Départ programmé du DG et promotion de cinq partners : Vertone prépare l’avenir

Avec la nomination de cinq partners issus de la maison Vertone, le cabinet de conseil en stratégie et marketing, 22 ans d’âge et une croissance revendiquée de 20 % par an, affiche une forte ambition de développement et prépare l’avenir.

Benoît Tesson, cofondateur du cabinet et DG, quittera ses fonctions en 2023.

Barbara Merle
17 Sep. 2021 à 05:00
Départ programmé du DG et promotion de cinq partners : Vertone prépare l’avenir

 

Cela faisait maintenant quatre ans que le cabinet Vertone n’avait pas haussé certains de ses senior managers au grade d’associés – le cabinet était d’ailleurs le champion de la stabilité dans notre dernier article sur les mouvements de partners (relire notre article). En 2017, le cabinet, alors sept partners, avait promus Frédéric Estève et Arnaud Viody, et accueilli un des très rares associés extérieurs, Sébastien Mahieux-Bibé (relire ici). C’est chose faite aujourd’hui avec la promotion interne de cinq de ses consultants : Ihsane Rahmani, Charlélie Bensoussan Gaubert, Pierre Brun, Nicolas Ebrad et Alexandro Pocchiesa.

50 % d’associés en plus… Ces nominations sonnent comme le début d’une nouvelle ère pour Vertone, à ses débuts spécialisé uniquement en télécoms, aujourd’hui positionné en stratégie et marketing sur des sujets aussi divers que l’innovation, le développement commercial, l’expérience client et la fidélisation.

Un moment jugé charnière pour le cabinet qui compte cent quarante consultants (vingt arrivées en 2021) et ambitionne quarante nouvelles recrues d’ici fin 2022. « Ce n’est pas une trajectoire prédéfinie, mais nous avons connu un très fort développement entre 2013 et 2019, six années où nous avons tourné autour des 20 % de croissance annuellement. Nous sentions bien qu’il y avait un nouveau besoin d’organisation et de répartition des responsabilités. L’année 2020, après une période d’incertitudes, s’est montrée très dynamique. Nous sommes aujourd’hui rassurés par rapport à la crise du covid et pour notre développement à moyen et long terme. Nous tablons sur un potentiel de croissance à deux chiffres », annonce Benoît Tesson, fondateur de Vertone avec Pascal Boulnois en 1999.

Le partnership prépare donc dès maintenant, à horizon dix à quinze ans, les prochaines étapes du cabinet. Un plan stratégique (top secret !) a été engagé « avec une première vision établie par les partners historiques et une mise en musique à réaliser pour le nouveau collectif », annonce Benoît Tesson.

Cinq nouveaux associés donc, au sein de trois pôles, commerce et loisirs (qui intègre la distribution, la grande consommation, les médias, les télécoms, la mode, le luxe ou encore le tourisme et les loisirs), services financiers et services au public (Vertone intervient sur un quatrième pôle, industrie et agriculture), trois secteurs qui s’avèrent des plus porteurs, y compris durant la crise mondiale sanitaire et économique.

« Même si les trois pôles sont restés très actifs, nous avons beaucoup travaillé en 2020 pour nos clients du secteur de la distribution, avec plusieurs nouveaux comptes à potentiel. Les secteurs les plus impactés par la crise sanitaire (ndlr, le tourisme, hôtellerie, restauration, transport…) vont continuer à nous mobiliser dans l’avenir, car ils ont d’énormes enjeux d’adaptation. »

Avec la reprise, le pôle commerce et loisirs connaît une accélération sensible, et les dirigeants du cabinet souhaitent y peser encore plus. Ouverture de nouveaux bureaux, diversification, engagement sur de nouveaux secteurs… ? Aucun projet de ce type pour Benoît Tesson. « Nous sommes plutôt face à des enjeux de cross-fertilisation. Les champs stratégie et marketing sont de plus prévalents dans l’ensemble des secteurs. Notre terrain de jeu est de plus en plus large. »

Alors inutile d’aller voir si l’herbe est plus verte ailleurs… L’une des spécificités de Vertone, c’est de créer une dynamique « maison » en faisant monter en grade les fidèles. Sept ans de cabinet au minimum pour atteindre le graal de partner. Les plus récents consultants « vertoniens », Charlélie Bensoussan Gaubert et Alexandro Pocchiesa, ont intégré le cabinet en 2014. Ihsane Rahmani, la plus ancienne, est, elle, arrivée chez Vertone en 2005, à la sortie de ses études.

« Vertone deviendra ce qu’ils en feront. Ils ont tous démontré leur forte implication dans la vie du cabinet et dans la construction de l’avenir. Ils sont maintenant responsables pour que nous puissions préparer la transition. » Quinze associés, deux femmes seulement… L’autre partner au féminin, une « historique », Fabienne Goarzin, chez Vertone depuis 2000, a été la première salariée du cabinet…

La féminisation de la gouvernance (relire notre article ici) n’apparaît pas comme une priorité et la discrimination positive ne semble pas la solution aux yeux du DG. « La parité existe sur l’ensemble de nos effectifs. Et nous avons bon espoir d’avoir prochainement d’autres passages de femmes associées. Nous avons quelques consultantes séniores, managers, et senior managers à haut potentiel. »

Il s’agit donc bien de passage de flambeau entre l’ancienne génération d’associés et la nouvelle, avec un réel rajeunissement du partnership à la clef. Les cinq promus ont entre 35 et 42 ans. Charlélie Bensoussan Gaubert, 35 ans, entre ainsi dans le club très fermé des jeunes partners.

En revanche, cette promotion n’a aujourd’hui aucune conséquence sur le capital de Vertone et son élargissement annoncé (relire notre article ici) ; les nouveaux partners faisaient déjà partie de l’actionnariat. Dans ce cabinet, il est, en effet, possible d’entrer au capital dès le niveau senior manager. Mais les choses vont évoluer prochainement. « Une opération de montée au capital est en cours pour être réalisée dans les mois qui viennent, ils vont donc pouvoir monter de manière significative à court terme. »

La transition est bel et bien en route. Parce que’est officiel, Benoît Tesson, 60 ans l’année prochaine, va quitter ses fonctions de DG fin 2023. « Je pourrais rester impliqué d’une façon ou d’une autre, mais je ne serai plus sur l’opérationnel et l’exécutif. J’ai des tas de projets à réaliser qui n’ont rien à voir avec le conseil. » L’autre cofondateur, Pascal Boulnois, serait dans le même schéma, « mais tout n’est pas encore complètement calé ».

Les nouveaux partners « vertoniens »

Pôle commerce et loisirs

Ihsane Rahmani, 42 ans, diplômée de l’ESSEC (2002) et de Paris-Dauphine (master télécoms et médias, 2004), a intégré Vertone à la fin de ses études. Elle y conduit des missions dans les secteurs du retail, du tourisme et des médias, du cadrage stratégique au déploiement : fidélisation et développement de la valeur client, digital et distribution directe et indirecte, transformation des entreprises dans des environnements internationaux.

Charlélie Bensoussan Gaubert, 35 ans, ESPCI (2009), docteur en sciences (ESPCI/UPMC, 2012), diplômé de l’INSEAD (2013), est consultant chez Vertone depuis 2014. Son champ : le retail, alimentaires et spécialisés, sur des thématiques de fidélisation et de relation client, de performance commerciale, de « marketing responsable ». Il va développer l’activité sur le secteur de la distribution alimentaire et des marques de grande consommation.

Pierre Brun, 36 ans, Télécom Paris (2009), a débuté comme consultant chez BearingPoint, cabinet de conseil en management spécialisé en marketing, ventes et relation client (ici). Le consultant passe chez Vertone en 2013, où il intervient sur des missions de stratégie de croissance, d’accélération digitale & e-commerce, de stratégie de fidélisation et d’optimisation de politiques commerciales, principalement sur les secteurs retail, grande conso et luxe. Il prend en charge le développement du secteur de la distribution spécialisée.

Pôle services financiers

Nicolas Ebrad, 39 ans, ENSEA (2005) et ESSEC (2006), a débuté chez Vertone comme analyste. Depuis 2013, il est spécialisé sur les services financiers et va poursuivre le développement auprès des acteurs majeurs de l’assurance et de la protection sociale (marketing stratégique/client, stratégie de distribution multicanal/de relation client).

Pôle services au public

Alexandro Pocchiesa, 37 ans, Polytechnique Milan (2007), a débuté sa carrière en France chez DXC Technology, expert en transformation numérique. Il entre chez Vertone en 2014 et participe au développement des secteurs du transport et de la mobilité durable, de l’environnement et du postal (design d’offres et d’expériences client omnicanales, avec des approches centrées client, design thinking, design sprint, agile...). Le partner anime les communautés transport et innovation du cabinet.

Barbara Merle pour Consultor.fr

 

0
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaire (0)

Soyez le premier à réagir à cette information

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

France

  • RSE : croissance externe pour Kea & Partners
    05/10/22

    Ce n’est pas un, mais deux cabinets pure player 100% ESG dans lesquels Kea & Partners a pris des parts majoritaires de capital à quelques semaines d’intervalle.

  • OC&C renforce son pôle consumer goods
    04/10/22

    Jean-Baptiste Brachet vient d’être promu associé au sein de la practice consumer goods/retail du bureau parisien d’OC&C Strategy Consultants, un cabinet qu’il a rejoint à mi-2020, en qualité d’Associate partner.

  • Friand de profils data, le BCG chaperonne la nouvelle Albert School
    26/09/22

    Le cabinet finance trois bourses et prendra en charge plusieurs sessions d’enseignement de cette nouvelle business school post-bac centrée sur la data à laquelle Xavier Niel ou Bernard Arnault apportent leur soutien. Le parrain de la première promo est l’ancien secrétaire d’État au numérique, Cédric O – dont l’ex-conseiller à Bercy compte parmi les trois fondateurs de l’école. 

  • Bain : un deuxième patron de Nova Consulting arrive comme partner
    16/09/22

    Nicolas Harlé rejoint la practice services financiers de Bain à Paris. Où il retrouve Joël Benzimra, arrivé chez Bain en juillet. Tous deux ont codirigé Nova Consulting en 2020 et 2021.

  • Un pas de côté pour écrire
    15/09/22

    Alexis Bonon, 31 ans, senior manager chez Circle depuis un an, au BCG entre 2015 et 2020, a pris plusieurs mois de congé sans solde afin d’écrire un nouveau roman. Son sujet, le dérèglement climatique, est d’actualité.

  • Retournement : un associé d’EY-Parthenon rejoint AlixPartners
    14/09/22

    Olivier Sibenaler, associé d’EY-Parthenon, responsable du pôle Transformation opérationnelle et Restructuring pour l’Europe de l’Ouest, rejoint AlixPartners Paris.

  • Dans une conjoncture incertaine, le conseil en stratégie tout feu tout flamme
    08/09/22

    L’économie se tend et des signes de ralentissement de la croissance apparaissent. Dans le conseil en strat', la croissance reste soutenue et les vannes du recrutement grandes ouvertes. Certains mettent en garde contre un consulting freeze dans les six mois.

  • McKinsey Paris : aller simple pour l’associé du bureau canadien
    06/09/22

    L’équipe de McKinsey Paris accueille un nouvel associé issu du bureau de Toronto. Matthieu Dussud, ingénieur de formation, expert en énergie/construction/industrie, et possédant une expérience très internationale, intègre ainsi le pôle industrie et technologie. Et revient au bercail près de quinze ans après son dernier poste en France.

  • L’associé de Monitor Deloitte quitte le navire
    30/08/22

    Thomas Croisier, l’associé expert santé et sciences de la vie de Monitor Deloitte, annonce quitter le cabinet pour une nouvelle destination encore tenue secrète.

Super Utilisateur
France
Vertone, video, telecoms, benoit tesson, raphael butruille, nomination
9743
Vertone
Alexandro Pocchiesa Benoît Tesson Charlélie Bensoussan Gaubert Ihsane Rahmani Nicolas Ebrad Pierre Brun
2021-11-04 20:24:19
0
Non