Bain scénarise l’avenir de la télévision publique suisse

Nathalie Wappler, la directrice de la télévision alémanique (Schweizer Radio und Fernsehen, SRF) en 2019, a fait appel au cabinet Bain & Company, et son bureau de Zurich, pour proposer le plan de restructuration de la télé publique suisse qu’elle doit annoncer début octobre.

01 Oct. 2020 à 11:00
Bain scénarise l’avenir de la télévision publique suisse

La directrice de la Schweizer Radio und Fernsehen a d’ores et déjà annoncé des changements profonds, dont la suppression de programmes, des économies et des licenciements.

La SRF est une société de radio TV suisse fondée à la suite de la fusion de la télévision (Schweizer Fernsehen, SF) et de la radio (Radio der deutschen und rätoromanischen Schweiz, DRS) en 2011. SRF détient trois chaînes de télé, SFR1, SFR zwei et SFR info, avec des studios à Bâle, Berne et Zurich et compte au total plus de 2 000 collaborateurs.

D’après le journal Aargauer Zeitung, qui a interrogé la porte-parole de SRF, Andrea Wenger, les consultants ont fourni un « soutien méthodologique et consultatif pour le processus de transformation du projet SRF 2024 ». Durant plusieurs semaines, jusqu’à huit consultants ont ainsi analysé sur place les process du groupe audiovisuel suisse.

Ce plan de transformation vise prioritairement le public jeune et la diversification numérique des programmes, en prenant en compte le nombre de téléspectateurs du petit écran en chute libre, comme partout ailleurs.

Nathalie Wappler a annoncé que SRF renforcerait ses offres sur YouTube, Instagram et Tiktok, avec des contributions comiques dans les médias sociaux, des podcasts, des flux en direct d’événements sportifs... Elle a également souhaité renforcer les équipes de journalistes d’investigation pour répondre à la mission de service public de cette TV.

Le plan de réforme se fera tant sur la réorganisation du fonctionnement des équipes que sur de nécessaires économies avec des ressources financières en berne suite à la diminution des rentrées publicitaires, ou encore une réduction de personnel.

Les salariés de SRF, de leur côté, s’inquiètent déjà de leur avenir dénonçant le choix tout numérique de la directrice. Et ils critiquent la suppression de programmes phares de cette télé publique qui, selon eux, interviendrait sans aucune réelle stratégie de contenu alternatif.

0
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaire (0)

Soyez le premier à réagir à cette information

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

Monde

Super Utilisateur
Monde
Nathalie Wappler, Bain, Andrea Wenger
2818
Bain & Company
0