Roland Berger et le secteur public : chronologie d'une razzia

13 mai. 2019 à 05:05
Roland Berger et le secteur public : chronologie d'une razzia

Stratégie payante en France avec les très nombreuses missions dont Consultor a fait abondamment état dans ses colonnes : sauvetage de l’aciérie nordiste Ascoval, dépouillement des contributions écrites au Grand Débat national, sélection parmi les cabinets autorisés à accompagner toutes les administrations publiques dans la transformation de l’action publique portée par Emmanuel Macron d’ici 2022, avis sur le rapprochement entre Alstom et GE, réflexion sur l’accompagnement des bénéficiaires du RSA, réforme de l’apprentissage dans les régions, audit de l’Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes.

Plus récemment, Roland Berger a aussi alimenté une étude relative à l'impact du numérique sur les métiers du service public et un recueil de bonnes pratiques sur la transformation managériale dans les organismes publics. Et au même moment, la députée La République en marche, Céline Calvez, contribuait à un rapport sur les leaderships féminins à l'heure du numérique piloté par Anne Bioulac, codirectrice du bureau parisien du cabinet…

Ces derniers jours, la Direction interministérielle de la transformation publique (DITP) a aussi publié un livret qui relaie les préconisations de Roland Berger en matière d'association des citoyens à la délivrance des services publics.

En tout, le secteur public pèse une dizaine de pourcents de l’activité totale du bureau de Paris. Pourquoi pareille verve auprès de l’État ? Pour La Lettre A, elle est à chercher notamment dans le bon entregent du CEO auprès de certains cercles de pouvoir en France, à commencer par l’actuel ministre de l’Économie Bruno Lemaire que Charles-Édouard Bouée a connu au collège Saint-Louis de Gonzague.

Crédit photo : SEOUL/SOUTH KOREA, 18JUN09 - Charles-Edouard Bouée, President and Managing Partner, Greater China, Roland Berger Strategy Consultants, People's Republic of China - captured during the World Economic Forum on East Asia in Seoul, South Korea, June 18, 2009. Interactive Session - Social Challenges. Copyright World Economic Forum / Photo by Oh Jaehyuk.

1
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaires (1)

Adresse 1
14 mai 2019 à 15:08
A mon avis c'est surtout l'excellente qualité de leur travail qui est récompensée, depuis 15 ans, rien à voir avec Bouée. Cela fait plusieurs années qu'on les croise (dans un grand Ministère) et force est de constater que c'est une équipe très impliquée et rigoureuse.

citer

signaler

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

secteur public

  • Vente en ligne : McKinsey dessine la stratégie de l’UGAP 

    Pour répondre à la concurrence des GAFA, la centrale d’achat qui centralise auprès de ministères, collectivités territoriales et établissements hospitaliers, les commandes à des centaines de fournisseurs, a fait appel au cabinet de conseil pour élaborer une stratégie de vente en ligne. 

  • Recherche : la carte consulting des universités françaises

    Le cabinet CMI a accompagné cinq des quinze universités labellisées fin novembre lors de la première vague de l’appel à projet ExcellenceS, rendue publique par l’État le 30 novembre 2021. Le cabinet est ainsi intervenu auprès des universités de Haute-Alsace, de Bourgogne-Franche-Comté, de Poitiers, de Pau et Gustave-Eiffel.

  • Achats de conseil de l'État : des bonnes pratiques à portée de main

    Michel Grévoul, le directeur du service des achats de l’État, et Edward Jossa, le président de l’UGAP, étaient entendus par la commission d’enquête du Sénat le 8 décembre 2021.

  • « Quand c’est complexe, 23 114 euros » : le prix du conseil à l'UGAP

    Trois ans après que l’Union des groupements d'achats publics (UGAP), qui centralise auprès de ministères, collectivités territoriales et établissements hospitaliers, les commandes à des centaines de fournisseurs, avait lancé son premier marché de conseil en stratégie d’une valeur de 12 millions d’euros, son directeur a détaillé au Sénat comment ils sont dépensés.

  • Au Sénat, l'explosion des dépenses de conseil en question

    Jeudi 2 décembre, la commission d’enquête du Sénat sur l’influence des cabinets de conseil dans les politiques publiques démarrait ses travaux. Elle se donne pour objectif de faire la lumière sur un sujet devenu grand public après que plusieurs cabinets de conseil sont intervenus auprès du gouvernement dans le cadre de la gestion de la pandémie.

  • UK : la pandémie fait flamber les dépenses de conseil de l’État

    Bataille de chiffres, mais une tendance claire : le gouvernement britannique a fortement fait augmenter ses achats de missions de consulting pour l’aider à mettre en œuvre sa réponse à la pandémie de covid-19. Selon les chiffres agrégés par le spécialiste de la dépense publique britannique Tussell, et cités le 24 octobre 2021 par le Financial Times, 2,5 milliards de livres sterling auraient été allouées par le gouvernement central britannique et ses agences sur l’exercice 2020-2021, deux fois plus que les 1,2 milliard comptabilisés par Tussell sur l’exercice antérieur, en 2019-2020.

  • Ministère de la culture : Roland Berger planche sur les bibliothèques

    Le cabinet Roland Berger vient d’être missionné par le ministère de la Culture pour une vaste étude sur les achats de livres imprimés non scolaires par les gestionnaires publics de bibliothèques (plus de 16 000 bibliothèques publiques en France).

  • Secteur public : l’UGAP double la mise sur le conseil en stratégie

    L’Union des groupements d'achats publics (UGAP), qui centralise les commandes de centaines de fournisseurs auprès de ministères, collectivités territoriales et établissements hospitaliers, a lancé le 22 octobre 2021 le renouvellement d’un premier marché de conseil en stratégie qu’elle avait attribué une première fois le 6 mars 2019.

  • Secteur public : les objectifs de la commission d’enquête du Sénat

    Les cabinets de conseil privés pèsent-ils trop sur les décisions politiques publiques françaises ? Telle est la question centrale lâchée par le groupe communiste (CRCE) du Sénat qui vient de lancer une commission d’enquête, dont Éliane Assassi, sa présidente, sénatrice PCF de Seine-Saint-Denis, est la rapporteuse.

secteur public
charles edouard bouee, roland berger, secteur public, ditp
2296
Roland Berger
2021-08-23 20:23:23
1