Roland Berger très à cheval sur le management

Pour la 4année, le cabinet Roland Berger a proposé à dix de ses jeunes managers de suivre une formation des plus originales : l’équicoaching. Une discipline qui met en scène les chevaux pour développer les qualités managériales. En juillet dernier donc, dix consultants stagiaires du cabinet ont pu profiter de l’une de ces journées de management agile organisées par Arnaud Camus, et sa société Académie Equicoaching, un cavalier compétiteur amateur et éleveur de chevaux de haut niveau qui propose de l’accompagnement managérial depuis vingt-cinq ans. Deux autres coachs experts sont associés : Laurence Flichy, psychologue et cavalière de compétition en saut d’obstacles, et Jean-Luc Force, ancien cavalier international de concours complet (le triathlon de l’équitation), écuyer du Cadre Noir de Saumur. « Nous faisons un brief en amont avec les RH pour connaître leurs attentes. Dans ce cas, nous avions à travailler sur la connaissance de soi, la gestion du stress et la coordination dans la gestion d’un projet en mode agile. Nous choisissons les chevaux en fonction des stagiaires, des typologies de personnes. Car ce que nous recherchons, c’est l’effet miroirLa qualité des chevaux, de haut niveau, compte pour 30 % dans la qualité des formations. » Point d’anthropomorphisme dans les propos du coach. Les chevaux, êtres hypersensibles ultra-communicants, appréhendent l’homme en fonction de ses propres émotions : l’anxiété, la peur, le calme, la douceur, la violence… Un cheval réagit à la communication verbale et non verbale positive comme négative.

27 Aoû. 2020 à 06:55
Roland Berger très à cheval sur le management

Pendant une journée donc, les consultants stagiaires ont eu à faire connaissance et à gérer au cours de différents exercices avec des chevaux en liberté ou en longe (en les mettant en cercle autour d’eux plus ou moins proches). « Le stagiaire choisit toujours son cheval. Le premier exercice consiste à mettre un cheval en liberté dans un manège face au consultant qui a une mission : le faire bouger au pas, trot et galop uniquement avec son corps et sa voix. En trois minutes, nous savons décrypter la personnalité psychologique et managériale du stagiaire grâce aussi au comportement du cheval. » Parmi d’autres exercices, il y a également une révélation du profil managérial avec un travail en longe à 3 ou 6 mètres dans le but de comprendre si le consultant stagiaire est plus à l’aise avec un management de proximité ou plus éloigné. « Pour certains, le management de proximité est la seule solution, alors nous montrons, via ce travail plus ou moins proche du cheval, les notions de pression/non-pression, et que plus de distance peut être tout aussi efficace. »

Pour Arnaud Camus, qui accueille des managers de tous secteurs, le conseil en stratégie, ses hommes et femmes, a ses spécificités. « Ce sont toujours des profils qui ont une forte notion de service. Ils ont également une grande capacité d’adaptation toujours tourné vers l’objectif dans un état d’esprit entrepreneurial et de curiosité. Les points d’amélioration sont le lâcher-prise, ils ont beaucoup de choses en tête et à gérer constamment, et quelques stagiaires ne se reconnaissent pas dans l’image qu’ils renvoient aux autres. » Bilan de la journée : les consultants jeunes managers se connaissent plutôt bien, sauf rares exceptions, même s’ils découvrent toujours des traits nouveaux de leur personnalité, car dans ce face-à-face avec le cheval, le jeu de rôle n’existe pas.

0
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaire (0)

Soyez le premier à réagir à cette information

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

Monde

  • Ce Bainie qui parle à l’oreille du Pape
    28/11/22

    Deuxième « mission papale » pour le consultant italien Pier Francesco Pinelli, 59 ans, chez Bain & Company de 1996 à 2003, associé depuis 2013 de la société italienne de développement digital Netplan.

  • Québec : McKinsey sous la menace d’une nouvelle enquête parlementaire
    14/11/22

    Les États-Unis, la France et maintenant le Canada ? McKinsey ne cesse de concentrer l’attention d’élus aux quatre coins de la planète. Après que des sénateurs français et des parlementaires américains lui ont consacré des enquêtes, au tour des oppositions québécoises d’en appeler une de leurs vœux.

  • Supply chain : McKinsey annonce une acquisition
    07/11/22

    Le cabinet avale un expert des solutions logicielles pour les supply chains basé à Chicago.

  • Le BCG, petit prince du fonds souverain saoudien
    01/11/22

    C’est une information de Bloomberg : depuis plusieurs mois, le BCG tiendrait une place de choix à la stratégie du fonds souverain saoudien, le colossal véhicule financier chargé de diversifier l’économie du royaume pétrolier.

  • Objectif aéro/défense pour Oliver Wyman
    20/10/22

    Le cabinet Oliver Wyman annonce la finalisation prochaine de l’acquisition – d’ici la fin de l’année – d’Avascent, société de conseil centrée sur le private equity et la stratégie dans les secteurs de l’aéronautique et de la défense.

  • L’interview du chat noir de McKinsey au New York Times
    19/10/22

    Depuis 2018, Mike Forsythe multiplie les enquêtes gênantes pour la réputation du cabinet de conseil avec son confrère Walt Bogdanich. Enquêtes dont ils ont fait un livre récemment paru, When McKinsey Comes To Town. À cette occasion, il répond aux questions de Consultor.

  • McKinsey : l’enquête qui met à nu un siècle de contradictions
    07/10/22

    Depuis quatre ans, Walt Bogdanich et Michael Forsythe, deux journalistes du New York Times, multiplient les enquêtes sur McKinsey. Ils publient le 4 octobre When McKinsey Comes To Town, un livre extrêmement fouillé – aux tons de réquisitoires diront certains – sur tous les égarements et contradictions de la firme.

  • Afrique du Sud : McKinsey poursuivi, Bain interdit
    07/10/22

    Les deux cabinets de conseil sont mis en cause (parmi de nombreuses autres entreprises, telles que Bell Pottinger, KPMG, HSBC, SAP) pour des missions effectuées dans le cadre de la « capture de l’État », ainsi qu’ont été nommées les affaires de corruption qui ont gangrené les années au pouvoir de Jacob Zuma (2009-2018).

  • L’ambition nord-américaine de PMP
    27/09/22

     « PMP Strategy accélère sa croissance en Amérique du Nord avec un nouveau bureau à Toronto », vient d’annoncer le cabinet. 

Super Utilisateur
Monde
formation, rh, manager, roland berger, equicoaching
2780
Roland Berger
0