Féminisation des entreprises allemandes : une senior advisor du BCG fait bouger les lignes

Senior advisor au bureau munichois du Boston Consulting Group depuis mai dernier, Janina Kugel, 51 ans, DRH chez Siemens AG jusqu’en janvier 2020, vient de faire faire un grand pas à la représentation des femmes dans les CA des grandes entreprises outre-Rhin.

15 Jan. 2021 à 05:01
Féminisation des entreprises allemandes : une senior advisor du BCG fait bouger les lignes

La manager la plus célèbre d’Allemagne selon l’hebdomadaire Der Spiegel a été, en effet, l’emblématique porte-voix allemand du mouvement #JamaisSansElles, lancé en 2015. Grâce à son action, le gouvernement allemand vient de proposer une loi (qui doit être discutée et votée par les députés du Bundestag) contraignant les grandes entreprises cotées au DAX 30 – le CAC40 allemand – à introduire des quotas de femmes dans leurs organes de direction.

Les entreprises devraient ainsi être contraintes de nommer au moins une femme dans les comités de direction. « Quel long chemin parcouru pour franchir ce petit pas, néanmoins important », se félicite la senior advisor du BCG sur son compte Twitter qui a su mobiliser avec son #Ichwill, (#Je veux), 19 000 abonnés au compteur.

En Allemagne, dans les cent plus grandes entreprises cotées en Bourse, pas plus de 12 % de femmes sont présentes au sein des CA. En France, la situation s’est largement améliorée grâce à la loi Copé-Zimmerman instaurée en 2012 : les femmes représentaient en 2019 plus de 43 % des sièges au sein des 120 entreprises cotées au SBF 120, et de plus en plus d’ex-consultantes (relire nos articles ici et ici). L’ex-consultante, Angela Garcia Poveda, elle aussi au BCG (comme Janina Kugel), a été nommée présidente du CA du groupe Legrand (relire ici).

Outre-Rhin, la question de féminisation des boards n’est pourtant pas récente, elle est en débat depuis une dizaine d’années.

Janina Kugel, titulaire d’un double master en économie de l’université de Vérone en Italie (1992) et de l’université de Mayence en Allemagne (1996), a débuté sa carrière en tant que consultante en management chez Accenture (1997-2000). C’est après ce premier passage par le conseil qu’elle rentre chez Siemens, d’abord entre 2001 et 2004, en tant que directrice business strategy transformation. En 2005, elle y est nommée directrice du développement, avant d’être promue DRH entre 2009 et 2012. Elle rejoint Osram (producteurs de LED, de lampes) pour une année où elle a occupé le poste de directrice RH internationale. Entre 2013 et début 2020, Janina Kugel était revenue chez Siemens AG comme directrice internationale des ressources humaines et membre du conseil d’administration, ce qui a fait d’elle l’une des rares femmes à la tête d’une société du DAX 30. 

La senior advisor du BCG est également membre non exécutif du CA de l’entreprise finlandaise Konecranes Oyj (depuis 2016), de l’Association allemande de garantie des prestations de retraite (depuis 2017), du Conseil de l’innovation (ministère fédéral en charge du Digital) et du Conseil sur le futur du travail (ministère fédéral du Travail et des Affaires sociales).

Crédit photo : LinkedIn.

0
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaire (0)

Soyez le premier à réagir à cette information

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

Monde

  • Bain rattrapé par le bourbier sud-africain
    17/01/22

    En 2018, Bain avait cherché par tous les moyens à faire taire la vive polémique concernant une mission de conseil de deux ans et de neuf millions d’euros que le cabinet avait obtenue en 2015 pour la South African Revenue Service (SARS), l’agence de perception des revenus de l’État sud-africain. 

  • République tchèque : le passage éclair du nouveau MAE chez McKinsey
    14/01/22

    La nouvelle coalition gouvernementale formée le 17 décembre 2021 en République tchèque a fait entrer trois membres du Parti pirate au gouvernement. Une première pour un pays de l’Union européenne.

  • Climat : le BCG joue la carte de la séquestration de ses émissions
    09/01/22

    Objectif net-zero d’ici 2030. C’est ce qu’espère atteindre le Boston Consulting Group (BCG) en s’associant à Climeworks dans le cadre d’un partenariat d’une durée de dix ans. Cette start-up suisse a mis au point une technologie capable de capter le CO2 dans l’air ambiant et l’enfouir dans le sol, le faisant ainsi disparaître de l’atmosphère.

  • En Belgique, le Waterloo d’un partner de McKinsey atterrit en justice
    05/01/22

    En 2020, le cabinet a remboursé sept millions d’euros d’honoraires à une entreprise publique qu’il conseillait depuis quinze ans. Le partner incriminé, qui avait dû quitter ses fonctions de consultant, est désormais inculpé par la justice.

  • Bridgespan, le cabinet des milliardaires en quête de philanthropie
    04/01/22

    Aujourd’hui, certaines fortunes choisissent de demander conseil à un tiers pour distribuer leurs dons à différentes causes. Et pour se faire, le cabinet à but non lucratif Bridgespan, fondé par des anciens de Bain, est devenu LA référence.

  • Covid-19 : aux États-Unis, le bilan mitigé de l’aide des consultants
    21/12/21

    Depuis le début de la pandémie, au moins 25 États, ainsi que des villes et des agences fédérales américaines se sont appuyés sur des cabinets de conseil pour soutenir un système de santé débordé.

  • Kearney met la main sur un spécialiste nordique des achats
    12/12/21

    Kearney a annoncé mettre la main sur Prokura, un cabinet de conseil spécialisé dans les achats. 

  • UK : douche écossaise pour les consultants de Monitor Deloitte
    29/11/21

    Dans un email écrit en juillet 2021 et révélé par le site efinancial, Alexander Curry, associé de Monitor Deloitte en Grande-Bretagne, met particulièrement la pression sur les jeunes recrues du cabinet.  

  • US : la SEC met à l’amende le fonds interne de McKinsey
    23/11/21

    Le McKinsey Investment Office, le fonds d’investissement interne à McKinsey, dont l’existence avait été révélée dans les colonnes du Financial Times en 2016, vient d’être mis à l’amende par le gendarme de la bourse américain. Ce dernier juge que le cabinet de conseil n’a pas mis en place des mesures de contrôle appropriées pour prévenir tout usage inapproprié par les partners du cabinet du fait d’informations non publiques auxquelles ils auraient accès dans le cadre de leurs fonctions de conseil. McKinsey est mis en demeure de mettre un terme à ces pratiques et doit s’acquitter d’une amende de 18 millions de dollars.

Super Utilisateur
Monde
Boston consulting group, Janina Kugel, senior advisor, mixité, conseil d'administration, allemagne, siemens, administratrice
2915
Boston Consulting Group
0