Un cabinet de conseil en stratégie condamné à indemniser son ex-managing partner aux prud’hommes

L’Express relate, de manière extrêmement croustillante (à lire ici), l’audience publique du Conseil des Prud'Hommes du 30 mai 2018 à 16h20. Celle-ci confrontait le bureau français d'un cabinet de conseil en stratégie à un ex-partner Responsable du bureau parisien ainsi que de plusieurs autres pays de la région « sud-ouest » incluant notamment le Maroc, l’Espagne ou le Canada.

Le compte-rendu de l’audience nous permet d’en savoir plus sur les responsabilités d’un responsable de pays, son salaire et ses objectifs et lève le voile sur comment cela se passe quand les choses tournent au vinaigre dans le monde du conseil en stratégie.

Le partner, qui a rejoint un autre cabinet de conseil depuis, a été licencié pour insuffisance professionnelle pour « difficultés de management », «décisions prises en opposition avec le groupe», «manque d'implication», « objectifs insuffisants » et la « baisse du chiffre d'affaires ».

Son licenciement a été reconnu sans cause réelle et sérieuse. Le conseil a condamné son employeur à lui payer 400.000 euros de dommages et intérêts.

En comparant avec les 500.000 euros qui lui avait été proposés pour partir, pas sûr qu'il ait fait une bonne affaire ...

Crédit photo : Actualitte

04 Oct. 2018 à 17:10
Un cabinet de conseil en stratégie condamné à indemniser son ex-managing partner aux prud’hommes

1
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaires (1)

OK Corral
11 Oct 2018 à 09:35
Ou quand la strat vire au vaudeville... Cette anecdote sordide, une de plus, est la suite logique du rififi de 2013 quand le cabinet s'était fracturé sur la question de sa revente. Quand l'excitation se dissipe et que la mer se retire, quand les meilleurs sont partis, quand le chiffre d'affaires s'est effondré, quand la dette déjà énorme s'est encore accrue, quand les règlements de compte ont fait rage, les ex-"business friends" deviennent ennemis jurés. C'était écrit mais d'aucuns se sont crus trop beaux, trop forts. Game over.

citer

signaler

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

Monde

  • Bain rattrapé par le bourbier sud-africain
    17/01/22

    En 2018, Bain avait cherché par tous les moyens à faire taire la vive polémique concernant une mission de conseil de deux ans et de neuf millions d’euros que le cabinet avait obtenue en 2015 pour la South African Revenue Service (SARS), l’agence de perception des revenus de l’État sud-africain. 

  • République tchèque : le passage éclair du nouveau MAE chez McKinsey
    14/01/22

    La nouvelle coalition gouvernementale formée le 17 décembre 2021 en République tchèque a fait entrer trois membres du Parti pirate au gouvernement. Une première pour un pays de l’Union européenne.

  • Climat : le BCG joue la carte de la séquestration de ses émissions
    09/01/22

    Objectif net-zero d’ici 2030. C’est ce qu’espère atteindre le Boston Consulting Group (BCG) en s’associant à Climeworks dans le cadre d’un partenariat d’une durée de dix ans. Cette start-up suisse a mis au point une technologie capable de capter le CO2 dans l’air ambiant et l’enfouir dans le sol, le faisant ainsi disparaître de l’atmosphère.

  • En Belgique, le Waterloo d’un partner de McKinsey atterrit en justice
    05/01/22

    En 2020, le cabinet a remboursé sept millions d’euros d’honoraires à une entreprise publique qu’il conseillait depuis quinze ans. Le partner incriminé, qui avait dû quitter ses fonctions de consultant, est désormais inculpé par la justice.

  • Bridgespan, le cabinet des milliardaires en quête de philanthropie
    04/01/22

    Aujourd’hui, certaines fortunes choisissent de demander conseil à un tiers pour distribuer leurs dons à différentes causes. Et pour se faire, le cabinet à but non lucratif Bridgespan, fondé par des anciens de Bain, est devenu LA référence.

  • Covid-19 : aux États-Unis, le bilan mitigé de l’aide des consultants
    21/12/21

    Depuis le début de la pandémie, au moins 25 États, ainsi que des villes et des agences fédérales américaines se sont appuyés sur des cabinets de conseil pour soutenir un système de santé débordé.

  • Kearney met la main sur un spécialiste nordique des achats
    12/12/21

    Kearney a annoncé mettre la main sur Prokura, un cabinet de conseil spécialisé dans les achats. 

  • UK : douche écossaise pour les consultants de Monitor Deloitte
    29/11/21

    Dans un email écrit en juillet 2021 et révélé par le site efinancial, Alexander Curry, associé de Monitor Deloitte en Grande-Bretagne, met particulièrement la pression sur les jeunes recrues du cabinet.  

  • US : la SEC met à l’amende le fonds interne de McKinsey
    23/11/21

    Le McKinsey Investment Office, le fonds d’investissement interne à McKinsey, dont l’existence avait été révélée dans les colonnes du Financial Times en 2016, vient d’être mis à l’amende par le gendarme de la bourse américain. Ce dernier juge que le cabinet de conseil n’a pas mis en place des mesures de contrôle appropriées pour prévenir tout usage inapproprié par les partners du cabinet du fait d’informations non publiques auxquelles ils auraient accès dans le cadre de leurs fonctions de conseil. McKinsey est mis en demeure de mettre un terme à ces pratiques et doit s’acquitter d’une amende de 18 millions de dollars.

Super Utilisateur
Monde
2136
1