Le BCG recrute le patron européen d’un constructeur auto

À 52 ans, l’expert automobile Éric Wepierre, vingt-huit ans de maison General Motors, fait un virage pro à 180° pour rejoindre le Boston Consulting Group en qualité de senior advisor.

28 Juil. 2021 à 06:00
Le BCG recrute le patron européen d’un constructeur auto

Comme la plupart des recrutés dans cette fonction très spécifique à missions ponctuelles (relire notre article ici), Éric Wepierre a un parcours dans la gouvernance de plusieurs entreprises du secteur automobile. Le nouveau consultant vient, en effet, de quitter la présidence de Mitsubishi Motors Europe (MME), où il était en poste depuis janvier 2020Éric Wepierre a également été CEO d’Opel France entre 2013 et 2019 et président de Chevrolet France entre 2006 et 2010.

Diplômé de la Weller International Business School en 1990, Éric Wepierre a réalisé une grande partie de sa carrière chez General Motors, un groupe qu’il a intégré en 1990 en rejoignant la marque Opel en France (alors une marque GM) où il avait en charge les ventes et le développement de réseau. Dix ans plus tard, il rejoint General Motors Londres en tant que directeur européen des programmes e-commerce et CRM, puis en 2003 à Zurich, comme directeur européen Internet et marketing de Chevrolet, avant d’être promu PDG de Chevrolet France. En 2011, Éric Wepierre est nommé directeur européen du marketing et de la marque de Chevrolet Europe. C’est en 2013 qu’il revient chez Opel, en qualité de DG de la marque en France. Éric Wepierre restera à son poste de direction d’Opel France jusqu’en 2019, une marque passée en 2017 sous le giron de PSA.

L’expert du secteur automobile européen rejoint donc la team d’une quinzaine de senior advisors que compte le BCG, non pas recrutés pour être des apporteurs d’affaires, mais pour « aider nos équipes et nos clients en apportant leur expertise et leur expérience personnelle », dixit François Dalens, managing director au BCG Paris.

Une arrivée de poids donc pour épauler le cabinet dans un secteur plus que malmené par la crise : le marché automobile français a conclu l’année 2020 sur une chute historique de – 25,5 %. Pour y faire face, l’alliance franco-japonaise Renault-Nissan-Mitsubishi (créée en 2017) a annoncé en mai 2020 une nouvelle stratégie. Les constructeurs vont produire en commun « près de 50 % » de leurs modèles à l’horizon 2025.

Le BCG est aussi depuis quelques années très présent aux côtés de Renault dans sa stratégie de transformation, qui suscite régulièrement des controverses, notamment l’omniprésence du senior partner Antoine Gourevitch, l’un des meilleurs connaisseurs de Renault sur la place du conseil en stratégie (relire ici et ici).

0
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaire (0)

Soyez le premier à réagir à cette information

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

automobile - mobilités

automobile - mobilités
automobile, Renault, BCG, alliance, general motors
9661
Boston Consulting Group
Antoine Gourévitch François Dalens
2022-03-31 16:51:20
0
Non