EY-Parthenon « prend du poids » en Australie

Après l’Américain Bulger Partners, les filiales françaises, allemandes et du Benelux d’OC&C Strategy Consultants, entre 2017 et 2018 (cf liste des acquisitions réalisées par des cabinets de conseil depuis 2017), EY vient de renforcer son positionnement international à l’autre bout du globe, en Australie, en rachetant Port Jackson Partners. EY-Parthenon (5 000 collaborateurs, 45 bureaux dans 29 pays) est déjà présent en Australie, dans trois bureaux à Brisbane, Melbourne et Sydney.

12 mai. 2020 à 13:00
EY-Parthenon « prend du poids » en Australie

Le prix d’achat est estimé à un minimum de 50 M$, selon les calculs de l’Australian Financial Review. Un achat qui intervient alors que les bureaux australiens d’EY-Parthenon, en pleine crise du covid-19, ont dû réduire sur place les heures de travail et les salaires de leurs collaborateurs de 20 %, les partners verront eux leurs salaires baisser de 25 % pour cette année 2020.

Basé à Sydney, Port Jackson Partners est un cabinet de conseil en strat fondé en 1991 par deux anciens directors de McKinsey & Company, Terrey Arcus et Fred Hilmer, qui compte aujourd’hui trente-huit collaborateurs, dont cinq partners.

D’après son managing director, Byron Pirola, deux autres grands cabinets de conseil – dont les noms sont tenus secrets – étaient également sur les rangs pour racheter Port Jackson Partners. Le choix d’EY-Parthenon s’est, selon lui, avant tout porté « après plusieurs mois de débats en interne », sur l’organisation spécifique d’EY avec son entité stratégie dédiée et sa spécificité en due diligence, « un fit culturel » au regard de « l’inadéquation de vision et de personnes » avec les deux autres cabinets en lice.

Pour l’instant, l'équipe de Port Jackson Partners restera séparée sur le plan opérationnel, mais travaillera en étroite collaboration avec la division actuelle de l'équipe australienne d’EY-Parthenon, composée de cinq partners et d’une trentaine de consultants.

Port Jackson Partners sera rebaptisé EY Port Jackson Partners, et Byron Pirola restera à la barre.

EY-Parthenon se dote ainsi d’un atout de poids pour renforcer sa place sur le continent australien. Avec une équipe de près de 100 partners et consultants en Australie, EY-Parthenon avait déjà considérablement accru sa part de marché. Il représenterait environ 15 % du secteur australien du conseil (6 milliards de dollars de CA). Une stratégie pour rivaliser avec les leaders en Australie, McKinsey & Company, le Boston Consulting Group, et Bain & Company.

Des questions se posent d’emblée sur la façon dont EY-Parthenon va pouvoir intégrer ce cabinet australien, avec une identité forte et déjà bien implanté sur le marché, à l’instar de Bain et son acquisition de Qvartz, fin 2019, le 3e plus gros cabinet de conseil de la zone scandinave, que nous relations ici.

Bureau de Port Jackson Partners à Sydney – Crédit : Greenpoint Construction Group

0
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaire (0)

Soyez le premier à réagir à cette information

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

Monde

  • Les impôts australiens et marocains de McKinsey (eux aussi) dans le viseur
    25/05/22

    Après que le parlement français a jugé anormal le niveau des impôts payés par McKinsey, en Australie et au Maroc, la fiscalité du cabinet apparaît également très en deçà des taux moyens.

  • Recrutement : le BCG s’affiche en long et en large dans les rues allemandes
    17/05/22

    Dans une campagne de recrutement lancée il y a trois ans, le BCG passe outre-Rhin un nouveau cap avec de volumineux billboards affichés dans quatre villes allemandes.

  • Pourquoi les cabinets de conseil rachètent à tout-va
    13/05/22

    Expansion internationale, intégration de compétences recherchées : les rachats de cabinets ont tous les avantages. Ces dernières années, les opérations de fusions-acquisitions ont été nombreuses dans l’univers du conseil en stratégie, et tous les cabinets ou presque s’y adonnent. Ne serait-ce que depuis le début de la crise sanitaire, Consultor a recensé pas moins de 27 rachats (de janvier 2020 à avril 2022 par les cabinets du guide de Consultor.fr) dans des secteurs comme les télécommunications, la transformation digitale, la data science ou encore la supply chain et la stratégie pure. Une tendance qui devrait se poursuivre, dans un climat de course effrénée à la croissance.

  • Espagne : McKinsey rachète un spécialiste de Salesforce
    09/05/22

    Les acquisitions se poursuivent chez la firme, qui vient d’annoncer sa toute dernière opération : le rachat de S4G Consulting, une société de conseil basée à Madrid, premier partenaire en Espagne de Salesforce. Objectif de l’opération : mieux aider ses clients à accroître leurs performances commerciales.

  • Young Global Leaders : la French family s’agrandit
    05/05/22

    Anne-Laure Malauzat, partner de Bain & Company aux Émirats arabes unis, responsable régionale de l’impact social et de la diversité, de l’équité et de l’inclusion (DEI), entre dans le cercle fermé des Young Global Leaders (YGL) 2022. Elle est la seule française retenue cette année à ce titre.

  • Bon démarrage en 2022 pour Oliver Wyman
    29/04/22

    Après une année 2021 exceptionnelle, le cabinet de conseil démarre l’année 2022 avec un chiffre d’affaires en hausse de 17 %, soit 667 millions de dollars sur la période janvier-mars 2022.

  • EY-Parthenon rachète QS-2, une société de conseil en technologies
    19/04/22

    Spécialisée dans le conseil scientifique et technologique (biotechnologies, intelligence artificielle), en ingénierie et en analyse avancée, l’entreprise américaine Quantitative Scientific Solutions (QS-2) a rejoint EY-Parthenon, qui renforce ainsi ses compétences en matière de conseil en technologies, ce qui devrait l’aider à mieux conseiller les entreprises dans leurs investissements dans les technologies émergentes.

  • Oliver Wyman reprend les activités de Booz Allen au Moyen-Orient
    08/04/22

    Nouvelle opération de croissance externe pour Oliver Wyman : après avoir mis la main sur Huron aux États unis et Azure Consulting en Australie, le cabinet de conseil renforce cette fois sa position au Moyen-Orient, où il est présent depuis 2005.

  • Un 7e bureau pour Cylad
    06/04/22

    C’est un deuxième bureau en Suisse, à Genève, que le cabinet Cylad vient d’ouvrir, après celui de Zurich (Pfäffikon SZ) en Suisse alémanique.

Super Utilisateur
Monde
EY-Parthenon, McKinsey, Terrey Arcus, Fred Hilmer, Byron Pirola, acquisition, fusion, australie, sydney
2668
McKinsey EY Parthenon
0