McKinsey : le monsieur secteur public sur le départ

Karim Tadjeddine rejoindrait Partech à la rentrée de septembre pour y monter un fonds à impact.

Benjamin Polle
24 mai. 2022 à 11:41
McKinsey : le monsieur secteur public sur le départ
Capture Public Sénat

Consultor a appris que l'activité que Karim Tadjeddine créerait chez Partech serait montée au côté d’Arnaud Minvielle (partner private equity qui a quitté ses fonctions en mai 2022, relire notre article) et Rémi Said (vice-président exécutif chez Bain Capital et ancien de McKinsey de 2007 à 2014).

Arnaud Minvielle et Karim Tadjeddine sont deux associés seniors du cabinet cumulant chacun une vingtaine d’années d’expérience. Ils étaient tous deux patrons de practices clés pour le cabinet en France. Ils étaient arrivés au sein du cabinet la même année, en 2006.

Le départ de Karim Tadjeddine est en discussion, quasi finalisé chez McKinsey depuis décembre, mais a été retardé du fait de la commission d’enquête du Sénat sur l’influence des cabinets de conseil privé sur les politiques publiques.

Une commission dont McKinsey a été un des points d’attention centraux. Karim Tadjeddine y a été vivement pris à partie puis soupçonné de faux témoignage au sujet des impôts acquittés par le cabinet en France (relire nos articles ici et ).

Un faux témoignage présumé au sujet duquel la commission d’enquête avait, le 25 mars, saisi le parquet au titre de l’article 40 du code de procédure pénale (qui prévoit que toute autorité constituée, tout officier public ou fonctionnaire qui, dans l’exercice de ses fonctions, acquiert la connaissance d’un crime ou d’un délit est tenu d’en donner avis sans délai au procureur de la République). Une première saisine jugée irrecevable par le parquet pour vice de forme. Une deuxième saisine, au même motif, a été faite cette fois-ci par le Bureau du Sénat.

à lire aussi

Le départ de Karim Tadjeddine pourrait finalement intervenir à l’été. Un départ qui ne serait pas lié à la récente polémique et ne signifierait pas le retrait du cabinet de ses activités dans le secteur public en France (même si McKinsey ne compte plus parmi les attributaires du marché du ministère de la Défense récemment renouvelé). Ainsi, un partner secteur public de remplacement serait en cours de sélection par la patronne de McKinsey en France, Clarisse Magnin-Mallez.

Karim Tadjeddine, X-1995, corps des Ponts, chez McKinsey depuis 2006 dont il a été nommé senior partner en 2020, codirige l’activité secteur public du bureau parisien. Son nom a été particulièrement médiatisé aussi du fait d’une proximité présumée avec le candidat puis président de la République Emmanuel Macron. Il a participé à sa campagne en 2016 et 2017 (relire nos articles ici et ).

1
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaires (1)

Zorg
26 mai 2022 à 10:26
Je vous invite à regarder l'audition devant le Sénat concernant l'orga d'un séminaire concernant l'éducation nationale. Un marché à 500k€ pour réfléchir au devenir du métier d'enseignant... C'est succulent.

citer

signaler

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

private equity

Benjamin Solano
private equity
mckinsey, partech, karim tadjeddine, senat, Arnaud Minvielle, private equity, Rémi Saïd
10639
McKinsey
2022-05-24 13:06:11
1
Non