McKinsey au ministère de la Santé : de 15 à 25 consultants jusqu'en février

Les Échos ont obtenu quelques précisions sur la mission que McKinsey réalise auprès du ministère de la Santé pour son accompagnement dans la campagne de vaccination contre le covid, qui a concentré l'attention médiatique ces derniers jours (relire nos articles ici, ici et ).

11 Jan. 2021 à 12:01
McKinsey au ministère de la Santé : de 15 à 25 consultants jusqu'en février

Selon le quotidien économique, une quinzaine de consultants a été mobilisée dès décembre, et ils seront jusqu'à vingt-cinq d'ici la fin février – ce qui, étant donné le nombre de consultants impliqué, crédibilise l'information obtenue par Le Point selon laquelle cette mission de « cadrage logistique », « benchmarking » des pratiques à l’étranger et « coordination opérationnelle de la task force » serait facturée deux millions d'euros par mois.


Crédit photo : tests covid à la frontière entre la France et le Luxembourg, Adobe Stock.

12
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaires (12)

RG40
21 Jan 2021 à 20:06
Citation en provenance du commentaire précédent de Defenseur
Il n'y a que moi qui ne suis pas d’accord avec les commentaires précédents? 
On parle d'un problème stratégique majeur pour notre gouvernement et cela veut donc dire recourir aux meilleurs quel que soit le prix.
On ne parle pas juste d'un simple accompagnement à la création d'un booklet pour une petite grippe...

2 millions et des dizaines de consultants pour faire du cadrage logistique et de l’accompagnement opérationnel ? Ok ils sont forts sur le benchmark et la com’ mais le reste un cabinet spécialiste de la logistique peut le livrer pour bien bien bien moins cher et bien plus légitime sur ces sujets... Pas besoin de X Mines Science Po à 3000€ pour définir les tranches de population à vacciner, estimer le nombre, calculer le nombre de centres, definir le deploiement de moyens logistiques etc... juste besoin des meilleurs consultants logisticiens qui ont des capacités analytiques, stratégiques et la connaissance du métier

citer

signaler

Ex-consultant
15 Jan 2021 à 09:57
Quelle est concrètement la mission de Mck ?

citer

signaler

Consultor0501
15 Jan 2021 à 09:24
Citation en provenance du commentaire précédent de Ex-consultant
Quelle est concrètement la mission de Mck ?
« cadrage logistique », « benchmarking » des pratiques à l’étranger et « coordination opérationnelle de la task force » . Nous l'ajoutons au texte de l'article (c'était dans des articles précédents)

citer

signaler

Defenseur
14 Jan 2021 à 12:33
Citation en provenance du commentaire précédent de Dinkek

citer

signaler

@question
12 Jan 2021 à 19:40
Citation en provenance du commentaire précédent de Defenseur
Il n'y a que moi qui ne suis pas d’accord avec les commentaires précédents? 
On parle d'un problème stratégique majeur pour notre gouvernement et cela veut donc dire recourir aux meilleurs quel que soit le prix.
On ne parle pas juste d'un simple accompagnement à la création d'un booklet pour une petite grippe...

soyons sérieux - un problème pas stratégique mais logistique. la valeur ajoutee de McK (benchmarks et compte-rendus) est bien faible ici

citer

signaler

Dinkek
12 Jan 2021 à 13:59
Citation en provenance du commentaire précédent de Defenseur
Il n'y a que moi qui ne suis pas d’accord avec les commentaires précédents? 
On parle d'un problème stratégique majeur pour notre gouvernement et cela veut donc dire recourir aux meilleurs quel que soit le prix.
On ne parle pas juste d'un simple accompagnement à la création d'un booklet pour une petite grippe...

Le problème c'est plutôt que malgré les 2M€ par mois on se retrouve avec un démarrage cacophonique et 10 fois plus lent que dans les autres pays !

citer

signaler

Blabla
12 Jan 2021 à 09:22
Je ne vois pas en quoi il y a un risque de réputation pour MKinsey
IIls n'ont pas forcés les portes du ministere de la santé...
C'est toujours pareil avec les consultant
On assomme de clichés de montants énormes
Mais au final qui retourne toujours les chercher ?

citer

signaler

ex insider
12 Jan 2021 à 09:20
Citation en provenance du commentaire précédent de Defenseur
Il n'y a que moi qui ne suis pas d’accord avec les commentaires précédents? 
On parle d'un problème stratégique majeur pour notre gouvernement et cela veut donc dire recourir aux meilleurs quel que soit le prix.
On ne parle pas juste d'un simple accompagnement à la création d'un booklet pour une petite grippe...

et visiblement ça a fonctionné... sans les coups de gueule allemands rien n'aurait bougé McK ou pas.
ces hauts fonctionnaires sont juste deconnectés de l'opérationnel / terrifiés par l'enjeu / ne peuvent pas faire seul&vite (on parle d'un benchmark et de compte-rendu de réunions avec les ars)

citer

signaler

Defenseur
12 Jan 2021 à 08:32
Il n'y a que moi qui ne suis pas d’accord avec les commentaires précédents?
On parle d'un problème stratégique majeur pour notre gouvernement et cela veut donc dire recourir aux meilleurs quel que soit le prix.
On ne parle pas juste d'un simple accompagnement à la création d'un booklet pour une petite grippe...

citer

signaler

Gilet jaune
12 Jan 2021 à 02:52
C'est consternant. Je ne sais pas ce qui m'affole le plus : que l'appât du gain ait aveuglé McKinsey à ce point, pour qu'ils ne voient pas le risque réputationnel, en général pour un consultant, encore plus pour eux compte tenu des scandales dans lesquels ils sont impliqués partout. Ou que l'Etat ne se rende pas compte à quel point il est exagéré de dépenser de telles sommes, sans appel d'offres et mise en concurrence, même rapide. Ou encore que la myriade de fonctionnaires des administrations centrale et régionales de la santé ne puisse pas se mobiliser pour au moins gréer le gros d'une structure et réduire, sinon anihiler le besoin à des consultants.
Il y a fort à parier qu'après ça, tout le marché du conseil souffre de tels abus. Et malheureusement, nos grasses administrations centrales continueront de croître et embellir. Réforme de l'Etat ...

citer

signaler

JBT
11 Jan 2021 à 22:14
Avec 2 millions d'euros par mois, on a de quoi financer du personnel pour ouvrir un centre de vaccination 24h24 7j/7 dans chaque département franoais...

citer

signaler

DouxJez
11 Jan 2021 à 21:47
2M€ et 25 consultants par mois!!! Cela interroge sur :
1. La capacité de l'Etat à assurer ses propres missions
2. Le coût de l'opération pour les contribuables au vu des résultats que l'on connait, pour le moins brinquebalants pour ce qui est du lancement
3. La capacité des citoyens à continuer d'accepter que l'argent public soit ainsi dépensé

C'est au final inquiétant pour l'Etat d'une part et pour le conseil d'autre part avec l'image de consultants "bullshiteurs" qui parlent beaucoup, coûtent encore plus cher, mais dont les missions ne se traduisent pas toujours en résultats concrets... à 2M€ le mois, on serait en droit de s'attendre à la campagne de vaccination du siècle.

citer

signaler

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

France

  • Ares : départ d’un cofondateur
    21/01/22

    Le cofondateur-associé d’Ares & Co, Antoine Desjars, a quitté son cabinet pour KPMG France, où il est responsable du secteur advisory bank. KPMG, un cabinet français membre du réseau KPMG, est l’un des leaders de l'audit, du conseil et de l’expertise comptable (plus d’un milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2020, +3,4% par rapport à 2019).

  • JO : Quand McKinsey conseillait Paris 2024
    19/01/22

    En amont de la désignation de Paris en tant que ville-hôte des Jeux Olympiques 2024, le cabinet de conseil a épaulé la capitale française.

  • SKP Paris : deux associés promus à Paris
    18/01/22

    Chez Simon-Kucher & Partners Paris, la gouvernance s’agrandit.

  • Thomas Delano promu partner au BCG
    18/01/22

    Thomas Delano, principal au Boston Consulting Group Paris depuis 2016, consultant « maison » (au BCG depuis 2012), y est promu partner/managing director. Avec cette promotion, le collège des partners du BCG à Paris passe à 75 personnes, selon le décompte de Consultor.

  • Bain : salve de nouveaux associés, une Française
    13/01/22

    Pour ce début d’année, Bain et Company (63 bureaux dans 38 pays) annonce la promotion de 78 partners dans le monde, dont une à Paris, Audrey Hadida.

  • Publicis Sapient Strategy Consulting : quatrième partner à Paris
    13/01/22

    L’activité de conseil en stratégie de Publicis Sapient vient de promouvoir Mathieu Larroumet au poste de managing director. Une nomination qui vient renforcer son équipe de direction parisienne après l’arrivée de Célia Friedman en fin d’année 2021.

  • PE : un Français roi du monde au BCG
    06/01/22

    Benjamin Entraygues, au BCG Paris depuis 5 ans – il a passé précédemment 17 ans chez Roland Berger –, co-patron du PE du BCG Paris, vient d’être promu responsable monde de sa practice PIPE (Principal Investors & Private Equity).

  • Ça va déménager chez Advancy
    31/12/21

    Le cabinet Advancy va déménager en avril prochain, et ce, pour la troisième fois en sept ans.

  • Quand le conseil en stratégie évalue son impact
    27/12/21

    C’est une première dans le secteur du conseil en stratégie. CO conseil, cabinet non-profit de conseil en stratégie dédié à l'intérêt général et société à mission, fondé par Kea & Partners, Algoé, Colombus et Weave (devenu Onepoint), qui a été rejoint par Mawenzi en mai dernier, vient de faire réaliser une étude de son impact auprès de ses bénéficiaires

Super Utilisateur
France
Mckinsey
2908
McKinsey
2021-09-26 21:00:38
12