Comment CVA aide un « LinkedIn-Meetic » de l’insertion à sortir de terre

Don, mentorat, contact, aide financière : CVA multiplie les initiatives pour aider la toute jeune plateforme « Un Début de Réseau ». Gratuite pour ses usagers, la plateforme a vocation à mettre en relation des professionnels installés avec des jeunes non-diplômés en recherche de contacts pour doper leur entrée dans la vie active.

Florent Pommier
27 Déc. 2021 à 06:00
Comment CVA aide un « LinkedIn-Meetic » de l’insertion à sortir de terre
Ça me regarde

« Un Début de Réseau ». Le nom est discrètement prononcé au détour d'une conversation sur la stratégie de responsabilité sociale et environnementale (RSE) du cabinet CVA. Mais en regardant de plus près, « Un Début de Réseau » mérite une attention toute particulière. Depuis mi-novembre, c'est une nouvelle plateforme en ligne d'aide à l'insertion qui entend mettre en lien des professionnels bien implantés dans leur secteur avec des jeunes actifs non-diplômés peinant à trouver une mission ou un poste, par manque de réseau.

CVA fait partie des cabinets partenaires, il a effectué un don de quelques milliers d'euros à « Un Début de Réseau », la coopérative qui gère la plateforme, Ça me regarde. « C'est un premier pas dans notre soutien », détaille Thierry Rigoine de Fougerolles, senior manager chez CVA France. « Bientôt, les employés du cabinet ouvriront leur carnet d'adresses et prendront le temps nécessaire pour conseiller les jeunes. »

Les liens entre CVA et Ça me regarde datent de 2016, via Gaëlle Zinkiewicz, la présidente de CVA. Gaëlle Zinkiewicz a fait la connaissance de la coopérative en 2009 quand, dans son ancienne entreprise, elle programme pour son équipe un séminaire solidaire en région lyonnaise... réalisé par Ça me regarde. Son équipe d'alors revient ravie.

à lire aussi

06/10/21
04_10_2021_CVA

Le cabinet Corporate Value Associates change de présidente. La CFO, COO et cheffe des RH de CVA, Gaëlle Zinkiewicz, arrivée au sein du cabinet en 2019, remplace Sophie de Roux, en place depuis près de neuf ans.

Gaëlle Zinkiewicz se met à suivre l'actualité de Ça me regarde, dont l'aventure « Un Début de Réseau ». L'idée la séduit et, il y a quelques mois, elle décide de mettre CVA autour de la table des premiers soutiens financiers, par conviction.

« Depuis trop d'années, on voit des jeunes bourrés de talents mais esseulés, ils ont juste besoin d'un coup de pouce ! Il nous est apparu indispensable d'aller plus loin », s'enthousiasme Arnaud Fimat, porteur du projet chez Ça me regarde, dont il est l'un des cofondateurs.

L'outil de réseautage est conçu comme « un mélange entre LinkedIn et Meetic », avec une messagerie interne – et bientôt des offres de stages, d'alternances et d'emplois. Seront organisées à terme des visites d'entreprises, d'entrepôts et de boutiques.

« Un Début de Réseau » s'inscrit dans la continuité de l'esprit de cette coopérative qui organise donc des séminaires assez originaux : des salariés de grandes entreprises sont plongés pendant une journée dans le quotidien d'une association de solidarité afin de ressouder l'équipe. Les salariés immergés apportent leur aide à des publics dans le besoin... et apprennent d'eux en retour.

La priorité d'Arnaud Fimat est aujourd'hui de rallier toutes les bonnes volontés : « Aider, ça fait grandir et ça ne coûte rien ! Tous les salariés souhaitant donner un coup de main peuvent s'inscrire gratuitement. Dès que suffisamment de professionnels seront recensés, nous lancerons une vaste opération de communication pour convaincre les jeunes d'utiliser l'outil à leur service. »

La coopérative recherche d'ores et déjà de nouveaux fonds pour développer une application mobile « Un Début de Réseau ». CVA sera un soutien sur le long terme : « Le second étage de la fusée sera de contribuer via du mentorat et du mécénat de compétences », explique Thierry Rigoine de Fougerolles.

Dès 2022, à chaque période d'intercontrat, les collaborateurs seront incités à s'engager dans des missions pro bono pour « Un Début de Réseau » : cela passera par des relectures de CV, du coaching en vue d'entretiens d'embauche, de l'aide à la réalisation d'un pitch de présentation, etc.

En l'état actuel, Gaëlle Zinkiewicz, ne peut pas quantifier ces périodes pro bono. Mais ce sera « significatif », comme CVA l'a fait déjà auprès de son partenaire Admissions parallèles, entreprise de formation préparant aux oraux de concours d'écoles de commerce.

CVA va choisir début 2022 des structures partenaires pour réaliser un mécénat de compétences de qualité. C'est donc seulement le début de l'aventure.

« Je veux réveiller l'empathie dans la société », se prend à rêver Arnaud Fimat. Chez CVA, Gaëlle Zinkiewicz est sur la même longueur d'onde.

0
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaire (0)

Soyez le premier à réagir à cette information

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

France

  • BCG : un ancien du Budget à Bercy élu partner
    24/11/22

    Arrivé en 2014 au Boston Consulting Group, après une première vie à la Direction du Budget à Bercy, Maël Robin est élu partner et managing director du BCG à Paris. Son domaine de spécialisation porte sur les services financiers.

  • CVA, l’âge de la maturité
    23/11/22

    Il y a quelques jours, quelque 400 invités étaient réunis à la Fondation Louis Vuitton pour fêter les 35 ans de Corporate Value Associates. À la fondation Louis Vuitton, comme en 2017, avec une expo Mitchell-Monet symbolique pour le fondateur du cabinet Paul-André Rabate.

  • Après l’épisode Zemmour, départ de l’ancien patron de Roland Berger
    22/11/22

    Alors qu’Olivier de Panafieu, l’ancien managing partner de Roland Berger en France, avait été suspendu après avoir accueilli un dîner de soutien à Éric Zemmour à son domicile, son départ du cabinet était en question. Il a finalement quitté ses fonctions en septembre.

  • McKinsey : élection de six hommes et une femme
    21/11/22

    Ils ne sont pas moins de sept, âgés de 33 et 49 ans, à être promus associés chez McKinsey Paris en cette mi-novembre : Hassen Ahmed, Timothée Fraisse, Jérémie Ghandour, Jérôme Loufrani, Cindy Popp (Tang), Arnaud Tournesac, Yannig Gourmelon.

  • BCG : trois nouveaux partners, dont un ex du cab’ de Nathalie Kosciusko-Morizet
    16/11/22

    Sanae Aouni et François-Régis Turc sont cooptés dans l’équipe BCG on Transformation. Leïla Hamidou est, elle, élue dans la practice marketing, sales et pricing.

  • Le Figaro sous le charme de McKinsey
    15/11/22

    Le quotidien dresse un éloge – un peu comique tant il est à sens unique – de Clarisse Magnin-Mallez, la patronne de McKinsey en France, et donne quitus au cabinet – en dépit des faits.

  • McKinsey : départ d’une associée santé-assurance
    10/11/22

    Stéphanie Lotz, associée de McKinsey Paris axée sur l’expérience client, particulièrement des secteurs santé et assurance, a quitté le cabinet, même si ce n’est pas encore officiel. Et pour l’instant, son nouveau point de chute reste inconnu. Maj 22/11/2022 : Stéphanie Lotz a rejoint le bureau de McKinsey à Stuttgart. 

  • Belle promo de partners pour Oliver Wyman
    08/11/22

    Oliver Wyman annonce la promotion de 78 partners et directeurs exécutifs pour 2023, dont cinq au bureau de Paris, un record historique pour ce cabinet, filiale de Marsh McLennan.

  • Nouveau départ intra-muros pour EY-Parthenon
    08/11/22

    La team parisienne d’EY-Parthenon a décidé de prendre un nouvel envol. Cinq ans après la création du bureau français, les équipes de la branche strat’ d’EY, jusque-là basées au sein du QG du Big Four à la Défense, ont investi de tout nouveaux locaux, au 46 rue Saint-Lazare, entre La Trinité et Notre-Dame de Lorette.

Benjamin Solano
France
cva, pro bono, Un début de réseau, Gaëlle Zinkiewicz, mission, probono, mécenat, insertion
10152
Corporate Value Associates
2022-01-12 14:45:51
0
Non