Malt achète Comatch, trois « ex-Mac » aux commandes

Malt, plateforme française créée en 2013 affichant aujourd’hui 340 000 consultants freelances au compteur, dirigée depuis bientôt deux ans par l’ancien senior consultant de McKinsey Alexandre Fretti, vient d’acquérir la société berlinoise Comatch.

Consultor.fr
07 Avr. 2022 à 05:00
Malt achète Comatch, trois « ex-Mac » aux commandes
Malt-Comatch, de gauche à droite : Jan Schächtele, Vincent Huguet, Christoph Hardt, Alexandre Fretti

Cette plateforme de 15 000 consultants, présente sur neuf marchés (relire ici), a été lancée fin 2014 par deux anciens consultants en stratégie, eux-mêmes issus de McKinsey en Allemagne, où ils se sont rencontrés : Christoph Hardt (de 2007 à 2014) et Jan Schächtele (de 2007 à 2013). « Nous croyons en un avenir où la technologie et le conseil aux entreprises continuent de se rapprocher, c’est pourquoi nous sommes très enthousiastes à l’idée de construire ensemble la première place de marché du freelancing en Europe. Désormais, les entreprises et organisations pourront trouver les meilleurs professionnels indépendants pour tous types de projets », a pour l’occasion amendé le cofondateur et CEO de Comatch, Christoph Hardt.

à lire aussi

28/02/20
AdobeStock_319400570_Editorial_Use_Only

Data scientists, architectes cloud, UX designers, DevOps, scrum masters... autant de compétences qui pourront désormais être embarquées de mission en mission, dans le conseil en stratégie aussi.

Avec ces nouvelles plateformes, les Big Four emboîtent le pas aux plateformes externes préexistantes. Non sans un défi d'homogénéité avec les équipes internes et d'acculturation au life style des indépendants.

340 000 versus 15 000 consultants freelances. Quel intérêt pour Malt ? Pas un avantage, mais trois, aux yeux d’Alexandre Fretti (relire ici et ). « Comatch est d’abord dans un positionnement premium, une logique de marketplace fermée composée pour 50 % d’anciens consultants en stratégie, essentiellement des MBB, et de 50 % d’experts de l’industrie seniors. Des consultants que nous avions du mal à attirer. Deuxième point, Comatch est de fait très fort en Allemagne, une zone où l’empreinte de Malt était plus récente. Troisième point, Comatch réalise 50 % de son chiffre d’affaires à l’international, ce qui nous permettra de renforcer encore davantage notre leadership européen », détaille à Consultor le DG de Malt, qui va ainsi pouvoir opérer sur 11 secteurs géographiques. 

Une façon pour Malt de s’internationaliser donc, tout en augmentant qualitativement sa gamme d’experts en conseil en stratégie et en management de la transition. Pour le DG de Malt, les objectifs chiffrés sont simples : la plateforme devrait atteindre 300 millions d’euros de chiffre d’affaires cette année – elle vise le milliard d’euros d’ici 2024 –, et Comatch 80 millions d’euros. « À court terme, l’enjeu est de faire fonctionner les synergies commerciales, et de conserver la marque Comatch, très identifiée. La question de convergence va se poser ensuite. » La stratégie à terme de cette acquisition pour Alexandre Fretti est de devenir le nᵒ 1 de ce secteur qui explose, estimé à 355 milliards d’euros en Europe. « Nous travaillons dorénavant avec Comatch avec 80 % du CAC 40 et du DAX 40. Notre objectif est d’être le partenaire préféré de tous les grands groupes pour l’accès aux talents indépendants et de devenir d’ici 5 à 10 ans l’Accenture du marché du freelancing au niveau international. »

0
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaire (0)

Soyez le premier à réagir à cette information

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

France

  • McKinsey : perquisition judiciaire au bureau de Paris
    24/05/22

    Mardi 24 mai, une perquisition judiciaire était en cours au siège du cabinet à Paris. 

  • Cinquième cabinet pour la nouvelle associée énergie de Bain
    23/05/22

    Safia Limousin, 49 ans, vient d’arriver chez Bain & Company en tant qu’associée rattachée à la practice énergie et ressources naturelles. Auparavant chez Kearney depuis 2018, la senior partner était aussi leader monde power & utilities du cabinet et était la 2e femme, après Delphine Bourrilly, à intégrer le partnership en France.

  • Conflit ouvert aux prud’hommes entre Bain et un partner
    20/05/22

    C’est une information de Bloomberg du 18 mai 2022 : Stéphane Charvériat, un partner du BCG arrivé en septembre 2019 de Bain, poursuit aux prud’hommes son ancien employeur. Une audience s’est tenue le mardi 17 mai. Une décision doit intervenir le 11 juillet.

  • Les réserves de la HATVP sur un pantouflage au cabinet d’Olivier Véran
    18/05/22

    Dans une délibération du 3 mai, la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique a rendu un avis de compatibilité, avec des réserves visant à prévenir tout conflit d’intérêts, sur le recrutement par une entreprise de conseil d’un membre du cabinet du ministre sortant de la Santé Olivier Véran.

  • Le boss du BCG en opération séduction
    13/05/22

    Après la patronne de McKinsey France en décembre dernier, c’est au tour du chef du bureau parisien du Boston Consulting Group, Guillaume Charlin, de s’exprimer dans les colonnes du Figaro (édition du 9 mai).

  • Législatives : quatre anciens consultants en lice
    11/05/22

    Ils sont au moins quatre anciens du sérail du conseil en stratégie à se présenter ou se représenter aux élections législatives de juin prochain, dont trois en Île-de-France. Trois d’entre eux sont des piliers de la macronie et se présentent sous la bannière #Ensemble du triumvirat Macron-Philippe-Bayrou.

  • SKP s’implante en région : nouveau filon de recrutement ?
    10/05/22

    Le bureau français de Simon-Kucher & Partners a décidé de réaliser un bêta test en posant ses valises à Lyon et à Bordeaux. À l’heure de la relocalisation et du télétravail, ces antennes répondent à la fois à un système économique nécessairement plus décentralisé et à de nouvelles opportunités RH, dans un contexte général de recrutement extrêmement tendu.

  • Une associée retail pour Singulier
    10/05/22

    Consultante chez Singulier depuis sa création en 2017, Justine Przyswa, 35 ans, a été promue associée à Paris aux côtés des associés fondateurs, Rémi Pesseguier (ex-McKinsey) et Mathieu Férel, mais aussi de l’associé basé à Londres, Kitson Symes (lui aussi un ancien « Mac »).

  • Destination Toronto pour un associé parisien d’Oliver Wyman
    06/05/22

    Damien Renaudeau, partner parisien des services financiers d’Oliver Wyman depuis 2018, est parti renforcer les troupes du cabinet à Toronto, l’un des 70 bureaux du cabinet dont la maison mère est le groupe US Marsh McLennan. Le Canada et ses trois bureaux, Montréal, Calgary et Toronto (le plus gros), comptent une centaine de consultants.

Benjamin Solano
France
malt, comatch, freelance
10538
2022-04-06 15:39:05
0
Non