États-Unis : des consultants en nombre dans le gouvernement Biden

Parmi les dizaines de profils qui rejoignent l’équipe de transition de Joe Biden, d’ici la passation de pouvoir avec Donald Trump en janvier, on trouve plusieurs anciens consultants en stratégie.

16 Déc. 2020 à 16:32
États-Unis : des consultants en nombre dans le gouvernement Biden

Un certain tropisme conseil que la nomination de Pete Buttigieg en tant que futur ministre des Transports a fortement renforcé.

Pete Buttigieg sera le ministre des Transports du Gouvernement du Président élu américain Joe Biden. Premier candidat ouvertement gay à la Maison-Blanche, maire de la ville de South Bend dans l’Indiana et ex-militaire, il a aussi pour particularité d'avoir travaillé pendant trois ans chez McKinsey (de 2007 à 2010) à sa sortie d’Oxford (relire notre article).

Un background dont il a un temps fait un argument plaidant l’expérience que cela lui avait donnée dans le domaine des big data, du business et de l’économie, ou encore du travail sous très forte pression (relire notre article).

Avant de prendre ses distances avec le cabinet : il avait indiqué que la firme avait fait des choix erronés, parlant même de décisions rageantes dans son rôle auprès des fabricants d’opioïdes (relire notre article). Il avait également été tenu de révéler les noms de clients pour lesquels il avait collaboré chez Mckinsey, ses adversaires politiques estimant que c’était un prérequis pour éviter tout conflit d’intérêts.

Sa nomination en tant que ministre des Transports mettra son background de consultant à rude épreuve, à la tête d’un ministère qui ne compte pas moins de 55 000 employés, chapeaute un budget de 90 milliards de dollars et a la haute main sur le financement des autoroutes, régule la sécurité du trafic aérien civil et du fret routier. Il aura notamment à gérer un secteur aérien exsangue en pleine crise du covid, à tenir les engagements de campagne de Joe Biden sur la restauration de ponts et autoroutes vieillissants tout en tenant les objectifs de réduction de gaz à effet de serre par la promotion des véhicules électriques. Sa nomination est encore soumise à l’aval du Parlement.

Il n’est pas le premier ex-consultant en stratégie à rejoindre l’équipe du futur Président. Début décembre, Jeffrey Zients, un ancien Bainie qui a aussi dirigé le fonds d’investissement Cranemere et a siégé au conseil d’administration de Facebook, et fut un membre important de l’équipe du Président Barack Obama, est choisi pour codiriger l’équipe de transition de Joe Biden. Il a été choisi par Joe Biden comme « tsar du covid » avec la responsabilité de coordonner la réponse nationale américaine à la pandémie. Après ses études à la Duke University, Jeffrey Zients avait rejoint Mercer Management Consulting (depuis intégré à Oliver Wyman) puis Bain & Company, où le Wall Street Journal indiquait en 2012 qu’il avait particulièrement apprécié la culture d’entreprise du cabinet.

C’est dans cette même équipe de transition de Joe Biden que plusieurs autres anciens du conseil en stratégie ont fait leur apparition ces derniers jours.

Aux relations avec le Parlement, Joe Biden a choisi Louisa Terrell, en charge des relations publiques de McKinsey depuis novembre 2019. Dans l’équipe en charge de la transition d’ici la passation de pouvoir entre Joe Biden et Donald Trump, figurent aussi Mat Hernandez, un consultant au BCG à New York qui s’était engagé pour la campagne de… Pete Buttigieg. Il est en charge de l’audit de la Poste américaine (U.S. Postal Service). De même Josh Zoffer, un ancien manager de McKinsey à New York où il s’est occupé de services financiers et de secteur public, qui s’est aussi engagé en politique par exemple aux côtés du ticket présidentiel Hillary Clinton, Tim Kaine. Il a pour charge au sein de l’équipe de transition d’auditer le Consumer Financial Protection Board, l’agence fédérale en charge de la protection des consommateurs.

Crédit photo : Adobe Stock

0
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaire (0)

Soyez le premier à réagir à cette information

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

Monde

  • L’ambition nord-américaine de PMP
    27/09/22

     « PMP Strategy accélère sa croissance en Amérique du Nord avec un nouveau bureau à Toronto », vient d’annoncer le cabinet. 

  • Big Four + conseil = je t’aime, moi non plus (le retour)
    22/09/22

    Après qu’EY a annoncé son plan de scission de ses activités d’audit et de conseil, le modèle pluridisciplinaire des géants de l’audit est remis en question. Dans l’immédiat, le marché se prépare à l’arrivée d’un nouveau concurrent.

  • Au Canada, EY Parthenon met la main sur une boutique spécialiste de l’ESG
    16/09/22

    La marque de conseil en stratégie d’EY intègre AFARA, une boutique d’une quinzaine de consultants répartis entre Toronto et Calgary.

  • EY : la scission du conseil et de l’audit entre dans le vif du sujet
    15/09/22

    Quelques jours après l’officialisation à l’échelle mondiale d’un plan de scission des activités d’audit et de conseil, les quelque 350 partners français doivent à présent s’accorder sur les détails de la séparation et ses impacts sur les activités de conseil et de conseil en stratégie : ce qui ne sera pas une mince affaire.

  • Oliver Wyman : un T2 à près de 700 millions de dollars
    15/09/22

    695 millions de dollars. Tel est le niveau d’activité enregistré par Oliver Wyman dans le monde au T2 2022 a fait savoir le cabinet dans les résultats trimestriels publiés par sa maison-mère Marsh McLennan.

  • Guerre des talents : aux US, les MBB sortent le chéquier
    31/08/22

    Dans un marché des talents ultraconcurrentiel, et malgré le retournement de la conjoncture macro-économique, McKinsey, le Boston Consulting Group et Bain (MBB) mettent en œuvre de colossales augmentations de salaire aux États-Unis pour attirer les meilleurs talents.

  • Enquête : ce que 114 000 documents internes disent du « McKinsey way »
    30/08/22

    McKinsey s’était engagé à publier tous les documents internes en lien avec ses missions de conseil réalisées durant quinze ans sur les médicaments antidouleurs (opioïdes) qui ont causé 500 000 morts par overdose en vingt ans aux États-Unis. 114 921 documents internes ont été mis en ligne le 30 juin 2022. Ils dévoilent l’envers du business du scandale sanitaire.

  • La Commission européenne fait son examen de conseil
    16/08/22

    Quelques mois après que le Sénat français a dénoncé l’influence des cabinets de conseil privés sur les politiques publiques hexagonales, la Cour des comptes de l’Union européenne (ECA) a rendu un rapport pointant les dépenses galopantes de consulting de la Commission européenne – dont celles de conseil en stratégie. François-Roger Cazala, représentant français de l’ECA et rapporteur de ce document, nous en explique les enjeux.

  • Roland Berger de nouveau dans la course aux acquisitions ?
    11/08/22

    Le cabinet vient de racheter Polarixpartner, une société de conseil spécialisée dans la réduction des coûts dans l’industrie. Une première acquisition depuis trois ans.

Super Utilisateur
Monde
Joe Biden, Donald Trump, Pete Buttigieg, McKinsey, Jeffrey Zients, Barack Obama, Oliver Wyman, Bain, BCG, Louisa Terrell, Mat Hernandez, Hillary Clinton, Tim Kaine, Josh Zoffer
2896
Oliver Wyman Boston Consulting Group McKinsey Bain & Company
0