Une levée de fonds de deux millions d’euros pour l’école d’une ex-Bainie

Annabelle Bignon, consultante de Bain & Company entre 2011 et 2015, cofondatrice de Maria Schools, campus parisien qui veut former aux métiers de demain, vient de réaliser une levée de fonds de deux millions d’euros.

30 Sep. 2020 à 05:09
Une levée de fonds de deux millions d’euros pour l’école d’une ex-Bainie

Plusieurs investisseurs ont participé à ce tour de table : le Crédit Mutuel Innovation et une dizaine de business angels, dont Florian Douetteau, fondateur de Dataiku, licorne née en France devenue américaine, et Andreas Wiele, ex-CEO d’Axel Springer Digital, depuis juillet nommé senior advisor du fonds d’investissement américain KKR & Co.

« Lancé en 2020, Maria Schools est un campus d’écoles, près de la place de la Bastille à Paris, qui forment aux métiers de demain, ceux transformés par le numérique. Nous souhaitons développer une plateforme d’e-learning. Nous misons énormément sur l’aspect communautaire, même en ligne ! » détaille Annabelle Bignon à Consultor.

Maria Schools a fusionné avec l’entité de formation professionnelle The Family, Lion, que l’ex-Bainie avait cocréée en 2017. « Nous avons ainsi déjà deux écoles de formation continue, Lion, école de l’ère entrepreneuriale et de la culture start-up, riche aujourd’hui de plus de 3 500 alumni, et Maestro, un bootcamp lancé en juin dernier de formations de sept semaines dédiées au product management. »

Annabelle Bignon, classe préparatoire au lycée Henri IV, diplômée de HEC (2011), a débuté sa carrière pro au sein du bureau parisien de Bain & Company, cabinet dans lequel elle restera près de quatre ans.

Cette consultante généraliste a accompli une majorité de ses missions dans l’industrie des médias et du divertissement : business plan stratégique d’une société de service canadienne, stratégie de croissance pour l’unité commerciale TV d’un groupe de médias multinational finlandais, stratégie de business unit pour une société multimédia française, projet de full potential strategy pour un grand groupe de presse français…

« Durant ces années, j’ai pu aussi bénéficier d’un transfert complet de six mois au bureau de New York en 2014 et de plusieurs transferts pour des missions de plusieurs mois en Espagne, en Italie et en Suisse. » En 2015, la consultante quitte le conseil pour rentrer chez The Family afin de créer des ponts entre l’écosystème des start-up et celui des grands groupes. Elle cofonde Lion deux ans plus tard.

Grâce à cette levée de fonds de deux millions d’euros pour Maria Schools, les cofondatrices, l’ex-Bainie Annabelle Bignon et Agnès Alazard, vont développer une plateforme d’e-learning communautaire et comptent ouvrir pas moins de quatre écoles d’ici 2023. « La première, Hero, devrait voir le jour début 2021, et sera centrée sur le storytelling. Les trois autres devraient être axées sur les data, le commerce et l’écologie. »

Crédit photo : Annabelle Bignon.

0
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaire (0)

Soyez le premier à réagir à cette information

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

Monde

  • Bain rattrapé par le bourbier sud-africain
    17/01/22

    En 2018, Bain avait cherché par tous les moyens à faire taire la vive polémique concernant une mission de conseil de deux ans et de neuf millions d’euros que le cabinet avait obtenue en 2015 pour la South African Revenue Service (SARS), l’agence de perception des revenus de l’État sud-africain. 

  • République tchèque : le passage éclair du nouveau MAE chez McKinsey
    14/01/22

    La nouvelle coalition gouvernementale formée le 17 décembre 2021 en République tchèque a fait entrer trois membres du Parti pirate au gouvernement. Une première pour un pays de l’Union européenne.

  • Climat : le BCG joue la carte de la séquestration de ses émissions
    09/01/22

    Objectif net-zero d’ici 2030. C’est ce qu’espère atteindre le Boston Consulting Group (BCG) en s’associant à Climeworks dans le cadre d’un partenariat d’une durée de dix ans. Cette start-up suisse a mis au point une technologie capable de capter le CO2 dans l’air ambiant et l’enfouir dans le sol, le faisant ainsi disparaître de l’atmosphère.

  • En Belgique, le Waterloo d’un partner de McKinsey atterrit en justice
    05/01/22

    En 2020, le cabinet a remboursé sept millions d’euros d’honoraires à une entreprise publique qu’il conseillait depuis quinze ans. Le partner incriminé, qui avait dû quitter ses fonctions de consultant, est désormais inculpé par la justice.

  • Bridgespan, le cabinet des milliardaires en quête de philanthropie
    04/01/22

    Aujourd’hui, certaines fortunes choisissent de demander conseil à un tiers pour distribuer leurs dons à différentes causes. Et pour se faire, le cabinet à but non lucratif Bridgespan, fondé par des anciens de Bain, est devenu LA référence.

  • Covid-19 : aux États-Unis, le bilan mitigé de l’aide des consultants
    21/12/21

    Depuis le début de la pandémie, au moins 25 États, ainsi que des villes et des agences fédérales américaines se sont appuyés sur des cabinets de conseil pour soutenir un système de santé débordé.

  • Kearney met la main sur un spécialiste nordique des achats
    12/12/21

    Kearney a annoncé mettre la main sur Prokura, un cabinet de conseil spécialisé dans les achats. 

  • UK : douche écossaise pour les consultants de Monitor Deloitte
    29/11/21

    Dans un email écrit en juillet 2021 et révélé par le site efinancial, Alexander Curry, associé de Monitor Deloitte en Grande-Bretagne, met particulièrement la pression sur les jeunes recrues du cabinet.  

  • US : la SEC met à l’amende le fonds interne de McKinsey
    23/11/21

    Le McKinsey Investment Office, le fonds d’investissement interne à McKinsey, dont l’existence avait été révélée dans les colonnes du Financial Times en 2016, vient d’être mis à l’amende par le gendarme de la bourse américain. Ce dernier juge que le cabinet de conseil n’a pas mis en place des mesures de contrôle appropriées pour prévenir tout usage inapproprié par les partners du cabinet du fait d’informations non publiques auxquelles ils auraient accès dans le cadre de leurs fonctions de conseil. McKinsey est mis en demeure de mettre un terme à ces pratiques et doit s’acquitter d’une amende de 18 millions de dollars.

Super Utilisateur
Monde
Annabelle Bignon, Bain, Florian Douetteau, Andreas Wiele, Agnès Alazard
2816
Bain & Company
0