La charge du boss d'A.T. Kearney contre la course au volume

« Négligence », « cupidité » : Alex Liu, le managing partner d’A.T. Kearney, n'y est pas allé de main morte lors d'un récent séjour à Sydney. Dans les colonnes de l'Australian financial review, il tacle sèchement la course à la croissance dans laquelle, selon lui, nombre des concurrents d'A.T. Kearney se seraient lancés au détriment de la qualité des services de conseil rendus. « Les plus gros cabinets se sont à ce point développés qu'ils ont perdu le lien avec l'un des présupposés de la fiabilité du métier de conseil », dit Alex Liu qui mentionne notamment « les solutions toutes faites » vendues à l'identique d'un client à l'autre.

A.T. Kearney inclus ? Réponse (évidemment) négative d'Alex Liu qui estime que le cabinet, avec ses 1,8 milliard de dollars de chiffre d'affaires et 300 partners dans le monde, demeure un challenger et se doit de faire la différence par l'impact de chacune de ses missions et une forte sélectivité de ses clients.

26 Avr. 2019 à 05:40
La charge du boss d'A.T. Kearney contre la course au volume

0
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaire (0)

Soyez le premier à réagir à cette information

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

Monde

Super Utilisateur
Monde
A.T. Kearney, alex liu
2287
0