Roland Berger conseille Air Liquide dans la vente de sa filiale de gels hydroalcooliques

 

Après l’annonce de la mise en vente début mars de CRYOPDP, spécialiste en emballages à température contrôlée pour la recherche clinique, Air Liquide a confirmé la cession d’une autre de ses filiales, l’Allemande Schülke & Mayr, un leader mondial de la prévention des infections et de l’hygiène. L’entreprise produit, entre autres, des gels hydroalcooliques, le « nouvel or noir » depuis la crise sanitaire liée au covid-19.

 

22 Avr. 2020 à 05:00
Roland Berger conseille Air Liquide dans la vente de sa filiale de gels hydroalcooliques

 

Le groupe de gaz industriels et médicaux français a décidé de se faire accompagner dans cette cession par le cabinet de conseil en stratégie Roland Berger qui avait déjà conseillé Air Liquide dans la cession d'une autre filiale en 2013, Anios. Une collaboration entre plusieurs bureaux allemands et le bureau parisien et plus particulièrement deux de ses consultants : Patrick Biecheler, senior partner à la tête de la practice Global Pharma/Healthcare, et Elias Belkadi, project manager de cette même practice. « Notre rôle était de présenter une vision stratégique de Schülke, le marché dans lequel elle opère, ses ‘’capabilities’’ tant industrielles qu’humaines, la validation du business plan et ses autres voies de développement. Un cadre de valeur de la société pour les acquéreurs potentiels, » indique à Consultor le Senior Partner. La banque d’affaires J.P. Morgan avait, elle, la charge de trouver les acquéreurs.

Schülke & Mayr, plus de 1 250 collaborateurs dans le monde, commercialise ses produits dans plus de cent pays et compte trois sites de production : en Allemagne (Schülke), en France (Bioxal) et au Brésil (Vic Pharma). Son chiffre d’affaires a atteint 335 M€ en 2019. Ce projet, officialisé dès novembre 2019, « correspond à la stratégie d’Air Liquide de révision régulière de son portefeuille d’actifs afin de se concentrer sur ses activités principales dans le domaine des gaz et de la santé, et ainsi de maximiser ses performances », a déclaré le groupe dans un communiqué de presse début avril. « Les gels hydroalcooliques sont davantage une activité de mass market qu’orientée vers le patient, cœur de métier d’Air Liquide, » complète Patrick Biecheler.

C’est le fonds EQT qui s’en porte acquéreur dans le cadre d’une négociation exclusive débutée début avril. EQT, fonds d'investissement suédois, est l'un des principaux fonds nord-européens avec plus de 62 milliards d’euros de capitaux levés et environ 40 milliards d’euros d’actifs sous gestion sur dix-neuf fonds.

Contrairement à ce que d’aucuns prédisaient, la pandémie actuelle n’aurait pas fait flamber les prix de la transaction qui tournerait autour de 900 millions, d’après le Financial Times, très proches de la somme initialement avancée d’un milliard d’euros. Cette transaction doit encore être validée par les différentes parties et par les autorités en charge de la concurrence et des investissements étrangers.

 

 

 

1
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaires (1)

Vincent
25 Avr 2020 à 00:44
Très beau deal

citer

signaler

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

Monde

Super Utilisateur
Monde
Roland Berger, Patrick Biecheler, Elias Belkadi, m&a, private equity, acquisition, fonds d'investissement
2649
Roland Berger
Patrick Biecheler
2021-10-30 16:46:20
1
Non