Consultor le portail de référence du conseil en stratégie Consultor le portail de référence du conseil en stratégie

News, décryptages et perspectives
du conseil en stratégie

Jeudi dernier, la Ligue nationale de rugby lançait le premier pilier de son programme #CélébronsLaDiversité pour 2020, qui vise à lutter contre l'homophobie. Dans ce cadre, une équipe d’Oliver Wyman est venue présenter les résultats d’une enquête que le cabinet a menée, en collaboration avec le magazine Têtu, en février dernier sur le sujet : « Rugby et homophobie : quelles réalités ? ». Ces résultats feront l'objet d'une nouvelle présentation le 12 mars prochain lors d’un événement de networking de Têtu Connect.

Le cabinet, très sensible aux problématiques LGBT, entre autres avec son groupe de collaborateurs, GLOW, accompagne depuis un an et demi maintenant le magazine LGBT pour des missions pro bono autour de l’inclusion et de la diversité sur le lieu de travail. « Nous avons, par exemple, aidé au lancement de Têtu Connect, le premier forum qui rassemble les différents acteurs du monde du travail pour promouvoir les talents LGBT et qui aide les entreprises à développer une culture plus inclusive, » précise Germain Terreaux, partner, à Consultor.

Fin 2019, le magazine Têtu engageait cette réflexion dans l’univers très viril du rugby avec la Ligue nationale de rugby à l’approche de la Coupe du monde organisée en France de 2023. Oliver Wyman s’est ainsi naturellement impliqué, à leurs côtés.

« L’objectif était de réaliser un état des lieux sur l’homophobie et l’inclusion dans le rugby, en trois temps : la perception des valeurs du rugby, autour du vivre-ensemble, la réalité de l’homosexualité dans ce sport, et les champs d’actions possibles. Nous avons envoyé 1500 questionnaires à des joueurs pros ou des jeunes en centres de formations ainsi qu’aux différents staffs. Et nous avons eu un excellent taux de retour de 20%, » précise Simon de Forni, consultant.

Plusieurs chiffres marquants ressortent ainsi de cette enquête : si 95% des personnes interrogées pensent que le rugby est bien le sport « du vivre ensemble », 85 % indiquent qu’il est difficile d’être homosexuel dans ce sport, et 75% qu’il est difficile d’en parler.

« Cela révèle un paradoxe, l’homosexualité reste taboue dans ce sport du "vivre ensemble". Ce qui est rassurant c’est que l’on sent une volonté d’agir. 60% des sondés pensent d’ailleurs que les actions devraient plutôt être orientées vers les centres de formation des jeunes, » dit Simon de Forni à Consultor.

14633722581 caaa49f823 c

Crédit photo : Tobias4242 Prise le 26 avril 2014 CC BY-SA 2.0

Ajouter un Commentaire

Consultor utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous acceptez notre utilisation des cookies.