Comex du CAC 40 : les anciens du conseil en stratégie restent l’exception

Trente-sept. C’est le nombre d’anciens consultants qui comptent parmi les membres des comités exécutifs (comex) des entreprises du CAC 40, selon la quatrième édition de notre étude (les trois dernières éditions sont à retrouver ici : celles de 2011, de 2013 et de 2016).


19 Oct. 2018 à 08:27
Comex du CAC 40 : les anciens du conseil en stratégie restent l’exception

C’est-à-dire que ces anciens qui sont passés par McKinsey, le Boston Consulting GroupBainA.T. Kearney ou Roland Berger représentent 7 % du total des 522 membres des comex du CAC 40.

Cette proportion est exactement similaire à celle que nous avions mesurée en 2016 (7 %, trente-six anciens du conseil en stratégie dans les comex du CAC 40), et en ligne avec nos mesures de 2013 (8 %, trente-huit anciens du conseil) et 2011 (6 %).

Ce constat tranche avec la situation en Allemagne où le FAZ a dénombré près de 20% d'anciens consultants en management parmi les directeurs du DAX avec une forte augmentation sur la dernière décennie. Sur les 30 principales entreprises, le DAX 30, 4 CEO sont ainsi passés par McKinsey !

En France, le parcours X ou ENA - fonction publique (cabinet ministériel...) reste la voie royale. Nous avons même constaté la présence de beaucoup plus d'anciens auditeurs du Big 4 que de consultants au sein des comex du CAC 40.

Des groupes où il fait bon être passé par le conseil en stratégie

Parmi les entreprises à compter d’anciens stratèges dans leur comex, Axa, Essilor et LVMH s’illustrent comme les groupes où les anciens de la strat’ ont le plus la cote. Sur douze directeurs à siéger chez Essilor, quatre sont des anciens de McKinsey, du BCG et d’Oliver Wyman. Idem, dans une moindre mesure, chez Axa et LVMH : deux des onze directeurs à siéger aux comex sont passés par McKinsey ou le BCG. Et évidemment Capgemini, la SSII comptant une branche de conseil, voit forcément un nombre important d’anciens consultants arriver au comex : six sur un total de vingt-cinq.

cac40 consultants strategie

McKinsey et le BCG les plus présents 

Ce sont les alumni de McKinsey qui siègent en plus grand nombre dans les comex du CAC alors que le BCG est le plus important cabinet en France, devant les alumni de BCG, ceux de Bain et ceux d'Oliver Wyman.

cac40 consultants strategie 2
Note : Les deux directeurs passés par deux cabinets de conseil dans leur carrière sont comptés deux fois dans le graphique ci-dessus.

Pour les anciens juniors, des progressions de carrière plus rapides

La moitié des directrices et directeurs ex-consultants à siéger aujourd’hui ont quitté les sociétés de conseil en stratégie à un grade inférieur à manager, ce qui est conforme à la pyramide des âges du secteur (large à la base, pointue au sommet). Un court séjour dans le conseil en stratégie qui leur permet de rejoindre plus rapidement des fonctions de directeurs que par promotion interne, comme nous le signalions déjà dans nos études antérieures.

À l’instar de Norbert Gorny, directeur de la R&D chez Essilor, qui a après quatre ans chez McKinsey dans les années 1990 passe directement executive vice-president chez le spécialiste allemand de l’optique Carl Zeiss, puis après encore trois ans membre du comex de Zeiss et enfin CEO…

Quand les anciens seniors deviennent PDG

L’autre moitié a, elle, quitté le conseil en stratégie à des grades plus avancés et passe directement à des fonctions de manager ou au-dessus : comme Thomas Buberl, le troisième patron de l’histoire d’Axa nommé à ce poste en 2016. Ancien du BCG, qu’il a quitté comme manager en 2005, il rejoint alors le groupe d’assurance français comme patron de la distribution et du marketing pour la Suisse. Pareil pour Pascal Clouzard, le directeur exécutif France de Carrefour, et ancien principal d’A.T. Kearney : au moment de fermer la porte du conseil pour rejoindre le géant de la grande consommation, il est catapulté directeur des achats internationaux.

Enfin, ceux qui ont quitté le conseil en stratégie comme partners sont immédiatement rentrés dans les comex des entreprises, à l’instar de Amir Nahai (ancien associé de Bain) au comex d’Accor.

Directeurs de la stratégie : moins une chasse gardée des anciens du conseil en stratégie

Moins que par le passé, le conseil en stratégie est un tremplin pour le poste de directeur de la stratégie d’un grand groupe. Ils ne sont que trois sur trente-sept à occuper ces fonctions dans les comex du CAC 40, soit 8 %. Cette proportion avait pu atteindre 18 % et 16 % lors des deux dernières éditions de cette étude.

Parité : un net mieux

Côté féminisation, net progrès en revanche puisque, en valeur absolue, le nombre de femmes anciennement consultants en stratégie qui siègent désormais aux comex a doublé par rapport à la version précédente de cette étude : de quatre à huit, ce qui va dans le sens des efforts que le secteur fournit pour être plus paritaire.

Benjamin Polle pour Consultor.fr

Méthodologie : recensement effectué en octobre 2018 parmi les 522 membres de comex présentés par les entreprises du CAC 40 dans leur document de référence 2017.

0
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaire (0)

Soyez le premier à réagir à cette information

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

France

  • Inflation, énergie, guerre : les consultants au cœur du retournement
    27/01/23

    Depuis un an, la guerre en Ukraine rebat les cartes de l’économie mondiale. Avec un nouvel acteur, l’inflation. Cette conjoncture complexifie la donne pour les entreprises déjà impactées par la pandémie, mais jusque-là soutenues par l’État, et fragilise de nouveaux secteurs. Les cabinets sont dans les starting-blocks « retournement ».

  • L’ambition XXL du nouveau boss d’Oliver Wyman
    25/01/23

    Au terme d’un process de sélection de plusieurs mois, Bruno Despujol a été choisi pour diriger les bureaux de Paris et de Bruxelles d’Oliver Wyman (44 partners, 300 collaborateurs). Il succède à Hanna Moukanas, qui occupait ces fonctions depuis 2015. Ils livrent tous deux à Consultor le bilan des dernières années et les dossiers chauds du moment.

  • Kea et Veltys se rapprochent d'un cran
    17/01/23

    Après Nuova Vista et MySezame acquis à l’automne dernier, Kea & Partners continue son chemin d’investissements tracés dans le plan Darewin 2025 (avec une levée de fonds de 23 millions d’euros).

  • Une nouvelle destination (inconnue) pour Jean-Marc Liduena
    12/01/23

    Après 4 années passées dans la récente branche conseil en strat’ de KPMG, Global Strategy Group (GSG), l’hyperactif Jean-Marc Liduena, un ancien consultant de Bain, de Roland Berger et de Deloitte annonce son départ du groupe KPMG.

  • +40 % : Simon-Kucher fait bondir son partnership
    11/01/23

    C’est une évolution pour le moins rarissime et ambitieuse. Simon-Kucher fait croître d’un coup son partnership de 40 % en ce début 2023. Dans une conjoncture économique plutôt sombre, les leviers de croissance seraient la réponse gagnante pour ce cabinet qui vise le milliard de chiffre d’affaires au niveau mondial en 2027.

  • BCG France : trois départs dans un partnership en croissance
    10/01/23

    Depuis un an et demi, au moins quatre managing directors français ont disparu de l’organigramme : à Paris, Timothy Mandefield, Philippe Plouvier, Philippe David, le dernier en date en novembre, et à Londres, Benoît Macé.

  • PMP : trois partners promus
    04/01/23

    Fin décembre, PMP Strategy a fait croître son partnership en promouvant trois associés au sein de trois practices : Laure Lemaignen (Institutions financières), Jonathan Zelmanovitch (PE) et Lionel Chapelet (Transport et mobilité).

  • Itw du président de PwC : « La scission audit-conseil, qu'apporte-t-elle ? »
    19/12/22

    Alors qu’EY annonce qu’il fera atterrir la colossale séparation de ses activités de conseil et d’audit au premier semestre 2023, les trois autres Big Four (PwC, Deloitte, KPMG) n’en démordent pas : la séparation, très peu pour eux. Patrice Morot, le président France de PwC, et Christophe Desgranges, partner en charge du conseil en stratégie, le réaffirment dans une interview à Consultor.

  • C’est l’heure de la transmission pour Vertone
    16/12/22

    25 ans après sa création, c’est une nouvelle étape à la fois symbolique et de fond que vit Vertone. Son DG-président, Benoît Tesson, co-fondateur avec Pascal Boulnois du cabinet, passe la main de la présidence à Stéphane Martineau, Vertonien depuis 17 ans.

Super Utilisateur
France
comex, cac40, classement, étude, cabinets de conseil, conseil en stratégie, CAC 40, directeur, PDG, consultant en stratégie, après conseil, RH, board, comité exécutif, carrière, dir strat, direction de la stratégie, directeur de la stratégie. chief strategy officer
3455
0