Consultor le portail de référence du conseil en stratégie Consultor le portail de référence du conseil en stratégie

News, décryptages et perspectives
du conseil en stratégie

Le site d’investigation Médiacités Lyon vient de sortir de nouvelles révélations sur des audits à « prix d’or » réalisés par le cabinet Orphoz (la marque de conseil au changement de McKinsey) auprès des Hospices civils de Lyon (HCL). Bon de commande et factures à l’appui… Une enquête clairement intitulée : « Hospices civils de Lyon : les très chers et contestés remèdes du cabinet McKinsey ».

Une précédente enquête de Médiacités en 2018 (ici) montrait que les Hospices civils, 2e centre hospitalier universitaire de France après Paris, auraient dépensé plus de 11 M€ entre 2009 et 2017 pour des missions de stratèges, KPMG, Capgemini ou McKinsey. Consultor avait pointé, en 2012, les montants exorbitants déboursés par les HCL pour les cabinets de conseil, McKinsey en tête avec 2,8 M€ pour la seule année 2011… (relire nos articles ici et ici).

Nouveaux faits mis au jour par Médiacités Lyon : depuis 2004, pas moins de trois audits auraient été réalisés par des cabinets de conseil ; le dernier en 2017, par Orphoz de McKinsey, pour dresser un « état des lieux », à réaliser un « diagnostic avec les acteurs de la pharmacie sur les points faibles et points forts » avant de proposer « des leviers d’amélioration », d’après la direction des Hospices civils qui a répondu à Médiacités. Une mission alors facturée 520 860 €. Pour des résultats jugés « mitigés » par des pharmaciens des HCL et des méthodes « pitoyables » pour d’autres sources internes, interrogés par le site d’investigation.

Après les polémiques en France sur les missions concernant les tests et vaccins (ici), mais aussi sur le pilotage stratégique du volet agricole du plan de relance (ici) et tout récemment sur la réduction des achats des « opérateurs » de l’État (ici), c’est donc un nouveau coup dur pour l’image du géant du conseil.

Hôpital Edouard herriot DDL

Commentaires   

0 #2 Jean-Christophe 16-03-2021 11:39
La situation est classique et révèle un mal bien connu : les dirigeants, ici des hôpitaux, sont des hauts fonctionnaires prêts à faire dépenser des fortunes à leurs établissements pour se faire valoriser auprès de leurs autorités de tutelle.

Révélateur d'un système basé sur la carrière d'une caste totalement déconnectée des entités qu'elle dirige. Si HCL avait été dirigé par un professionnel, au cas où une mission de conseil aurait été nécessaire, un spécialiste du secteur aurait été mandaté, pour un budget de 100K€ maxi. Imaginez le nombre de soignants et de lits de réanimation qui auraient pu être financés avec la différence !
.
En 30 ans de carrière j'ai connu une multitude de missions anti-économique s de ce type.
Citer | Signaler ce contenu comme inapproprié
+3 #1 Consultant 28-02-2021 12:30
Le problème avec certains cabinets de conseil est leur méconnaissance sectorielle et surtout fonctionnelle; ainsi ils appliquent des frameworks qui peuvent fonctionner dans certains secteurs mais pas dans d’autres notamment le milieu hospitalier.
De plus, Les DG achètent souvent la notoriété auprès des gros cabinets alors qu’il y a des cabinets pure players qui sont largement mieux.
Citer | Signaler ce contenu comme inapproprié

Ajouter un Commentaire

Consultor utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous acceptez notre utilisation des cookies.