Kea part en mission

 

Kea dévoile son plan stratégique 2025 : doublement du CA, croissance externe…

Kea & Partners contraste dans le Landerneau du conseil en stratégie en communiquant de façon transparente sur une feuille de route à cinq ans avec des objectifs dès l’année prochaine et une ambition chiffrée pour 2025. Ce plan sera piloté par son PDG actuel Arnaud Gangloff qui est reconduit pour un deuxième mandat de six ans.

18 Oct. 2019 à 14:30
Kea part en mission

 

« DAREWIN » est le nom du plan stratégique du cabinet de conseil qui vise à doubler d’ici 2025 son chiffre d’affaires pour atteindre 100 M€, dont 25 % à l’international (45 M€ en 2018), et ses effectifs pour parvenir à 400 personnes (200 collaborateurs en 2018, dont 170 consultants). Cela correspondrait à une accélération de la croissance du cabinet de conseil qui a vu depuis six ans son chiffre d’affaires croître de près de 50 % .

Cette ambition s’accompagne d’une volonté d’affirmer un positionnement singulier

Ainsi, la « jeune ETI », telle qu’elle se qualifie elle-même, ne vise plus seulement à être une alternative aux cabinets anglo-saxons, mais affiche son ambition d’être une entreprise engagée en faveur du bien commun.

Kea & Partners prévoit ainsi de devenir une « entreprise à mission » au sens de la loi Pacte d’ici début 2020 et entend ouvrir la voie, en étant l’un des premiers cabinets de conseil à prendre ce virage. 

« Si nous avons toujours intégré les enjeux de RSE, nous avons maintenant la volonté d’aller un cran plus loin, en plaçant Kea & Partners au cœur d’une économie positive. À nous de convaincre les dirigeants qu’un nouveau modèle d’entreprise est possible, combinant profitabilité et durabilité », indique ainsi Arnaud Gangloff.

Dans le cadre de ce plan, le cabinet réaffirme ses expertises sectorielles (le retail et la grande consommation, l’industrie, en particulier l’aérospatiale-défense, la construction, la santé et les services, notamment financiers… ) et affiche les deux priorités de sa feuille de route : la structuration du groupe Kea et des opérations de croissance externe.

La structuration du groupe Kea

L’intégration capitalistique à 100 % de sa filiale Kea-Euclyd, spécialisée dans l’accélération digitale, et la filialisation de Tilt ideas, dédiée à l’innovation stratégique, permettent désormais au groupe de combiner les savoir-faire de six entités : Kea & Partners (stratégie business et management), Tilt ideas (innovation), Kea-Euclyd (digital), Veltys (data intelligence), KeaPrime (développement des talents) et Co (intérêt général).
Cela se traduit désormais par l’affichage dans l’ADN du groupe (cf schéma ci-dessous) d’une branche technologie qui s’ajoute aux branches stratégie et culture.

adn kea

Des opérations de croissance externe prévues en 2020

Des opérations de croissance externe sont prévues en 2020, en France et à l’international. Avec une préoccupation : préserver la souveraineté capitalistique du partnership et donc l’indépendance du cabinet.

Vous pouvez compter sur l'équipe de Consultor pour suivre le déploiement de ce plan stratégique comme pour le plan précédent, en revenant par exemple sur le bilan de ce dernier dans notre interview de novembre 2018.

La rédaction de Consultor.fr

0
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaire (0)

Soyez le premier à réagir à cette information

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

France

  • BCG : un ancien du Budget à Bercy élu partner
    24/11/22

    Arrivé en 2014 au Boston Consulting Group, après une première vie à la Direction du Budget à Bercy, Maël Robin est élu partner et managing director du BCG à Paris. Son domaine de spécialisation porte sur les services financiers.

  • CVA, l’âge de la maturité
    23/11/22

    Il y a quelques jours, quelque 400 invités étaient réunis à la Fondation Louis Vuitton pour fêter les 35 ans de Corporate Value Associates. À la fondation Louis Vuitton, comme en 2017, avec une expo Mitchell-Monet symbolique pour le fondateur du cabinet Paul-André Rabate.

  • Après l’épisode Zemmour, départ de l’ancien patron de Roland Berger
    22/11/22

    Alors qu’Olivier de Panafieu, l’ancien managing partner de Roland Berger en France, avait été suspendu après avoir accueilli un dîner de soutien à Éric Zemmour à son domicile, son départ du cabinet était en question. Il a finalement quitté ses fonctions en septembre.

  • McKinsey : élection de six hommes et une femme
    21/11/22

    Ils ne sont pas moins de sept, âgés de 33 et 49 ans, à être promus associés chez McKinsey Paris en cette mi-novembre : Hassen Ahmed, Timothée Fraisse, Jérémie Ghandour, Jérôme Loufrani, Cindy Popp (Tang), Arnaud Tournesac, Yannig Gourmelon.

  • BCG : trois nouveaux partners, dont un ex du cab’ de Nathalie Kosciusko-Morizet
    16/11/22

    Sanae Aouni et François-Régis Turc sont cooptés dans l’équipe BCG on Transformation. Leïla Hamidou est, elle, élue dans la practice marketing, sales et pricing.

  • Le Figaro sous le charme de McKinsey
    15/11/22

    Le quotidien dresse un éloge – un peu comique tant il est à sens unique – de Clarisse Magnin-Mallez, la patronne de McKinsey en France, et donne quitus au cabinet – en dépit des faits.

  • McKinsey : départ d’une associée santé-assurance
    10/11/22

    Stéphanie Lotz, associée de McKinsey Paris axée sur l’expérience client, particulièrement des secteurs santé et assurance, a quitté le cabinet, même si ce n’est pas encore officiel. Et pour l’instant, son nouveau point de chute reste inconnu. Maj 22/11/2022 : Stéphanie Lotz a rejoint le bureau de McKinsey à Stuttgart. 

  • Belle promo de partners pour Oliver Wyman
    08/11/22

    Oliver Wyman annonce la promotion de 78 partners et directeurs exécutifs pour 2023, dont cinq au bureau de Paris, un record historique pour ce cabinet, filiale de Marsh McLennan.

  • Nouveau départ intra-muros pour EY-Parthenon
    08/11/22

    La team parisienne d’EY-Parthenon a décidé de prendre un nouvel envol. Cinq ans après la création du bureau français, les équipes de la branche strat’ d’EY, jusque-là basées au sein du QG du Big Four à la Défense, ont investi de tout nouveaux locaux, au 46 rue Saint-Lazare, entre La Trinité et Notre-Dame de Lorette.

Super Utilisateur
France
arnaud gangloff, kea, kea partners, rse, plan stratégique, croissance, 2025, DAREWIN
3501
Kea & Partners
Arnaud Gangloff Stéphanie Nadjarian
2021-11-09 11:26:41
0
Non