« Un grand cabinet de conseil en stratégie a viré tous ses stagiaires » : le vrai et le faux du « J'accuse » d'un directeur du Crédit Agricole

 

La publication d'Alain Roussel, directeur adjoint du Crédit Agricole Assurances Prévoyance Emprunteur, samedi 4 avril sur LinkedIn n'est pas passée inaperçue. Likée près de 800 fois et commentée une centaine de fois avant d'être supprimée par Alain Roussel qui n'a pas répondu aux sollicitations de Consultor à ce sujet, il y dénonçait le comportement « scandaleux », dans le contexte de la crise, d'un cabinet de conseil en stratégie dont il ne donnait pas le nom.

09 Avr. 2020 à 13:22
« Un grand cabinet de conseil en stratégie a viré tous ses stagiaires » : le vrai et le faux du « J'accuse » d'un directeur du Crédit Agricole

 

« Je viens d'apprendre qu'un grand cabinet international de conseil en stratégie a viré tous ses stagiaires du bureau de Paris. [...] Je trouve que c'est absolument scandaleux. »

Trois noms de cabinets tournent rapidement aussi bien dans les commentaires du post que dans les sources qui ont signalé cette publication à Consultor : Bain, Roland Berger et Strategy&.

Après vérifications auprès de plus de dix sources, seule la piste d'une réduction coordonnée du nombre de stagiaires est confirmée par quatre personnes différentes concernant Roland Berger, dont une en interne. La mesure concerne aussi bien des stagiaires qui étaient en cours de stages, alors interrompus au motif du cas de force majeure et à la condition qu'ils soient tout de même validés par leur école respective, que des stages qui allaient commencer.

En l'absence de confirmation du cabinet, impossible au demeurant de chiffrer le nombre de personnes concernées et le pourcentage du total de stagiaires accueillis qu'il représente. « Je commence un projet aujourd'hui et il y a une stagiaire dans l'équipe », indiquait seulement lundi un manager de Roland Berger à Paris.

Côté Strategy&, le cabinet contacté dément toute annulation d'offre d'embauche ou mesure de réduction volontaire des trois ou quatre stagiaires qu'il accueille en moyenne en permanence dans ses équipes parisiennes de consultants en stratégie. « Nous venons de confirmer une période d'essai pour un consultant en CDI et de maintenir un consultant que nous avions inscrit dans un plan d'amélioration de la performance (programme interne à destination des consultants n'ayant pas atteint tous leurs objectifs, NDLR) », appuie Romain Godard, partner de Strategy& à Paris en charge des questions de ressources humaines.

Une autre stagiaire chez PwC n'a constaté aucune mesure de raccourcissement ou d'arrêt de stages et n'avait pas entendu parler d'une reproduction en France d'une mesure évoquée sur le forum Reddit de transformation des stages de PwC aux États-Unis en formation au digital à distance de deux semaines rémunérée 2 500 $.

Enfin, pour Bain, aucun cas d'arrêt prématuré de stage n'a été recoupé.

Plus généralement, dans le contexte de la crise du coronavirus, nombre de cabinets ont coupé net leurs recrutements renvoyant tous les candidats au mois de septembre (relire notre article).

 

2
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaires (2)

CestTriste
09 Avr 2020 à 15:50
Cela pose la question de la santé financière de cette entreprise. Quand on ne peut pas s'offir des stagiaires payés mensuellement une demi journée de facturation c'est que rien ne va plus.

citer

signaler

BonSens
09 Avr 2020 à 14:15
Les cabinets comptent sur Crédit Agricole pour continuer à consommer des missions de conseil.
Ils comptent sur ces missions pour embaucher et retenir du personnel, dont des stagiaires...

citer

signaler

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

France

France
Alain Roussel, credit agricole, covid, roland berger, bain, strategy&
2634
Bain & Company Roland Berger
2022-04-29 11:57:41
2
Non