Covid-19 : aux États-Unis, le bilan mitigé de l’aide des consultants

Depuis le début de la pandémie, au moins 25 États, ainsi que des villes et des agences fédérales américaines se sont appuyés sur des cabinets de conseil pour soutenir un système de santé débordé.

Consultor
21 Déc. 2021 à 13:00
Covid-19 : aux États-Unis, le bilan mitigé de l’aide des consultants
Atlanta GA, USA - March 30, 2013: The CDC Headquarters in Atlanta, Georgia. The Centers for Disease Control and Prevention is a leading national public health institute of the United States. Adobe Stock.

Leur rôle (relire notre article) : aider les autorités à instaurer des dépistages massifs, optimiser l’approvisionnement en masques, respirateurs et gels hydroalcooliques, mettre en place des outils de suivi ou encore, depuis le printemps 2021, mener la campagne de vaccination.

Seulement voilà, alors que le pays vient de dépasser, mardi 14 décembre 2021, les 800.000 morts – soit le bilan officiel le plus élevé au monde – les critiques fusent : les millions de dollars dépensés ont-ils été utiles ?

D’après le Washington Post, ce soutien du privé n’a démontré que peu de résultats concrets durant les premiers mois de la campagne de vaccination. Le contrat passé entre les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) –  les agences fédérales de santé aux États-Unis – et le Boston Consulting Group (BCG) pour piloter la planification de la distribution et de l’administration des vaccins, signé à 4,9 millions de dollars en septembre 2020 et prolongé pour 4,7 millions de dollars en mars 2021, n’a pas eu d’effets visibles. Ainsi, en février 2012, les deux tiers des Américains n’étaient pas satisfaits de la stratégie vaccinale du pays (sondage Gallup). Idem en Californie, l'État qui a été le plus loin dans la sous-traitance de la crise sanitaire au privé. Les contrats passés avec la compagnie d’assurance Blue Shield of California (15 millions de dollars) et McKinsey (13 millions de dollars) « n’ont pas tenu leurs promesses », dénoncent des responsables de l’État et des experts en santé publique. L’objectif était notamment d’aider à vacciner les minorités éloignées de l’accès aux soins. Mais début décembre, les disparités vaccinales ne s’étaient toujours pas résorbées avec 62,5 % des Blancs éligibles complètement vaccinés, contre 51,4 % des Noirs et 52,7 % des Hispaniques (données de l’État de Californie).

à lire aussi

Certains critiques avancent par ailleurs un manque de transparence dans l’attribution de tels contrats à plusieurs millions de dollars sans appel d’offres, ainsi que des problèmes d’organisation et de répartition des rôles sur le terrain entre cabinets et autorités de santé.

D’autres soulignent que cette aide du privé a aussi contribué à masquer les faiblesses du système de santé publique des États, pointant les meilleurs résultats obtenus par des États comme le Vermont, le Colorado et le Nouveau-Mexique qui n’ont pas eu recours à des soutiens extérieurs et dépensent plus dans la santé publique que leurs voisins. 

Du côté des cabinets, en revanche, le discours diffère. Le porte-parole de McKinsey, Neil Grace, a déclaré au Washington Post : « notre travail a aidé les décideurs des États à évaluer rapidement les facteurs clés ayant un impact sur la distribution efficace des vaccins », estimant avoir contribué à sauver des vies en soutenant des fonctionnaires dépassés. 

Ces dix dernières années, le budget des CDC a diminué de 10 % et son budget pour la préparation nationale et locale en matière d’urgence de santé publique a été réduit d’un tiers entre 2003 et 2019 (rapport Trust for America’s Health).

0
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaire (0)

Soyez le premier à réagir à cette information

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

Monde

  • McKinsey : l’enquête qui met à nu un siècle de contradictions
    07/10/22

    Depuis quatre ans, Walt Bogdanich et Michael Forsythe, deux journalistes du New York Times, multiplient les enquêtes sur McKinsey. Ils publient le 4 octobre When McKinsey Comes To Town, un livre extrêmement fouillé – aux tons de réquisitoires diront certains – sur tous les égarements et contradictions de la firme.

  • Afrique du Sud : McKinsey poursuivi, Bain interdit
    07/10/22

    Les deux cabinets de conseil sont mis en cause (parmi de nombreuses autres entreprises, telles que Bell Pottinger, KPMG, HSBC, SAP) pour des missions effectuées dans le cadre de la « capture de l’État », ainsi qu’ont été nommées les affaires de corruption qui ont gangrené les années au pouvoir de Jacob Zuma (2009-2018).

  • L’ambition nord-américaine de PMP
    27/09/22

     « PMP Strategy accélère sa croissance en Amérique du Nord avec un nouveau bureau à Toronto », vient d’annoncer le cabinet. 

  • Big Four + conseil = je t’aime, moi non plus (le retour)
    22/09/22

    Après qu’EY a annoncé son plan de scission de ses activités d’audit et de conseil, le modèle pluridisciplinaire des géants de l’audit est remis en question. Dans l’immédiat, le marché se prépare à l’arrivée d’un nouveau concurrent.

  • Au Canada, EY Parthenon met la main sur une boutique spécialiste de l’ESG
    16/09/22

    La marque de conseil en stratégie d’EY intègre AFARA, une boutique d’une quinzaine de consultants répartis entre Toronto et Calgary.

  • EY : la scission du conseil et de l’audit entre dans le vif du sujet
    15/09/22

    Quelques jours après l’officialisation à l’échelle mondiale d’un plan de scission des activités d’audit et de conseil, les quelque 350 partners français doivent à présent s’accorder sur les détails de la séparation et ses impacts sur les activités de conseil et de conseil en stratégie : ce qui ne sera pas une mince affaire.

  • Oliver Wyman : un T2 à près de 700 millions de dollars
    15/09/22

    695 millions de dollars. Tel est le niveau d’activité enregistré par Oliver Wyman dans le monde au T2 2022 a fait savoir le cabinet dans les résultats trimestriels publiés par sa maison-mère Marsh McLennan.

  • Guerre des talents : aux US, les MBB sortent le chéquier
    31/08/22

    Dans un marché des talents ultraconcurrentiel, et malgré le retournement de la conjoncture macro-économique, McKinsey, le Boston Consulting Group et Bain (MBB) mettent en œuvre de colossales augmentations de salaire aux États-Unis pour attirer les meilleurs talents.

  • Enquête : ce que 114 000 documents internes disent du « McKinsey way »
    30/08/22

    McKinsey s’était engagé à publier tous les documents internes en lien avec ses missions de conseil réalisées durant quinze ans sur les médicaments antidouleurs (opioïdes) qui ont causé 500 000 morts par overdose en vingt ans aux États-Unis. 114 921 documents internes ont été mis en ligne le 30 juin 2022. Ils dévoilent l’envers du business du scandale sanitaire.

Benjamin Solano
Monde
Etats-Unis, USA, Covid, santé, mission
10141
Boston Consulting Group McKinsey
2021-12-29 08:58:49
0
Non