, Bain
2829
Bain & Company Boston Consulting Group Corporate Value Associates Mars & Co McKinsey
Paul-André Rabate
2021-10-30 22:01:54
4
Non