Après la Norvège, l'optimisation fiscale de McKinsey dans le viseur en France

 

L'information est donnée par Le Monde dans son magazine hebdomadaire du 6 février 2021 : le siège social de McKinsey and Company France Inc est domicilié non pas au 90 avenue des Champs-Élysées où le cabinet a ses bureaux parisiens, mais à Wilmington, dans le comté de New Castle, dans l'État du Delaware aux États-Unis.

 

16 Fév. 2021 à 05:57
Après la Norvège, l'optimisation fiscale de McKinsey dans le viseur en France

 

Adresse exacte : 251 Little Falls Drive, Wilmington, New Castle où la société CSC Office Locations, spécialisée dans la location de boîtes aux lettres aux entreprises, a son siège social. Information prise par Le Monde : les entreprises qui s'y domicilient sans exercer d'activité réelle sont dispensées d'impôts sur les bénéfices. C'est le choix fait par la filiale française de McKinsey qui y est domiciliée depuis le 31 octobre 1986. Du fait de cette domiciliation, McKinsey & Company France Inc est soumis à un forfait fiscal de 175 dollars par an.

Gêne des autorités françaises, surtout depuis que le rôle du cabinet dans l'accompagnement du ministère de la Santé sur le déploiement de la campagne vaccinale a été rendu public. « Lors de la candidature au marché, cette société a fourni les attestations prouvant qu’elle est en règle avec l’administration fiscale française », et les missions pour l’État sont dûment facturées à Paris, assure au Monde, le cabinet d’Amélie de Montchalin, la ministre de la Transformation et de la Fonction publique (dont le compagnon est un ancien partner du Boston Consulting Group, relire notre article). Son ministère a la tutelle Direction interministérielle de la transformation publique (DITP). Cette unité (relire notre article à son sujet) est logée au 20 de l’avenue Ségur dans le 7arrondissement de Paris, là où tous les services du Premier ministre ont été réunis au début du quinquennat d’Emmanuel Macron.

Elle joue le rôle de cabinet de conseil interne à l’État. Elle chapeaute quelques-unes des trente à trente-cinq missions par an que la DITP confie au cours du quinquennat à des cabinets de conseil en stratégie.

Ce n'est pas la première fois que McKinsey est mis en cause pour ses pratiques fiscales. En Norvège, en 2015, Terje Breivik, un député du parti libéral norvégien, s'était offusqué auprès du gouvernement norvégien du non-paiement par McKinsey d'impôts en Norvège depuis trois ans. Il mettait en avant que, dans le même temps, le cabinet de conseil avait été retenu par le gouvernement pour plusieurs missions significatives (relire notre article).

 

Crédit photo : Wilmington Delaware, Adobe Stock

 

5
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaires (5)

Tevil
17 Fév 2021 à 18:57
Ils sont vraiment top en optimisation fiscale ceux là. Manu t'es trop ford.
Vive la France, vive les moutons !

citer

signaler

Tiens tiens
17 Fév 2021 à 15:50
Circle Strategy s'en prend à Mck de manière humoristique sur Twitter suite à cette nouvelle "affaire".
Ce n'est pas la première fois que le CM de Circle s'en donne à coeur joie contre McK sur ce type d'arguments (vaccination Covid...).
Un nouveau venu bien turbulent dans le pré carré du conseil en strat parisien : d'un côté ça fait du bien, d'un autre ça donne un petit air d'acharnement / coups en dessous de la ceinture là où il serait préférable de gagner à la loyal / parler compétences

citer

signaler

Un de plus
17 Fév 2021 à 08:13
Franchement plus rien n'étonne avec cette firme, et c'est presque ça le plus dangereux ...

citer

signaler

Lila
16 Fév 2021 à 22:25
Il y a surtout un problème de concurrence, puisque théoriquement moins d'impôt = marge inférieure par rapport aux entreprises françaises. Pour moins que ça Bercy a l'habitude de taper du poing sur la table. Pourquoi les concurrents ne disent rien? peut-être ils font tous pareil !

citer

signaler

JPP
16 Fév 2021 à 09:02
C’est dingue ! Après la vaccination, le scandale des opioides aux US, le scandale en Afrique du Sud... rien ne les arrête. L’argent, l’argent, l’argent. Tant pis si c’est les contribuables qui paient, tant pis si des milliers de patients deviennent accro et font des overdoses.
Le pire : je pense honnêtement que McK n’en a rien à faire. Ça fait presque partie du mythe de la firme sans pitié. Efficacité, argent, pouvoir et pas de pitié. C’est aussi un peu pour ça que leurs clients les choisissent. Et pareil pour les étudiants qui les rejoignent ! Ça fait partie du mythe. Et ça entretient dans un cercle vicieux les dérives : des clients pas très regardant et des recrues qui vendraient père et mère

citer

signaler

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

France

Super Utilisateur
France
fiscalite, impots, optimisation fiscale, delaware, mckinsey, secteur public
2958
McKinsey
2022-03-17 19:08:06
5
Non