Universum : les « MBB » à leur plus fort niveau d’attractivité en dix ans

Universum publie son classement annuel des employeurs les plus attractifs aux yeux des étudiants hexagonaux.

36 076 étudiants ont cette année été sondés (dont 20 471 dans des écoles de commerce, 13 744 dans les écoles d’ingénieurs, dans un panel de 169 écoles au global). McKinsey, Boston Consulting Group et Bain poursuivent la dynamique haussière de 2020 du côté des étudiants d’écoles de commerce – en revanche ils reculent dans les écoles d’ingénieurs. Un grand perdant : Roland Berger, qui sort de la liste des entreprises sondées faute d’y avoir suffisamment progressé ces dernières années.

Barbara Merle
21 Avr. 2021 à 03:04
Universum : les « MBB » à leur plus fort niveau d’attractivité en dix ans

20 04 2021 infographie universum

Cette année encore, ils ont encore été quelque 36 000 étudiants de grandes écoles de commerce et d’ingénieurs à partager leurs aspirations professionnelles lors de l’enquête annuelle d’Universum, réalisée entre octobre 2020 et février 2021.

Un vote assisté sur la base d’une liste fermée de 130 entreprises – une liste dont une partie évolue chaque année selon les noms cités spontanément par les sondés. « Chaque année, entre cinq et dix entreprises sortent et/ou entrent dans le classement, en fonction de ce que nous voyons émerger, mais également d’entreprises que les étudiants citent spontanément », détaille Aurélie Robertet, managing director France et Benelux d'Universum.

Dans le top 100 du classement Universum 2021 des entreprises vues par les étudiants des écoles de commerce, il ne reste plus que trois cabinets de conseil en stratégie cette année. Le cabinet Roland Berger, tombé de la 58e place en 2012 à la 93e en 2020, est ainsi « passé à la trappe » cette année. De la même manière qu’Oliver Wyman,un temps classé, a disparu depuis plusieurs années déjà.

En matière de conseil en stratégie, vu par les étudiants de ces écoles, c’est donc MBB et point de salut. Les cabinets « élus » gagnent du terrain. McKinsey monte à la 15e position (+ 2 par rapport à 2020), juste devant le Boston Consulting Group, 16e (+ 2/2020), et Bain & Company, 49e, qui enregistre la plus forte progression avec un gain de sept places en un an.

En dix ans, après une véritable chute de leur attractivité en 2019, ces trois cabinets de conseil en stratégie reviennent ainsi à des niveaux similaires à 2011.

Du côté des « ingé », le mouvement est plutôt inverse pour les deux seuls cabinets en stratégie qui font partie du top 100 depuis plusieurs années. Le Boston Consulting Group (46e) y devance de peu McKinsey (48e) ; c’est moins bien que l’année dernière (ils perdent respectivement treize et dix places), alors qu’ils avaient retrouvé des niveaux similaires à ceux de 2011 (40e et 39e).

Pour les élèves des écoles IT, un  troisième classement qu’Universum concentre sur les écoles d’informatique et de technologie, chez qui les GAFAM restent au top de l’attractivité, le BCG se place à la 30e place (+ 3), McKinsey à la 39e place (– 3).

Une attractivité qui se resserre autour de peu d’élus et un secteur qui attire moins les ingénieurs… Des tendances qui montrent que la stratégie n’a plus vraiment la cote ? « Non, répond sans hésitation Aurélie Robertet. Ce secteur n’a pas perdu en attractivité globalement, mais les employeurs ont en revanche perdu en visibilité et notoriété. C’est nouveau et cela s’explique par le fait que ces entreprises n’ont pas pu aller autant vers les étudiants avec leurs habituelles actions campus. Pour ces marques employeurs B2B, la présence sur les campus reste essentielle pour gagner en notoriété et/ou la conserver, à la différence des poids lourds B2C, comme Coca-Cola par exemple, qui communiquent sur leurs produits. »

La progression interne : une carte à jouer pour les cabinets de conseil en stratégie

La crise sanitaire a largement rebattu les cartes de l’attractivité des entreprises, et de leurs secteurs d’activité. « Si la crise covid-19 n’a pas bouleversé les priorités des étudiants, qui placent toujours le salaire et la mission en critères n° 1 lorsqu’ils doivent choisir un futur employeur, elle a fait naître chez eux un vent d’incertitudes quant à leur avenir professionnel, et a placé l’Humain et le sens davantage au cœur de leurs préoccupations », explique la patronne d’Universum, Aurélie Robertet, à Consultor.

Avec deux mots-clés : stabilité et parcours pro interne. Ce Graal est-il un handicap pour le secteur du conseil en stratégie ? « La stabilité n’est pas ce qui caractérise l’attractivité de ce secteur, mais plutôt l’intérêt de la mission, la référence professionnelle, le prestige de la marque et l’excellence, l’aspect rémunération… En revanche, si jusqu’à présent les étudiants avaient une vision court-termiste de leur parcours, c’est une donnée qui a complètement changéLes cabinets devraient surfer sur ce point devenu prioritaire, le parcours pro, et valoriser leur potentiel de progression interne. »

Google hors podium, le luxe et la grande distribution tiennent bon

Dans le reste du classement, un premier fait notable est la sortie de Google du podium business, une première depuis près de dix ans.

Autre enseignement : le secteur du luxe reste un grand favori, un secteur qui sort plutôt rapidement de la crise et qui attire de plus en plus d’anciens consultants (relire notre article ici).

Autres secteurs gagnants pour les élèves des écoles de commerce, la distribution et la grande distribution, qui selon le bureau français d’Universum, « est devenu un acteur essentiel dès le premier confinement, et semble donc tirer son épingle du jeu cette année, non seulement du point de vue économique, mais aussi en termes d’attractivité employeur ».

De même des entreprises des médias, une tendance qui s’expliquerait par les confinements et la consommation massive de médias. En revanche, le secteur de l’aéronautique en pleine crise (relire notre article ici) fait moins rêver les étudiants.

Barbara Merle pour Consultor.fr

Retrouvez nos précédents articles sur Universum 

2012 : https://www.consultor.fr//articles/classement-universum-2012

2013 : https://www.consultor.fr//articles/classement-universum-france-2013-le-consulting-moins-attractif

2017 : https://www.consultor.fr//articles/attractivite-du-conseil-les-trois-points-a-retenir-du-dernier-classement-universum

2019 : https://www.consultor.fr//articles/classement-universum-la-strategie-releguee-derriere-le-luxe-et-le-digital

2020 : https://www.consultor.fr//articles/classement-universum-2020-regain-d-amour-pour-le-conseil

0
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaire (0)

Soyez le premier à réagir à cette information

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

Classement

  • Classement Consultor 2022 des cabinets de conseil en stratégie
    19/11/21

    Consultor publie la 10e édition de son classement annuel des cabinets de conseil en stratégie. Dans ce sondage, les étudiants de dernière année scolarisés dans les écoles supérieures de commerce et d'ingénieurs indiquent quels cabinets référencés dans le guide des cabinets de conseil de Consultor ils connaissent le mieux. Et pour lesquels ils travailleraient le plus volontiers. Le périmètre de ce sondage s’élargit : jamais Consultor n’avait classé autant de cabinets, ils sont 27 cette année, avec plusieurs entrants tels que CMI, Eight Advisory, OC&C ou Publicis Sapient.

  • Les consultants dans la pharma : le classement Consultor 2021
    26/05/21

     

    Sanofi, Novartis… les plus grands laboratoires pharmaceutiques comptent parmi les plus gros acheteurs de conseil en stratégie avec des budgets annuels d’achats plus de 100 millions d’euros. Et le marché reste ultra dynamique : à l’instar de Cepton, spécialiste de la pharma, de la biotech et des medical devices, qui table sur + 50 % de croissance en 2021. L’un des plus gros marchés de conseil donc sur lequel nombre de cabinets ont des velléités de développement. Consultor a sondé 183 professionnels dans 26 laboratoires pour recenser les marques de conseil en stratégie qu’ils connaissent le mieux et ce qu’ils pensent des missions achetées. 

     

  • Écarts de rémunération : le consulting bon élève en 2021
    23/03/21

     

    + 5 points ! Telle est la hausse moyenne enregistrée par les 13 cabinets de conseil en stratégie référencés par Consultor qui ont publié leur index de l’égalité professionnelle au 1er mars 2021. Avec une note moyenne de 88/100, contre 83/100 en mars 2020, ces entreprises font mieux que la moyenne nationale (85/100).

     

  • Vault 2021 : top 7 inchangé en Europe, McKinsey bousculé aux US
    02/02/21

    L’éditeur new-yorkais de classements annuels par sondage sur les milieux du conseil, de la banque, du droit, vient de publier les éditions européennes (top 25) et étatsuniennes (top 50) de son classement annuel des cabinets de conseil en stratégie et management.


  • Partners : que de turnover !
    26/01/21

     

    85 élections et 45 départs : tels sont les 130 mouvements intervenus dans les dix cabinets de conseil en stratégie du guide de Consultor dont l’effectif est de dix partners au moins. Ces mouvements ont eu lieu entre janvier 2019 et janvier 2021. Ces chiffres témoignent de la croissance du marché du conseil en stratégie malgré la crise et le rythme auquel les associé.e.s passent la main. Notre étude à découvrir.

     

  • Classement Consultor 2020 des cabinets de conseil en stratégie
    30/10/20

     

     

    Une première post-déclenchement de la crise sanitaire de covid 19. Entre le 3 août et le 18 septembre, 496 répondants (316 hommes et 180 femmes) dans sept grandes écoles (HEC, ESSEC, ESCP, Polytechnique, Ponts et Chaussées, Mines, Centrale Paris) ont indiqué quels cabinets parmi vingt-quatre entreprises de conseil en stratégie ils connaissent le mieux et celles pour lesquelles ils voudraient travailler en priorité.

     

  • Parité : le conseil régresse et publie des index de l'égalité sous la moyenne
    02/07/20

     

    Le conseil reste très masculin, et perd même du terrain alors que les précédentes éditions faisaient état de très faibles progrès. Les premiers index de l'égalité rendus obligatoires par la loi sont sous la moyenne nationale.

    Tels sont les éléments qui ressortent du 6baromètre Consultor de la parité dans le conseil en stratégie.

     

  • Classement Universum 2020 : regain d’amour pour le conseil
    17/06/20

    Après plusieurs années de baisse, les quelques entreprises de conseil en stratégie qui figurent dans le classement Universum rebondissent cette année.

    Reste à savoir si cette attractivité retrouvée est partie pour durer alors que le secteur est à l’arrêt et a gelé ses embauches : le sondage, publié mercredi 17 juin, a été bouclé avant le début du confinement.

  • Peu nombreux mais très bien placés : qui sont les anciens stratèges des comités exécutifs du CAC 40
    12/03/20

     

    Le PDG d’Axa et le PDG d’EssilorLuxottica ont en commun d’avoir fait leurs classes au BCG.

    Dans les comités exécutifs des plus grands groupes français, les anciens stratèges représentent jusqu’à un quart de l’effectif des hauts dirigeants qui tiennent le volant des plus grosses capitalisations tricolores.

     

     

Classement
classement, classements
3870
Bain & Company Boston Consulting Group McKinsey Oliver Wyman Roland Berger
2021-09-19 17:26:51
0