Ils font le pari de la mode seconde main

Paul Charon, 29 ans, un ancien Bainie, et Marine Daul, 30 ans, ex-McKinsey, tous deux issus de la promo 2014 de Centrale Paris , ont lancé en début d’été OMAJ, un dépôt-vente en ligne de vêtements d’occasion.

10 Sep. 2021 à 11:00
Ils font le pari de la mode seconde main
Crédit photo : Unsplah

Les cofondateurs veulent ainsi dépoussiérer le concept antédiluvien de dépôt-vente, « de rendre la mode plus circulaire et responsable » et se démarquer des sites de vente de vêtements de seconde main, à l’instar de Vinted, de Vestiaire Collective ou encore du Bon Coin. « Nous nous sommes rendu compte que ces modèles existants CtoC ne correspondaient pas à tout le monde, que ce soit pour les vendeurs ou les acheteurs : des process trop lourds, des produits qui ne correspondent pas à la description… Nous voulons répondre à ces points en proposant aux vendeurs de nous envoyer tous leurs vêtements d’un seul coup et nous nous occupons du reste, de la prise de photos à l’envoi en passant par la fixation du prix », explique à Consultor l’ancien consultant Paul Charon. Le coût de ce service pour les vendeurs : 6 euros + 20 % du prix de vente « pour couvrir les coûts opérationnels tout en leur assurant une vente au meilleur prix ».

Ce marché de la seconde main est en pleine croissance, même si en valeur, il représente moins de 5 % du marché total de la mode. « Mais il va doubler dans les quatre à cinq ans à venir ! Une croissance portée par l’éveil des consciences écologiques. Ce n’est plus ringard d’acheter de la seconde main, c’est devenu un acte militant », indique Paul Charon.

Une tendance dans laquelle même les marques de mode commencent à s’engouffrer en créant leurs propres plateformes (relire ici et ici). Lancée mi-juillet, OMAJ compte d’ores et déjà 1 500 vêtements. Les fondateurs vont aussi développer sous peu leur offre de chaussures et d’accessoires de mode.

Une fois diplômé, Paul Charon rentre comme consultant chez Bain & Company, après y avoir effectué son stage de fin d’études. Durant ses cinq années chez Bain, à Paris et à Melbourne, où il sera promu manager, il va effectuer une vingtaine de missions pour différents secteurs, essentiellement du private equity et des biens et services industriels, mais également produits de consommation, santé, aérospatiale, défense… « J’ai été membre de la ‘’ring fence’’ dédiée au private equity (ndlr, équipes spécialisées sur un secteur pendant une durée limitée) pendant huit mois, travaillant sur différentes due diligences sur des cibles dans des industries très diverses : les produits de consommation, la fabrication de verre, les applications spécifiques au nucléaire, les centres de contact, les logiciels ERP... » note-t-il.

En 2019, Paul Charon avait rejoint le groupe de gestion d’épargne, CORUM L’Épargne, d’abord comme manager au sein du pôle développement international, puis quelques mois plus tard, chef du marketing digital et client, puis chef du développement B2C (nommé en mars dernier).

Marine Daul a, elle, été recrutée par le bureau parisien de McKinsey et Company à la sortie de Centrale. Elle a fait partie du pôle opérations chez McKinsey et a notamment commencé par deux ans à l’OEP, le programme interne de formation en excellence opérationnelle. Ses missions étaient essentiellement axées sur des sujets de supply chain (notamment logistique) dans les biens de consommation et le retail.

La consultante sera promue engagement manager fin 2018, quatrième grade chez McKinsey. Quelques mois plus tard, Marine Daul avait quitté le cabinet pour la start-up de logistique e-commerce Cubyn, en qualité de responsable de la stratégie.

0
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaire (0)

Soyez le premier à réagir à cette information

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

distribution

  • En Inde, Bain souffle à l’oreille de Metro
    30/05/22

    Le grossiste allemand dispose de 31 magasins cash and carry dans le pays, où il a commencé à s’implanter en 2003. Mais son futur pourrait bientôt changer… L’entreprise a mandaté le cabinet Bain pour définir les différents choix stratégiques qui s’offrent à elle. Et de prochaines alliances pourraient voir le jour.

  • Une Bainie trouve chaussure à son pied
    16/05/22

    Dans la tendance des marques plus éthiques, c’est au tour d’une ancienne consultante de Bain, Camille Cour, 35 ans, de se lancer dans l’entrepreneuriat responsable. Alors senior manager de Bain & Company Londres, spécialisée retail, la consultante quitte le cabinet début 2021 pour créer sa marque de chaussures pour femmes, Socque.

  • Smart data, de Cylad à l'entrepreneuriat
    14/04/22

    Alberto Buron, associé de Cylad jusqu’à peu, qui partageait avec Paul Archer la tête de la practice smart data du bureau parisien, a quitté le cabinet après quelque neuf années dans ce cabinet orienté opérations et réduction des coûts.

  • BCG attaque son client GameStop pour 30 millions de dollars d’impayés
    01/04/22

    Le 22 mars, le cabinet de conseil a déposé une plainte devant le tribunal fédéral du Delaware pour des honoraires non payés par son client, le distributeur américain de jeux vidéo GameStop, qu’il conseille depuis 2019 dans le cadre de son rétablissement, alors qu’il rencontrait des difficultés. Montant de la facture : 30 millions de dollars.

  • New York : une pointure française rejoint McKinsey 
    07/01/22

    Elle s’appelle Joëlle Grunberg, est diplômée de l’ESSEC (1993) et vient d’intégrer l’équipe global retail and consumer goods practice de McKinsey à New York.

  • La nouvelle stratégie de Cdiscount face à l’intouchable Amazon
    08/12/21

    C’est l’un des grands vainqueurs des confinements à répétition : l’e-commerce. En France, dans le sillage d’Amazon, Cdiscount – dont la stratégie est emmenée depuis peu par un ancien consultant – a vu un certain nombre de ses indicateurs s’envoler. 

  • Intermarché et Netto se dotent d’une direction de la transformation
    25/11/21

    Lise Djaad, 37 ans, encore tout récemment consultante en stratégie, entre autres chez Oliver Wyman et chez L.E.K. Consulting, vient de rejoindre Intermarché et Netto – les deux marques alimentaires du groupe Les Mousquetaires –, en qualité de directrice de la transformation commerciale, une direction nouvellement créée.

  • Cdiscount : Jérémy Borot arrive à la stratégie
    25/10/21

     

    L’ex-associate partner de McKinsey Paris, Jérémy Borot, douze ans chez McK, annonce son arrivée chez Cdiscount, en tant que chef de la stratégie, du développement BtoC, de la data et de l’innovation. Avec un post pour le moins original sur LinkedIn pour attirer de nouveaux clients : « Je suis ravi de vous annoncer que j’ai rejoint aujourd’hui le comex de Cdiscount pour participer à porter des cartons... les vôtres ! Si vous avez commandé aujourd’hui sur Bordeaux, j’ai rendez-vous à 7 heures demain à la plateforme logistique pour partir vous livrer en personne ! Je dois aussi passer une journée à faire des cartons dans l’impressionnant centre logistique à Cestas et une autre au centre d’appels. Avec un peu de chance, je préparerai votre commande et vous répondrai au téléphone ! »

     

  • Seconde main : les consultants multiplient les start-up
    07/10/21

    Fabien Huché-Deniset, 28 ans, consultant chez Bain & Company jusqu’au printemps dernier, lance sa marque dédiée à ce mode de consommation récent, parad, premier e-shop de mode de seconde main B2C et multimarques.

Super Utilisateur
distribution
dépôt vente, seconde main
9691
Bain & Company McKinsey
2021-11-05 16:59:41
0
Non