Malt achète Comatch, trois « ex-Mac » aux commandes

Malt, plateforme française créée en 2013 affichant aujourd’hui 340 000 consultants freelances au compteur, dirigée depuis bientôt deux ans par l’ancien senior consultant de McKinsey Alexandre Fretti, vient d’acquérir la société berlinoise Comatch.

Consultor.fr
07 Avr. 2022 à 05:00
Malt achète Comatch, trois « ex-Mac » aux commandes
Malt-Comatch, de gauche à droite : Jan Schächtele, Vincent Huguet, Christoph Hardt, Alexandre Fretti

Cette plateforme de 15 000 consultants, présente sur neuf marchés (relire ici), a été lancée fin 2014 par deux anciens consultants en stratégie, eux-mêmes issus de McKinsey en Allemagne, où ils se sont rencontrés : Christoph Hardt (de 2007 à 2014) et Jan Schächtele (de 2007 à 2013). « Nous croyons en un avenir où la technologie et le conseil aux entreprises continuent de se rapprocher, c’est pourquoi nous sommes très enthousiastes à l’idée de construire ensemble la première place de marché du freelancing en Europe. Désormais, les entreprises et organisations pourront trouver les meilleurs professionnels indépendants pour tous types de projets », a pour l’occasion amendé le cofondateur et CEO de Comatch, Christoph Hardt.

à lire aussi

28/02/20
AdobeStock_319400570_Editorial_Use_Only

Data scientists, architectes cloud, UX designers, DevOps, scrum masters... autant de compétences qui pourront désormais être embarquées de mission en mission, dans le conseil en stratégie aussi.

Avec ces nouvelles plateformes, les Big Four emboîtent le pas aux plateformes externes préexistantes. Non sans un défi d'homogénéité avec les équipes internes et d'acculturation au life style des indépendants.

340 000 versus 15 000 consultants freelances. Quel intérêt pour Malt ? Pas un avantage, mais trois, aux yeux d’Alexandre Fretti (relire ici et ). « Comatch est d’abord dans un positionnement premium, une logique de marketplace fermée composée pour 50 % d’anciens consultants en stratégie, essentiellement des MBB, et de 50 % d’experts de l’industrie seniors. Des consultants que nous avions du mal à attirer. Deuxième point, Comatch est de fait très fort en Allemagne, une zone où l’empreinte de Malt était plus récente. Troisième point, Comatch réalise 50 % de son chiffre d’affaires à l’international, ce qui nous permettra de renforcer encore davantage notre leadership européen », détaille à Consultor le DG de Malt, qui va ainsi pouvoir opérer sur 11 secteurs géographiques. 

Une façon pour Malt de s’internationaliser donc, tout en augmentant qualitativement sa gamme d’experts en conseil en stratégie et en management de la transition. Pour le DG de Malt, les objectifs chiffrés sont simples : la plateforme devrait atteindre 300 millions d’euros de chiffre d’affaires cette année – elle vise le milliard d’euros d’ici 2024 –, et Comatch 80 millions d’euros. « À court terme, l’enjeu est de faire fonctionner les synergies commerciales, et de conserver la marque Comatch, très identifiée. La question de convergence va se poser ensuite. » La stratégie à terme de cette acquisition pour Alexandre Fretti est de devenir le nᵒ 1 de ce secteur qui explose, estimé à 355 milliards d’euros en Europe. « Nous travaillons dorénavant avec Comatch avec 80 % du CAC 40 et du DAX 40. Notre objectif est d’être le partenaire préféré de tous les grands groupes pour l’accès aux talents indépendants et de devenir d’ici 5 à 10 ans l’Accenture du marché du freelancing au niveau international. »

0
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaire (0)

Soyez le premier à réagir à cette information

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

France

  • Pour ses 15 ans, Cylad décolle
    29/11/22

    Le cabinet Cylad Consulting, né à Toulouse avec une forte connotation aéro/défense, vient de fêter ses 15 ans d’existence.

  • BCG : un ancien du Budget à Bercy élu partner
    24/11/22

    Arrivé en 2014 au Boston Consulting Group, après une première vie à la Direction du Budget à Bercy, Maël Robin est élu partner et managing director du BCG à Paris. Son domaine de spécialisation porte sur les services financiers.

  • CVA, l’âge de la maturité
    23/11/22

    Il y a quelques jours, quelque 400 invités étaient réunis à la Fondation Louis Vuitton pour fêter les 35 ans de Corporate Value Associates. À la fondation Louis Vuitton, comme en 2017, avec une expo Mitchell-Monet symbolique pour le fondateur du cabinet Paul-André Rabate.

  • Après l’épisode Zemmour, départ de l’ancien patron de Roland Berger
    22/11/22

    Alors qu’Olivier de Panafieu, l’ancien managing partner de Roland Berger en France, avait été suspendu après avoir accueilli un dîner de soutien à Éric Zemmour à son domicile, son départ du cabinet était en question. Il a finalement quitté ses fonctions en septembre.

  • McKinsey : élection de six hommes et une femme
    21/11/22

    Ils ne sont pas moins de sept, âgés de 33 et 49 ans, à être promus associés chez McKinsey Paris en cette mi-novembre : Hassen Ahmed, Timothée Fraisse, Jérémie Ghandour, Jérôme Loufrani, Cindy Popp (Tang), Arnaud Tournesac, Yannig Gourmelon.

  • BCG : trois nouveaux partners, dont un ex du cab’ de Nathalie Kosciusko-Morizet
    16/11/22

    Sanae Aouni et François-Régis Turc sont cooptés dans l’équipe BCG on Transformation. Leïla Hamidou est, elle, élue dans la practice marketing, sales et pricing.

  • Le Figaro sous le charme de McKinsey
    15/11/22

    Le quotidien dresse un éloge – un peu comique tant il est à sens unique – de Clarisse Magnin-Mallez, la patronne de McKinsey en France, et donne quitus au cabinet – en dépit des faits.

  • McKinsey : départ d’une associée santé-assurance
    10/11/22

    Stéphanie Lotz, associée de McKinsey Paris axée sur l’expérience client, particulièrement des secteurs santé et assurance, a quitté le cabinet, même si ce n’est pas encore officiel. Et pour l’instant, son nouveau point de chute reste inconnu. Maj 22/11/2022 : Stéphanie Lotz a rejoint le bureau de McKinsey à Stuttgart. 

  • Belle promo de partners pour Oliver Wyman
    08/11/22

    Oliver Wyman annonce la promotion de 78 partners et directeurs exécutifs pour 2023, dont cinq au bureau de Paris, un record historique pour ce cabinet, filiale de Marsh McLennan.

Benjamin Solano
France
malt, comatch, freelance
10538
2022-04-06 15:39:05
0
Non