Renault : la fuite des consultants

 

Christine Rodwell, qui est senior advisor au BCG, avait pris la tête d’une nouvelle direction de l’impact social et durable le 1er octobre 2019. Elle a quitté ses fonctions en 2020.

16 Jui. 2020 à 05:19
Renault : la fuite des consultants

 

Diplômée de HEC Paris en 1992, elle a collaboré de 2010 à 2018 avec Veolia, notamment en tant que vice president business development cities. Expérience à l'issue de laquelle elle a rejoint le Boston Consulting Group en tant que senior advisor. Elle a également créé en 2018 sa propre structure de conseil (relire notre article sur les consultants qui ouvrent leur propre boutique).

Elle est la deuxième directrice nommée par l'ancien directeur général Thierry Bolloré (relire notre article sur le poids pris par d'actuels et anciens consultants en stratégie dans la gouvernance de Renault) à quitter ses fonctions, après une courte période au sein du constructeur automobile. Récemment, Arnaud Molinié a quitté les fonctions de vice-président senior qu'il occupait chez Renault depuis 2019 pour déployer la stratégie du groupe automobile dans le domaine des nouvelles mobilités. Précédemment, il avait rejoint Deloitte en 2015 en tant que senior advisor puis associé où il s'occupait notamment du développement commercial grands comptes en France et en Afrique francophone, pour Monitor Deloitte inclus.

Des départs qui interviennent alors que le constructeur automobile subit de plein fouet le ralentissement économique. Renault a annoncé vendredi 29 mai un plan d'économies de 2 milliards d'euros sur trois ans, la suppression de 15 000 emplois dans le monde, dont 4 600 en France où le constructeur automobile va fermer un site. « Nous ne fermerons qu'un seul site à l'horizon 2022, sur nos quatorze sites industriels en France », celui de Choisy-le-Roi (Val-de-Marne) dont l'activité de recyclage sera transférée à Flins (Yvelines), a précisé le président du groupe, Jean-Dominique Senard, cité par l'AFP, lors d'une conférence de presse vendredi 29 mai.

L’ancien patron de Seat, l’Italien Luca de Meo, 52 ans, a été choisi comme directeur général par le conseil d’administration de Renault et prendra ses fonctions le 1er juillet.

 

Crédit photo : Christine Rodwell, Linkedin.

1
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaires (1)

Yves Simonnot
16 Jui 2020 à 20:29
Je trouve toute cette précipitation étrange et désagréable alors que le vrai patron, Luca Di Meo arrive dans quelques jours... Renault a besoin d'incarnation,pas d'une cohorte de consultants, ni d'un état actionnaire qui voudrait construire une stratégie industrielle à laquelle il ne connaît rien...

citer

signaler

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

automobile - mobilités

automobile - mobilités
renault, bcg
2710
Boston Consulting Group
2022-03-31 16:59:52
1
Non