L’université du Texas dépense 20 millions de dollars chez Bain & Company

Depuis quelques temps, l’établissement basé à Austin revendique son ambition de « devenir l’université publique avec le plus grand impact au monde », comme l’a rappelé son président Jay Hartzell en novembre 2021. Pour y parvenir, il s’est engagé à élaborer tout un plan stratégique pour lequel il vient de faire appel à Bain & Company.

Consultor
10 Jan. 2022 à 06:00
L’université du Texas dépense 20 millions de dollars chez Bain & Company
Étudiante de l'université du Texas à Austin. University of Texas at Austin.

L’opération s’est déroulée en trois phases : en mai 2021, l’université du Texas a recruté le cabinet de conseil pour se pencher sur la première phase de cette nouvelle orientation stratégique. Le contrat, fixé à 3 millions de dollars, a été prolongé jusqu’en octobre pour un montant supplémentaire de 1,7 million de dollars. En fin d’année 2021, l’université a demandé l’autorisation d’octroyer 15,3 millions de dollars supplémentaires afin d’aller encore plus loin. « Cette dépense additionnelle vient d’être validée par le conseil d’administration », a confirmé l’université à Consultor. 

A quoi vont servir ces 20 millions de dollars confiés à Bain ? La priorité est donnée à l’amélioration des processus d’approvisionnement de l’université. Environ les deux tiers de ce budget serviront en effet à améliorer les achats, mais aussi les technologies de l’information ainsi que d’autres opérations diverses. Le tiers restant soutiendra quant à lui le plan stratégique ainsi que l’élaboration d’un nouveau plan d’action à l’échelle de l’université pour la Diversité, l’équité et l’inclusion (DEI).

à lire aussi

27/04/21
27_04_2021_etudiants_universite

 

Les cabinets spécialisés dans le conseil en stratégie auprès des acteurs de l’enseignement supérieur et de la recherche (ESR) se comptent sur les doigts d’une main. Le marché est pourtant porteur et dynamique. Les cabinets interviennent majoritairement auprès de clients du secteur privé : ils conseillent notamment des fonds et groupes d’écoles dans leur stratégie de M&A.

 

« Nous prévoyons que l’argent économisé grâce à tous ces efforts sera supérieur à l’investissement en conseil et aidera à financer des initiatives à long terme, au profit des étudiants, des membres du corps professoral et du personnel de l’université du Texas », a déclaré l’établissement, rappelant qu’il dépense environ 1 milliard de dollars chaque année en biens et services. « Les frais de Bain représentent donc moins de 2 % de cette somme et devraient conduire à des processus d’approvisionnement plus intelligents et rapides, générant ainsi des économies à long terme », a-t-il ajouté.

La direction espère également dégager de nouvelles opportunités de croissance grâce au nouveau plan stratégique. Une meilleure utilisation des données pour piloter les décisions financières est envisagée.

« Les insuffisances opérationnelles, notamment dans l'informatique et les achats, affectent tous les aspects de notre mission. En améliorant les processus et les outils sous-jacents qui permettent l'enseignement et la recherche, nous utiliserons les ressources de manière plus stratégique et maximiserons l'impact », a estimé la vice-présidente exécutive Sharon Wood.

L’université du Texas n’est pas le premier établissement de l’enseignement supérieur accompagné par Bain. Avant elle, l’université de Berkeley en Californie, celle de Caroline du Nord à Chapel Hill et l’université Cornell, située dans l’État de New York, ont sollicité les conseils de ce cabinet.

0
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaire (0)

Soyez le premier à réagir à cette information

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

services

  • Passée par Bain, cette championne de ski retourne en piste
    02/05/22

    Après avoir occupé différents postes dans de grandes entreprises, dont Bain & Company où elle était consultante pendant deux ans de 1997 à 1999, Anouk Patty revient dans l’univers du ski qu’elle a côtoyé en tant que skieuse membre de l’équipe américaine dans les années 1980. Cette diplômée de la Harvard Business School vient en effet d’être nommée Chief of Sport à la fédération US Ski & Snowboard. Elle aura notamment la charge de mettre en œuvre le plan stratégique sportif de l’organisation, et de développer les équipes ski, snowboard, ski freestyle et freeride.

  • Oliver Wyman en renfort pour réglementer le foot anglais
    26/04/22

    Le gouvernement a fait appel à des consultants d’Oliver Wyman pour l’aider à créer un tout nouveau régulateur indépendant pour la Premier League anglaise, ce qu’avait proposé l’ancienne ministre des Sports, Tracey Crouch. Ce qui en ressortira pourrait bouleverser le football professionnel anglais et suscite déjà de vives réactions.

  • HEC : Bain souffle à l’oreille du nouveau DG
    13/04/22

    Le cabinet a conseillé le nouveau doyen après qu’il a été nommé à la tête de l’école de Jouy-en-Josas, le 18 janvier 2021.

  • CentraleSupélec cherche conseils pour stratégie à venir
    23/03/22

    La très cotée école d’ingénieurs cofondatrice de l’Université Paris-Saclay vient de clôturer un appel d’offres d’accompagnement. L’objectif : l’aider à établir sa nouvelle feuille de route stratégique, qui devrait être présentée au conseil d’administration de l’école le 17 juin prochain.

  • Elle switche de la mode à l’intérim
    14/03/22

    Associée chez Roland Berger jusqu’en 2019, Gaëlle de la Fosse vient d’être nommée présidente monde de LHH (Lee Hecht Harrison), l’une des entités du colosse de l’intérim et des RH, Adecco.

  • Quel cabinet sur les bancs de Paris-Saclay ?
    24/02/22

    Lundi 21 février, l’université Paris-Saclay a clôturé un appel d’offre d’accompagnement dans la mise en œuvre de projets de transformation de l’établissement.

  • JO : Quand McKinsey conseillait Paris 2024
    19/01/22

    En amont de la désignation de Paris en tant que ville-hôte des Jeux Olympiques 2024, le cabinet de conseil a épaulé la capitale française.

  • Inter Milan : Monitor planche sur l’actionnariat des fans
    11/01/22

    Pour faire aboutir son projet d’actionnariat populaire à l’Inter Milan, l’économiste Carlo Cottarelli, s’est adjoint les services de Monitor Deloitte.

  • Groupe Pic : Pauline Monot prend la brigade en main
    21/12/21

    Pauline Monot, qui a travaillé près de trois ans comme consultante en stratégie dans la firme Kearney, est promue directrice générale du groupe ardéchois Pic. 

Benjamin Solano
services
enseignement superieur, universite, ecole, etats unis, mission, éducation, enseignement
10194
Bain & Company
2022-01-11 21:42:12
0
Non