Le Figaro sous le charme de McKinsey

Le quotidien dresse un éloge – un peu comique tant il est à sens unique – de Clarisse Magnin-Mallez, la patronne de McKinsey en France, et donne quitus au cabinet – en dépit des faits.

Consultor
15 Nov. 2022 à 05:00
Le Figaro sous le charme de McKinsey
© Adobe Stock

Wonder woman, fonceuse, perfectionniste, extrêmement ambitieuse, féministe, attachée à l’égalité des chances, une réconciliatrice jamais dogmatique aux valeurs bien ancrées, aventurière avec des convictions écolos au point d’être quasi végan, la perfection faite femme (belle, intelligente, sportive…), à donner des complexes à toutes ses copines, Clara Croft… C’est peu dire que Clarisse Magnin-Mallez n’a pas perdu son temps en accordant une interview au Figaro.

Le quotidien publie un portrait de la patronne de McKinsey en France (voir l’article), et revient sur la manière avec laquelle la partner a eu à gérer la plus retentissante crise de réputation du cabinet depuis son installation dans l’Hexagone en 1964.

Pour le quotidien, « les faits » sont sans équivoque : le cabinet est la cible des extrêmes, des complotistes et des opposants à Emmanuel Macron, ne représente que 1 % des marchés publics du conseil, les marchés publics ne pèsent que 5 % du chiffre d’affaires des bureaux français, le groupe respecte les règles fiscales et sociales applicables en France, et a versé plus de 420 millions d’euros d’impôts et de charges en dix ans ; le siège social de la firme est à New York, pas dans le Delaware. En un mot, circulez, y a rien à voir.

à lire aussi

05_05_2021_Danone

L’information sort lundi 15 mars 2021 dans les colonnes du JDD, au lendemain de l’éviction d’Emmanuel Faber de ses fonctions de PDG de Danone. Pour échafauder un vaste plan de réorganisation du groupe, auquel il travaillait depuis des mois, le désormais ex-PDG s’est adjoint les services de McKinsey. Le détail peut paraître anecdotique, dans les faits il l’est un peu moins.

Peu importe que la Direction générale des finances publiques (DGFiP) à Bercy ait démarré en décembre 2021 une procédure de contrôle fiscal visant McKinsey (voir notre article, et les explications données à ce sujet par Clarisse Magnin-Mallez) ; peu importe que le parquet national financier ait ouvert une enquête préliminaire au chef de blanchiment aggravé de fraude fiscale ; peu importe qu’aux côtés de McKinsey & Company Inc. effectivement domicilié à New York comme l’indique le Figaro, plusieurs dizaines de ses filiales dans le monde – dont la française – soient domiciliées dans le Delaware (voir l’ensemble des sociétés domiciliées sous le nom McKinsey dans le Delaware selon Opencorporates, registre mondial de recensement des créations d’entreprises). 

Enfin, l’article communique une information intéressante : Clarisse Magnin-Mallez décidera à la fin de l’année si McKinsey continuera à répondre aux appels d’offres publics. « Des débats sont en cours, notamment au Parlement. En tout état de cause, il n’y a aujourd’hui pas l’acceptabilité nécessaire au recours à des cabinets de conseil extérieurs dont l’apport est encore peu ou mal compris », indique-t-elle dans les colonnes du Figaro.

Le 19 octobre, le Canard Enchaîné indiquait pourtant que la direction mondiale avait d’ores et déjà décidé d’en finir avec le secteur public en France.

Et il est vrai que si Thomas London reste notamment partner sur les politiques de santé publique, le remplaçant de Karim Tadjeddine, ancien monsieur secteur public de McKinsey parti dans le capital-investissement, n’est pas encore connu.

En attendant, McKinsey a tout de même récemment été retenu sur le marché de la centrale d’achats du secteur public ; certes en position secondaire et avec peu de chances de réaliser effectivement une mission, mais tout de même.

0
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaire (0)

Soyez le premier à réagir à cette information

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).
9 * 2 =

France

  • Around the world pour l’un des cofondateurs de Circle
    15/05/23

    C’est lui qui l’a annoncé sur les réseaux sociaux. Gaëtan Ravens, founding partner du récent et disruptif cabinet de conseil en stratégie Circle, annonce prendre un congé parental d’un an pour faire un tour du monde en famille. 

  • Vertone : de 10 à 18 partners en 3 ans
    04/05/23

    Le cabinet Vertone, et ses 20 % de croissance annuelle revendiquée, élargit encore son partnership avec la promotion de trois Vertoniens, dont deux femmes : Raphaëlle Brunois, Audrey Garrigou-Vallon et Clément Carbo.

  • Kea : 6e acquisition en 2 ans
    02/05/23

    Kea vient de finaliser l’acquisition du studio de design global et d’innovation Souffl.

  • Coulisses – EY : comment le coup d’après se prépare
    27/04/23

    Après l’arrêt d’Everest, le colossal projet de scission du groupe de 350 000 personnes, l’hypothèse martelée en interne est qu’une séparation interviendra bel et bien sur un périmètre revu et sous 2 ans.

  • Mawenzi joue la carte attractivité avec une formation strat’/M&A
    26/04/23

    C’est une première dans le secteur. Mawenzi Partners, cabinet de conseil en stratégie dédié aux modèles de croissance, et la Financière de Courcelles (entreprise sans rapport avec le cabinet Courcelles Conseil), banque d’affaires des PME et des ETI, lancent conjointement un Graduate Program conseil en stratégie/M&A

  • Pourquoi KPMG accélère le mariage de la stratégie et des transactions
    20/04/23

    Les départs de partners sous la bannière Global Strategy Group (GSG), la marque de conseil en stratégie made in KPMG lancée en France en 2019 se multiplient. Le patron de la France Cyril Gay Belan est sur le départ. Dans ce contexte, une nouvelle gouvernance est installée pour prendre les rênes d’un ensemble resserré Deal – Stratégie. Objectifs : multiplier les synergies, atteindre une taille critique et une meilleure couverture sectorielle.

  • Consulting : la grande décélération
    13/04/23

    Les cabinets de conseil en stratégie de la place de Paris slaloment – certains mieux que d’autres – sur un marché qui est clairement rentré dans cycle baissier après le coup de bourre historique de l’après-covid.

  • Digital : « Beaucoup de suiveurs, peu de kamikazes »
    07/04/23

    MFG, Bears with Benefits, Interflora : telles sont quelques-unes des entreprises récemment rachetées par des investisseurs accompagnés par Singulier. Les méthodos de la boutique au croisement du conseil en stratégie et de la tech font des adeptes. Son co-fondateur et CEO Rémi Pesseguier répond aux questions de Consultor.

  • La roue tourne chez Circle
    04/04/23

    Jean-Marc Liduena, associé de KPMG jusqu’en janvier dernier – il a notamment co-fondé la branche strat’, Global Strategy Group – est nommé CEO de Circle, l’entité stratégique du groupe Square Management.

Adeline
France
mckinsey, clarisse magnin-mallez, senat, bercy, impot, fiscalite
12096
McKinsey
Clarisse Magnin-Mallez
2022-11-15 14:27:28
0
Non