Classement Glassdoor France 2022 : Bain déboule en 3e place

C’est une première ! Un cabinet de conseil en stratégie, Bain & Company, entre – directement dans le top 3 – dans le classement Glassdoor 2022 en France, un palmarès réalisé à partir des avis, positifs et négatifs, des salariés. Une présence inédite pour le secteur du conseil en stratégie. Hasard ou amorce de changement culturel du secteur ?

Barbara Merle
16 Fév. 2022 à 15:02
Classement Glassdoor France 2022 : Bain déboule en 3e place
Adobe Stock

Avec une note de 4,6 sur 5, le bureau français de Bain & Company France arrive directement à la 3ème position de la 7ème édition de ce classement Glassdoor en France (qui évalue les employeurs de plus de 1000 salariés de tous secteurs, Bain comptant plus de 10 000 salariés dans le monde) ; le cabinet est aussi 3ème du classement US (au niveau mondial, la note moyenne des quelque deux millions d’entreprises évaluées est de 3,7). 

L'avis des salariés, critère de choix des candidats

Un palmarès annuel des meilleurs employeurs effectué d’après les avis et notations des salariés sur neuf points clefs : note générale de l’entreprise, opportunités de carrière, diversité et inclusion, rémunération et avantages, culture et valeurs, dirigeants, équilibre travail/vie privée, recommandation à un ami et perspectives commerciales de l’entreprise. 

Ce site est devenu une référence mondiale, avec des avis de plus en plus consultés par les candidats à l'embauche qui, avant de postuler, s’informent en live sur l’esprit des entreprises, comme l’avait aussi pointé le patron mondial des recrutements de Bain lors de son interview par Consultor en 2020. 

Jusqu’à présent, les consultants, en France surtout, n’avaient pas pris le pli de noter leurs employeurs. Mais la donne est peut-être en train de changer. « L’entreprise doit soigner sa marque employeur pour attirer et fidéliser les talents en écoutant les avis, les salariés sont de plus en plus enclins à laisser des commentaires, dont l’anonymat est garanti, pour faire évoluer les pratiques managériales ou leur environnement de travail », atteste Lauren Thomas, économiste chez Glassdoor.

Bain aux côtés de la tech, de l’industrie et du luxe

Pour ce classement, le cabinet Bain & Company France a reçu – seulement – 35 avis (sur un total 5000 avis au Canada, Royaume-Uni, USA, Allemagne et France) pour quelques 250-300 consultants (le cabinet ne communique plus officiellement sur les chiffres). C’est peu… mais représentatif qualitativement selon Glassdoor, qui procède à ses calculs algorithmiques à partir de 20 avis. 

Le cabinet de conseil en stratégie se positionne en France derrière bioMérieux, n°1, et Salesforce, n°2, mais devant Microsoft, RTE (Réseau de transport d’électricité) ou Hermès. Caractéristique du classement 2022, ce ne sont pas moins de 15 entrants (sur 25) qui viennent truster les plus hautes places du podium, à l’instar de bioMérieux, Bain ou RTE. 

Le cabinet Bain étant donc l’exception qui confirme la règle puisque dans ce classement, les secteurs de la tech, de l’industrie, du numérique et du luxe restent largement les chouchous des salariés français. « C’est une bonne surprise, même s’il y a un historique aux États-Unis. Nous sortons d’une année compliquée où nous avons été particulièrement présents auprès de nos équipes. Cela a été perçu et reconnu. Lorsque l’on regarde les commentaires, nous nous y reconnaissons. Il y a une sorte de cohérence entre ce que l’on cherche à promouvoir, nos valeurs, et ce qu’il en ressort », se réjouit Xavier Bersillon, partner en charge des talents de Bain France. 

La culture hardcore du conseil bien notée : une exception française

Cette entrée de Bain France dans ce classement est effectivement plutôt une surprise au sein d'un secteur où les consultants n’ont pas pour habitude de distribuer des bons points à leur cabinet sur les réseaux sociaux ou de critiquer ouvertement les charges de travail excessives, la pression ou le stress. Et les cabinets ont peu d’outils pour laisser s’exprimer leurs collaborateurs. Pour preuve, l’utilisation des plus mesurées des baromètres d’ambiance internes

« Le conseil en stratégie est souvent un secteur très exigeant, où l'on attend des collaborateurs de travailler de manière intensive. En contrepartie, ils touchent des salaires élevés et ont un travail intéressant, mais lorsque les employés ont le sentiment que l'entreprise ne leur fournit pas ces éléments ou laisse la politique interne entraver le fonctionnement de l'entreprise, l'environnement de travail – et les avis Glassdoor – en pâtissent. En France, la culture du conseil n'est peut-être pas aussi prégnante », observe Lauren Thomas de Glassdoor. 

Une première en France mais pas à l’international. Dans les pays anglo-saxons, le secteur du conseil, et plusieurs grands cabinets, sont effectivement déjà présents depuis plusieurs années dans ce classement. Aux États-Unis, Bain et le BCG obtiennent respectivement les 3ème et 6ème places, et McKinsey est 6ème au Royaume-Uni.  

Le covid a rebattu les cartes

Covid, encore et toujours. L’année 2021 a été très spéciale, et après le premier choc des confinements, les cabinets du secteur du conseil (comme la grande majorité des entreprises) ont dû s’adapter.

Hasard des calendriers, les entreprises plébiscitées cette année-là ont plutôt été avant-gardistes : dans le top 10 français, sept d’entre elles avaient adopté le télétravail avant même la crise sanitaire. 

« Les entreprises ont dû repenser leur mode de fonctionnement et les besoins des collaborateurs ont changé presque du jour au lendemain. Avec la numérisation de la vie quotidienne, les entreprises de tous les secteurs ont dû accélérer l'adoption des technologies et s'adapter aux nouvelles pratiques de travail. Côté salariés, le stress et les contraintes du covid ont fait grimper le taux de burn out alors que nous avons assisté à des niveaux sans précédent de turnover. Les entreprises qui ont le mieux résisté à la pandémie sont celles qui ont su s'adapter rapidement au changement et qui ont placé l'expérience de leurs salariés au cœur de l'activité », soutient Lauren Thomas de Glassdoor. 

Comme pour la grande majorité des entreprises, le télétravail forcé a été mis en place dans le secteur du conseil en stratégie. Et il y aura un avant et un après covid sur ce sujet (relire notre article ici)

Du côté de Bain, la solution hybride (télétravail/présentiel) est devenue la norme. « Nous n’avons pas trouvé d’équilibre parfait. On a autant de demandes de la part des consultants en présentiel qu’en télétravail. Mais notre règle de base en la matière reste la demande du client », accorde Xavier Bersillon. 

Pour la gouvernance de Bain, c’est avant tout son agilité face aux besoins des salariés, associée à une forte culture d’entraide, qui a fait le poids durant cette période covid. « Nous sommes particulièrement attentifs aux éléments qui attirent et font rester les consultants, à l’intérêt des projets, collectivement, mais également individuellement. Nous proposons aussi beaucoup d’options de flexibilité des carrières, pour donner des respirations aux consultants, leur laisser le choix des missions ou avoir une culture de la méritocratie dans le passage de grades », atteste le Bainie Xavier Bersillon.

Mission attractivité

Et cette nécessaire agilité n’est pas terminée, car selon Lauren Thomas de Glassdoor,
de nombreux actifs ont mis à profit la pandémie pour repenser leurs attentes vis-à-vis du travail et en exprimer de nouvelles.

« Les travailleurs souhaitent également que leur travail leur procure un sentiment d'appartenance à une communauté et qu'ils puissent rompre avec le sentiment d'isolement ressenti pendant les périodes de fermeture. Dans les avis en France, les mentions sur le matériel du bureau – tel que la salle de sport, la cantine et le déjeuner – ont diminué depuis le début de la pandémie, tandis que les discussions sur l'accueil – partie intégrante de l'expérience de l'employé et qui, selon beaucoup, a été laissé de côté – ont augmenté », commente l’économiste de Glassdoor. 

Chez Bain, les sujets qui fâchent – stress, surcharge de travail – ne sont pas tabous. D’après l’associé en charge du recrutement, Xavier Bersillon, ils sont même abordés ouvertement régulièrement, notamment lors des cycles de formation.

« Cela a toujours été une problématique de notre secteur, mais elle est complexe à régler car individuelle, qui se pose au cours de l’évolution de la carrière de chaque consultant. Notre solution est de gérer au cas par cas dans le cadre des projets, de toujours combiner investissement professionnel, intérêt et épanouissement personnel. Nous y répondons par exemple avec la mise en place de notre congé paternité de 28 jours, doublé par rapport à la loi [mis en place à l’été 2021 – ndlr]. » 

Sur la question de l’engagement environnemental des entreprises, de plus en plus exigée par les candidats, Bain vient de mettre en place une formation certifiante avec HEC, obligatoire pour les consultants, sur les critères sociaux et environnementaux (ESG).

Alors que Bain connaît une croissance à deux chiffres, au-delà de la moyenne du secteur, dixit Xavier Bersillon, le cabinet est à la recherche de nombreux nouveaux talents avec un axe de recrutement élargi, en termes de diversité des profils notamment. Reste à savoir si cette 3ème place dans le classement Glassdoor lui assurera un bonus vis-à-vis de ses concurrents.

1
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaires (1)

Wlabmz
18 Fév 2022 à 07:24
Un classement à partir de l'avis d'environ 10% des effectifs.... C'est très crédible.

citer

signaler

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

Classement

  • Choiseul : une ancienne du BCG au sommet
    23/05/22

    Quinze anciens consultants – dont six femmes –, issus du conseil en stratégie, font partie du dernier classement Choiseul 2022 des 100 leaders de demain de moins de 40 ans.

  • Top employeurs : l’équilibre vie pro-vie perso fait reculer les cabinets de conseil
    19/05/22

    Universum publie le mercredi 18 mai la 17e édition de son sondage annuel sur l’attractivité des employeurs aux yeux des étudiants français. Les cabinets de conseil en stratégie restent très peu nombreux à être classés et pâtissent d’une image plus négative sur l’équilibre vie pro-vie perso que d’autres secteurs (le secteur du luxe par exemple).

  • Vault 2022 : Bain cartonne, percée de L.E.K.
    12/04/22

    Le classement tant attendu des cabinets de conseil en stratégie et management a rendu son verdict pour l’année 2022. Résultat : en Amérique du Nord (top 50) comme en Europe (top 25), le haut du classement bouge peu, mais la suite laisse quelques surprises.

  • 4 % d’anciens consultants dans les comex du CAC 40
    04/04/22

    Une femme, jeune, ancienne consultante, entre dans le cercle ultrafermé des grands patrons du CAC 40. Christel Heydemann, deux ans de BCG, prend ainsi ses fonctions de CEO d’Orange à partir du 1er avril 2022.

  • Sur l’index de l’égalité professionnelle, le consulting joue la montre
    16/03/22

    50 % des cabinets de conseil en stratégie français recensés dans le guide de Consultor n’avaient pas publié leur index à la date de cet article. Toutes les entreprises de plus de 50 salariés y sont obligées chaque 1er mars, sous peine d’amende.

  • Combien de temps pour devenir partner ? Étude Consultor 2022
    18/02/22

    11 ans en moyenne au travers de quatre à six grades principaux déclinés en cinquante nuances d’échelons intermédiaires et autant de noms différents : voilà l’ascension que devront réaliser celles et ceux qui se lancent dans une carrière dans le conseil en stratégie pour atteindre le partnership. 

  • Partners : bientôt la parité ?
    29/12/21

    Consultor publie son 7e baromètre de la parité dans les partnerships de cabinets de conseil en stratégie. Les chiffres continuent à témoigner de microvariations d’un cabinet à l’autre dans un paysage qui reste toujours ultramasculin. Certains appellent pourtant à la patience et assurent que le changement est en cours.

  • Classement Consultor 2022 des cabinets de conseil en stratégie
    19/11/21

    Consultor publie la 10e édition de son classement annuel des cabinets de conseil en stratégie. Dans ce sondage, les étudiants de dernière année scolarisés dans les écoles supérieures de commerce et d'ingénieurs indiquent quels cabinets référencés dans le guide des cabinets de conseil de Consultor ils connaissent le mieux. Et pour lesquels ils travailleraient le plus volontiers. Le périmètre de ce sondage s’élargit : jamais Consultor n’avait classé autant de cabinets, ils sont 27 cette année, avec plusieurs entrants tels que CMI, Eight Advisory, OC&C ou Publicis Sapient.

  • Les consultants dans la pharma : le classement Consultor 2021
    26/05/21

     

    Sanofi, Novartis… les plus grands laboratoires pharmaceutiques comptent parmi les plus gros acheteurs de conseil en stratégie avec des budgets annuels d’achats plus de 100 millions d’euros. Et le marché reste ultra dynamique : à l’instar de Cepton, spécialiste de la pharma, de la biotech et des medical devices, qui table sur + 50 % de croissance en 2021. L’un des plus gros marchés de conseil donc sur lequel nombre de cabinets ont des velléités de développement. Consultor a sondé 183 professionnels dans 26 laboratoires pour recenser les marques de conseil en stratégie qu’ils connaissent le mieux et ce qu’ils pensent des missions achetées. 

     

Benjamin Solano
Classement
glassdoor, glassdoor 2022, classement, classements, france, europe, états-unis, rh
10356
Bain & Company
Xavier Bersillon
2022-02-17 20:46:58
1
Non