L’ancienne de Bain et d’Advancy rejoint le comex d'Accor

 

Consultante chez Bain puis chez Advancy entre 2002 et 2010, Agnès Roquefort avait depuis évolué au sein du groupe Accor. Elle a été promue récemment responsable du développement du groupe et membre du comex

17 Avr. 2021 à 08:00
L’ancienne de Bain et d’Advancy rejoint le comex d'Accor

 

Elle devient ainsi chief développement officer en pleine pandémie qui frappe le secteur du tourisme en général, et le groupe hôtelier français en particulier, 1er en Europe et 6e mondial, 280 000 employés. Le chiffre d’affaires du groupe s’élevait à plus de 4 Md€ en 2019. En 2020, il a plongé à 1,6 Md€ (5,6 Md€ en 2015, la meilleure année depuis 2014). « En raison de la crise, le conseil d’administration a décidé de proposer de ne pas verser de dividende à ses actionnaires au titre de l’exercice 2019 et 2020 », a annoncé le conseil d’administration au vu des résultats.

Après un bilan mitigé en 2019 et la poursuite de sa politique de cessions, le groupe a subi la crise de la covid-19 de plein fouet. Accor a annoncé l’été dernier la suppression de 1 000 emplois à travers le monde, un plan d’économies visant à réduire ses dépenses de 200 M€ d’ici 2022. En août 2020, le groupe transforme les chambres dans 250 de ses hôtels britanniques en bureaux pour télétravailleurs ; un service qui doit être développé en France et en Europe. En novembre dernier, Accor a regroupé certaines de ses marques (Delano, SLS, Mondrian, SO/, Hyde, Mama Shelter dans le groupe Ennismore). En janvier 2021, la filiale AccorInvest – détenue à hauteur de 30 % par le groupe, gérant plus de 900 hôtels sous les enseignes d’Accor dans une trentaine de pays – a annoncé la suppression de 1 880 emplois en Europe (10 % de ses effectifs sur cette zone) ; le gouvernement français lui accorde un prêt garanti de l’État de 477 M€. En février dernier, Accor annonce la cession du groupe chinois Huazhu (239 M€) ; ses parts passant de 10,8 à 3,3 %. « Nous restons positifs et il y a des raisons d'être positifs. L’équipe a fait preuve d’une énorme résilience. Les mutations dues à la crise contribuent à façonner l’avenir de l’industrie, elles représentent également des opportunités pour proposer de nouvelles expériences et services pour accompagner le rebond avec agilité. Malgré l’incertitude mondiale actuelle, nous assistons à une reprise progressive dans la plupart des régions du monde », vient de déclarer la nouvelle responsable développement à un magazine corporate, Hospitality Insights.

Agnès Roquefort a débuté comme consultante chez Bain & Company après un diplôme de l’ESSEC en 2001. Deux ans plus tard, elle rejoint Advancy, un cabinet où la consultante va évoluer six ans et demi (elle sera nommée principal). C’est en 2010 qu’elle quitte le conseil pour le groupe Accor : directrice de projets auprès du COO, senior VP gestion globale des revenus (2013-2015), une fonction à laquelle se rajoute le pricing et l’analytic entre 2015 et 2017. C’est alors que l’ex-stratège quitte provisoirement Accor pour MGallery Hotel Collection en tant que senior VP marketing luxe, la marque internationale de boutique-hôtels de luxe. Agnès Roquefort retrouve Accor en 2018 comme senior VP stratégie digitale, data et acquisitions, avant sa promotion fin 2020.

La nouvelle responsable du développement du groupe Accor mise maintenant sur une nouvelle stratégie de transformation résultant de la crise. « La crise a probablement été un accélérateur des tendances de consommation préexistantes et des évolutions sociétales. Par exemple, la santé et la sécurité sont devenues une priorité absolue. Nous avons réfléchi au long terme et à ce que sera l’ère post-covid. Nous avons d’abord un moteur clé de notre développement, les marques économiques et milieu de gamme, comme Ibis, Novotel, pour lesquelles nous sommes leaders sur différents marchés en Europe, en Asie Pacifique, Amérique du Sud et Moyen-Orient et en Afrique. Deuxièmement, nous poussons cette nouvelle dynamique avec des marques de luxe et premium, ainsi que des marques lifestyle », a-t-elle confirmé à Hospitality Insights.

Au sein du comex du groupe Accor composé de seize membres (dont trois femmes), présidé par Sébastien Bazin, elle rejoint un autre ancien consultant, Fabrice Carré, DG de la stratégie d’Accor, un stratège chez Arthur Andersen Business Consulting (aujourd’hui BearingPoint) entre 2001 et 2006.

 

0
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaire (0)

Soyez le premier à réagir à cette information

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

transports - tourisme

  • Enquête – Air France, l’autre bastion du BCG

    Renault, Sanofi… le Boston Consulting Group est le cabinet de conseil en stratégie référent de plusieurs grandes entreprises françaises. Chez Air France, la décision récente de Ben Smith, le directeur général d’Air France-KLM, de travailler à la nouvelle stratégie du groupe avec le BCG témoigne d’une prépondérance vieille de 20 ans.

  • Redécollage d’Air France-KLM : le BCG en copilote

    La compagnie aérienne prépare un nouveau plan stratégique baptisé « New Horizon » sur lequel a travaillé le Boston Consulting Group. Pas encore dévoilé officiellement, des bribes sont sorties dans la presse, laissant entrevoir qu’après deux années compliquées par la pandémie, Air France-KLM était prêt à rebondir.

  • Le Grand Paris Express fait l’impasse sur McKinsey

    McKinsey, en trio avec EY et Eurogroup Consulting, avait été choisi le 14 juillet 2020 par la Société du Grand Paris, qui est le maître d'ouvrage du projet du Grand Paris Express (GPE), pour l'accompagner « dans les domaines de gestion et de management de l'ensemble des activités du GPE »

  • Supply chain : les leviers pour répondre aux pénuries

    S’il est un sujet que la pandémie a particulièrement mis en exergue, c’est bien la rupture des chaînes d’approvisionnement. Certains experts pointent du doigt son modèle pilote, le lean, qui aurait montré à cette occasion des limites insoupçonnées.

  • Loisirs : face à Airbnb & co, l’État avance ses pions

    En juin dernier, le président Macron annonçait un vaste plan de reconquête du secteur du tourisme, qui a subi le tsunami covidien.

    L’un de ses piliers, Alentour, une plateforme touristique de proximité, officiellement lancée il y a quelques jours. À la manœuvre pour sa préfiguration et sa mise en place, le cabinet PMP>, sur le dossier depuis le printemps, à la demande de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC). Une mission à la fois classique pour ce cabinet pour qui ce secteur représente une part significative de son activité, et à la fois unique, dans un contexte économique et politique hors-norme.

  • PMP aide à fibrer le Tunnel sous la Manche

    Une mission unique en son genre pour le cabinet Performance Management Partner.

  • Le Puy du Fou choisit un DG formé chez McKinsey

    Olivier Strebelle, ancien « Mac » (de 2004 à 2014), passe de l’univers de l’impression 3D à celui du spectacle et de la reconstitution historique en étant nommé DG du Puy du Fou. Créé en 1989 par l’homme politique vendéen Philippe de Villiers, le Puy du Fou, présidé depuis 2004 par l’un de ses fils, Nicolas, est aujourd’hui le deuxième plus grand parc d’attractions français avec 2,3 millions de visiteurs par an (hors crise covid-19), après Disneyland Paris, première destination touristique d’Europe (9,8 millions de visiteurs par an).

  • Pour leur présidence, les Belambra Clubs piochent à nouveau chez Roland Berger

    L’expert en tourisme et loisirs, Alexis Gardy, a quitté Roland Berger après vingt ans de conseil en stratégie pour rejoindre Belambra Clubs en tant que président.

  • Alix Boulnois promue au Comex d’Accor

     

    Engagement manager de McKinsey & Company jusqu’en 2012, Alix Boulnois, entrée chez Accor début 2020 comme SVP du digital, des produits et de l’innovation, vient d’être nommée chief digital factory officer du groupe hôtelier en charge du digital, de l’innovation, de l’ingénierie et de son déploiement.

transports - tourisme
Bain & Co, Advancy, Agnès Roquefort, Sébastien Bazin, Fabrice Carré, Accor
3040
Advancy Bain & Company
2022-04-12 07:33:27
0
Non