Audit - Conseil : KPMG prend les devants au Royaume-Uni

L'engagement ne vaut qu'au Royaume-Uni, mais il est significatif. Dans un mémo envoyé jeudi 8 novembre aux 625 associés, le président de KPMG, Bill Michael, annonce, selon Sky News et le Financial Times, que le cabinet cessera progressivement de fournir tous les services jugés non essentiels aux 90 grandes entreprises du FTSE 350, l'indice phare de la Bourse de Londres, dont il est, par ailleurs, auditeur. Il espère ainsi « supprimer jusqu'à la perception même d'un possible conflit d'intérêts », rapportent Les Échos.

L’autorité de tutelle du secteur de l’audit au Royaume-Uni avait annoncé lundi 8 octobre qu’elle pourrait interdire aux cabinets qui vérifient les comptes des entreprises de leur fournir aussi du conseil.

En cause, plusieurs cas de faillite, comme celui de la chaîne de grands magasins BHS [164 points de vente, 11 000 emplois en 2016 lors de la fermeture de la chaîne, ndlr], que son auditeur PwC n’a pas vu venir. Et ce alors même que l’associé le plus senior en charge du client lui fournissait des prestations de conseil, laissant le soin de la vérification des comptes à des collaborateurs moins expérimentés.

Crédit photo : 

EG Focus prise le 3 juillet 2009 CC BY 2.0

15 Nov. 2018 à 06:59
Audit - Conseil : KPMG prend les devants au Royaume-Uni

0
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaire (0)

Soyez le premier à réagir à cette information

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

Monde

Super Utilisateur
Monde
2167
0