Le Figaro sous le charme de McKinsey

Le quotidien dresse un éloge – un peu comique tant il est à sens unique – de Clarisse Magnin-Mallez, la patronne de McKinsey en France, et donne quitus au cabinet – en dépit des faits.

Consultor
15 Nov. 2022 à 05:00
Le Figaro sous le charme de McKinsey
© Adobe Stock

Wonder woman, fonceuse, perfectionniste, extrêmement ambitieuse, féministe, attachée à l’égalité des chances, une réconciliatrice jamais dogmatique aux valeurs bien ancrées, aventurière avec des convictions écolos au point d’être quasi végan, la perfection faite femme (belle, intelligente, sportive…), à donner des complexes à toutes ses copines, Clara Croft… C’est peu dire que Clarisse Magnin-Mallez n’a pas perdu son temps en accordant une interview au Figaro.

Le quotidien publie un portrait de la patronne de McKinsey en France (voir l’article), et revient sur la manière avec laquelle la partner a eu à gérer la plus retentissante crise de réputation du cabinet depuis son installation dans l’Hexagone en 1964.

Pour le quotidien, « les faits » sont sans équivoque : le cabinet est la cible des extrêmes, des complotistes et des opposants à Emmanuel Macron, ne représente que 1 % des marchés publics du conseil, les marchés publics ne pèsent que 5 % du chiffre d’affaires des bureaux français, le groupe respecte les règles fiscales et sociales applicables en France, et a versé plus de 420 millions d’euros d’impôts et de charges en dix ans ; le siège social de la firme est à New York, pas dans le Delaware. En un mot, circulez, y a rien à voir.

à lire aussi

05_05_2021_Danone

L’information sort lundi 15 mars 2021 dans les colonnes du JDD, au lendemain de l’éviction d’Emmanuel Faber de ses fonctions de PDG de Danone. Pour échafauder un vaste plan de réorganisation du groupe, auquel il travaillait depuis des mois, le désormais ex-PDG s’est adjoint les services de McKinsey. Le détail peut paraître anecdotique, dans les faits il l’est un peu moins.

Peu importe que la Direction générale des finances publiques (DGFiP) à Bercy ait démarré en décembre 2021 une procédure de contrôle fiscal visant McKinsey (voir notre article, et les explications données à ce sujet par Clarisse Magnin-Mallez) ; peu importe que le parquet national financier ait ouvert une enquête préliminaire au chef de blanchiment aggravé de fraude fiscale ; peu importe qu’aux côtés de McKinsey & Company Inc. effectivement domicilié à New York comme l’indique le Figaro, plusieurs dizaines de ses filiales dans le monde – dont la française – soient domiciliées dans le Delaware (voir l’ensemble des sociétés domiciliées sous le nom McKinsey dans le Delaware selon Opencorporates, registre mondial de recensement des créations d’entreprises). 

Enfin, l’article communique une information intéressante : Clarisse Magnin-Mallez décidera à la fin de l’année si McKinsey continuera à répondre aux appels d’offres publics. « Des débats sont en cours, notamment au Parlement. En tout état de cause, il n’y a aujourd’hui pas l’acceptabilité nécessaire au recours à des cabinets de conseil extérieurs dont l’apport est encore peu ou mal compris », indique-t-elle dans les colonnes du Figaro.

Le 19 octobre, le Canard Enchaîné indiquait pourtant que la direction mondiale avait d’ores et déjà décidé d’en finir avec le secteur public en France.

Et il est vrai que si Thomas London reste notamment partner sur les politiques de santé publique, le remplaçant de Karim Tadjeddine, ancien monsieur secteur public de McKinsey parti dans le capital-investissement, n’est pas encore connu.

En attendant, McKinsey a tout de même récemment été retenu sur le marché de la centrale d’achats du secteur public ; certes en position secondaire et avec peu de chances de réaliser effectivement une mission, mais tout de même.

0
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaire (0)

Soyez le premier à réagir à cette information

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

France

  • Assemblée nationale : à gauche, la séparation de l’audit et du conseil dans le viseur
    02/12/22

    La Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale (Nupes) cherchaient à inscrire la mesure dans la loi de finances. 49.3 oblige, elle n’a même pas pu être discutée. Une mesure, parmi d’autres de lutte contre l’évasion fiscale, que le groupe parlementaire voudrait à nouveau pousser au cours de la mandature. Charlotte Leduc, députée LFI/Nupes, qui est à l’origine de cette proposition, répond à Consultor.

  • Pour ses 15 ans, Cylad décolle
    29/11/22

    Le cabinet Cylad Consulting, né à Toulouse avec une forte connotation aéro/défense, vient de fêter ses 15 ans d’existence.

  • BCG : un ancien du Budget à Bercy élu partner
    24/11/22

    Arrivé en 2014 au Boston Consulting Group, après une première vie à la Direction du Budget à Bercy, Maël Robin est élu partner et managing director du BCG à Paris. Son domaine de spécialisation porte sur les services financiers.

  • CVA, l’âge de la maturité
    23/11/22

    Il y a quelques jours, quelque 400 invités étaient réunis à la Fondation Louis Vuitton pour fêter les 35 ans de Corporate Value Associates. À la fondation Louis Vuitton, comme en 2017, avec une expo Mitchell-Monet symbolique pour le fondateur du cabinet Paul-André Rabate.

  • Après l’épisode Zemmour, départ de l’ancien patron de Roland Berger
    22/11/22

    Alors qu’Olivier de Panafieu, l’ancien managing partner de Roland Berger en France, avait été suspendu après avoir accueilli un dîner de soutien à Éric Zemmour à son domicile, son départ du cabinet était en question. Il a finalement quitté ses fonctions en septembre.

  • McKinsey : élection de six hommes et une femme
    21/11/22

    Ils ne sont pas moins de sept, âgés de 33 et 49 ans, à être promus associés chez McKinsey Paris en cette mi-novembre : Hassen Ahmed, Timothée Fraisse, Jérémie Ghandour, Jérôme Loufrani, Cindy Popp (Tang), Arnaud Tournesac, Yannig Gourmelon.

  • BCG : trois nouveaux partners, dont un ex du cab’ de Nathalie Kosciusko-Morizet
    16/11/22

    Sanae Aouni et François-Régis Turc sont cooptés dans l’équipe BCG on Transformation. Leïla Hamidou est, elle, élue dans la practice marketing, sales et pricing.

  • McKinsey : départ d’une associée santé-assurance
    10/11/22

    Stéphanie Lotz, associée de McKinsey Paris axée sur l’expérience client, particulièrement des secteurs santé et assurance, a quitté le cabinet, même si ce n’est pas encore officiel. Et pour l’instant, son nouveau point de chute reste inconnu. Maj 22/11/2022 : Stéphanie Lotz a rejoint le bureau de McKinsey à Stuttgart. 

  • Belle promo de partners pour Oliver Wyman
    08/11/22

    Oliver Wyman annonce la promotion de 78 partners et directeurs exécutifs pour 2023, dont cinq au bureau de Paris, un record historique pour ce cabinet, filiale de Marsh McLennan.

Adeline
France
mckinsey, clarisse magnin-mallez, senat, bercy, impot, fiscalite
12096
McKinsey
Clarisse Magnin-Mallez
2022-11-15 14:27:28
0
Non