McKinsey au ministère de la Santé : de 15 à 25 consultants jusqu'en février

Les Échos ont obtenu quelques précisions sur la mission que McKinsey réalise auprès du ministère de la Santé pour son accompagnement dans la campagne de vaccination contre le covid, qui a concentré l'attention médiatique ces derniers jours (relire nos articles ici, ici et ).

11 Jan. 2021 à 12:16
McKinsey au ministère de la Santé : de 15 à 25 consultants jusqu'en février

Selon le quotidien économique, une quinzaine de consultants a été mobilisée dès décembre, et ils seront jusqu'à vingt-cinq d'ici la fin février – ce qui, étant donné le nombre de consultants impliqué, crédibilise l'information obtenue par Le Point selon laquelle cette mission de « cadrage logistique », « benchmarking » des pratiques à l’étranger et « coordination opérationnelle de la task force » serait facturée deux millions d'euros par mois.


Crédit photo : tests covid à la frontière entre la France et le Luxembourg, Adobe Stock.

12
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaires (12)

RG40
21 Jan 2021 à 20:06
Citation en provenance du commentaire précédent de Defenseur
Il n'y a que moi qui ne suis pas d’accord avec les commentaires précédents? 
On parle d'un problème stratégique majeur pour notre gouvernement et cela veut donc dire recourir aux meilleurs quel que soit le prix.
On ne parle pas juste d'un simple accompagnement à la création d'un booklet pour une petite grippe...

2 millions et des dizaines de consultants pour faire du cadrage logistique et de l’accompagnement opérationnel ? Ok ils sont forts sur le benchmark et la com’ mais le reste un cabinet spécialiste de la logistique peut le livrer pour bien bien bien moins cher et bien plus légitime sur ces sujets... Pas besoin de X Mines Science Po à 3000€ pour définir les tranches de population à vacciner, estimer le nombre, calculer le nombre de centres, definir le deploiement de moyens logistiques etc... juste besoin des meilleurs consultants logisticiens qui ont des capacités analytiques, stratégiques et la connaissance du métier

citer

signaler

Ex-consultant
15 Jan 2021 à 09:57
Quelle est concrètement la mission de Mck ?

citer

signaler

Consultor0501
15 Jan 2021 à 09:24
Citation en provenance du commentaire précédent de Ex-consultant
Quelle est concrètement la mission de Mck ?
« cadrage logistique », « benchmarking » des pratiques à l’étranger et « coordination opérationnelle de la task force » . Nous l'ajoutons au texte de l'article (c'était dans des articles précédents)

citer

signaler

Defenseur
14 Jan 2021 à 12:33
Citation en provenance du commentaire précédent de Dinkek

citer

signaler

@question
12 Jan 2021 à 19:40
Citation en provenance du commentaire précédent de Defenseur
Il n'y a que moi qui ne suis pas d’accord avec les commentaires précédents? 
On parle d'un problème stratégique majeur pour notre gouvernement et cela veut donc dire recourir aux meilleurs quel que soit le prix.
On ne parle pas juste d'un simple accompagnement à la création d'un booklet pour une petite grippe...

soyons sérieux - un problème pas stratégique mais logistique. la valeur ajoutee de McK (benchmarks et compte-rendus) est bien faible ici

citer

signaler

Dinkek
12 Jan 2021 à 13:59
Citation en provenance du commentaire précédent de Defenseur
Il n'y a que moi qui ne suis pas d’accord avec les commentaires précédents? 
On parle d'un problème stratégique majeur pour notre gouvernement et cela veut donc dire recourir aux meilleurs quel que soit le prix.
On ne parle pas juste d'un simple accompagnement à la création d'un booklet pour une petite grippe...

Le problème c'est plutôt que malgré les 2M€ par mois on se retrouve avec un démarrage cacophonique et 10 fois plus lent que dans les autres pays !

citer

signaler

Blabla
12 Jan 2021 à 09:22
Je ne vois pas en quoi il y a un risque de réputation pour MKinsey
IIls n'ont pas forcés les portes du ministere de la santé...
C'est toujours pareil avec les consultant
On assomme de clichés de montants énormes
Mais au final qui retourne toujours les chercher ?

citer

signaler

ex insider
12 Jan 2021 à 09:20
Citation en provenance du commentaire précédent de Defenseur
Il n'y a que moi qui ne suis pas d’accord avec les commentaires précédents? 
On parle d'un problème stratégique majeur pour notre gouvernement et cela veut donc dire recourir aux meilleurs quel que soit le prix.
On ne parle pas juste d'un simple accompagnement à la création d'un booklet pour une petite grippe...

et visiblement ça a fonctionné... sans les coups de gueule allemands rien n'aurait bougé McK ou pas.
ces hauts fonctionnaires sont juste deconnectés de l'opérationnel / terrifiés par l'enjeu / ne peuvent pas faire seul&vite (on parle d'un benchmark et de compte-rendu de réunions avec les ars)

citer

signaler

Defenseur
12 Jan 2021 à 08:32
Il n'y a que moi qui ne suis pas d’accord avec les commentaires précédents?
On parle d'un problème stratégique majeur pour notre gouvernement et cela veut donc dire recourir aux meilleurs quel que soit le prix.
On ne parle pas juste d'un simple accompagnement à la création d'un booklet pour une petite grippe...

citer

signaler

Gilet jaune
12 Jan 2021 à 02:52
C'est consternant. Je ne sais pas ce qui m'affole le plus : que l'appât du gain ait aveuglé McKinsey à ce point, pour qu'ils ne voient pas le risque réputationnel, en général pour un consultant, encore plus pour eux compte tenu des scandales dans lesquels ils sont impliqués partout. Ou que l'Etat ne se rende pas compte à quel point il est exagéré de dépenser de telles sommes, sans appel d'offres et mise en concurrence, même rapide. Ou encore que la myriade de fonctionnaires des administrations centrale et régionales de la santé ne puisse pas se mobiliser pour au moins gréer le gros d'une structure et réduire, sinon anihiler le besoin à des consultants.
Il y a fort à parier qu'après ça, tout le marché du conseil souffre de tels abus. Et malheureusement, nos grasses administrations centrales continueront de croître et embellir. Réforme de l'Etat ...

citer

signaler

JBT
11 Jan 2021 à 22:14
Avec 2 millions d'euros par mois, on a de quoi financer du personnel pour ouvrir un centre de vaccination 24h24 7j/7 dans chaque département franoais...

citer

signaler

DouxJez
11 Jan 2021 à 21:47
2M€ et 25 consultants par mois!!! Cela interroge sur :
1. La capacité de l'Etat à assurer ses propres missions
2. Le coût de l'opération pour les contribuables au vu des résultats que l'on connait, pour le moins brinquebalants pour ce qui est du lancement
3. La capacité des citoyens à continuer d'accepter que l'argent public soit ainsi dépensé

C'est au final inquiétant pour l'Etat d'une part et pour le conseil d'autre part avec l'image de consultants "bullshiteurs" qui parlent beaucoup, coûtent encore plus cher, mais dont les missions ne se traduisent pas toujours en résultats concrets... à 2M€ le mois, on serait en droit de s'attendre à la campagne de vaccination du siècle.

citer

signaler

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

France

  • BCG : un ancien du Budget à Bercy élu partner
    24/11/22

    Arrivé en 2014 au Boston Consulting Group, après une première vie à la Direction du Budget à Bercy, Maël Robin est élu partner et managing director du BCG à Paris. Son domaine de spécialisation porte sur les services financiers.

  • CVA, l’âge de la maturité
    23/11/22

    Il y a quelques jours, quelque 400 invités étaient réunis à la Fondation Louis Vuitton pour fêter les 35 ans de Corporate Value Associates. À la fondation Louis Vuitton, comme en 2017, avec une expo Mitchell-Monet symbolique pour le fondateur du cabinet Paul-André Rabate.

  • Après l’épisode Zemmour, départ de l’ancien patron de Roland Berger
    22/11/22

    Alors qu’Olivier de Panafieu, l’ancien managing partner de Roland Berger en France, avait été suspendu après avoir accueilli un dîner de soutien à Éric Zemmour à son domicile, son départ du cabinet était en question. Il a finalement quitté ses fonctions en septembre.

  • McKinsey : élection de six hommes et une femme
    21/11/22

    Ils ne sont pas moins de sept, âgés de 33 et 49 ans, à être promus associés chez McKinsey Paris en cette mi-novembre : Hassen Ahmed, Timothée Fraisse, Jérémie Ghandour, Jérôme Loufrani, Cindy Popp (Tang), Arnaud Tournesac, Yannig Gourmelon.

  • BCG : trois nouveaux partners, dont un ex du cab’ de Nathalie Kosciusko-Morizet
    16/11/22

    Sanae Aouni et François-Régis Turc sont cooptés dans l’équipe BCG on Transformation. Leïla Hamidou est, elle, élue dans la practice marketing, sales et pricing.

  • Le Figaro sous le charme de McKinsey
    15/11/22

    Le quotidien dresse un éloge – un peu comique tant il est à sens unique – de Clarisse Magnin-Mallez, la patronne de McKinsey en France, et donne quitus au cabinet – en dépit des faits.

  • McKinsey : départ d’une associée santé-assurance
    10/11/22

    Stéphanie Lotz, associée de McKinsey Paris axée sur l’expérience client, particulièrement des secteurs santé et assurance, a quitté le cabinet, même si ce n’est pas encore officiel. Et pour l’instant, son nouveau point de chute reste inconnu. Maj 22/11/2022 : Stéphanie Lotz a rejoint le bureau de McKinsey à Stuttgart. 

  • Belle promo de partners pour Oliver Wyman
    08/11/22

    Oliver Wyman annonce la promotion de 78 partners et directeurs exécutifs pour 2023, dont cinq au bureau de Paris, un record historique pour ce cabinet, filiale de Marsh McLennan.

  • Nouveau départ intra-muros pour EY-Parthenon
    08/11/22

    La team parisienne d’EY-Parthenon a décidé de prendre un nouvel envol. Cinq ans après la création du bureau français, les équipes de la branche strat’ d’EY, jusque-là basées au sein du QG du Big Four à la Défense, ont investi de tout nouveaux locaux, au 46 rue Saint-Lazare, entre La Trinité et Notre-Dame de Lorette.

Super Utilisateur
France
Mckinsey
2908
McKinsey
2021-09-26 21:00:38
12