Sous-staffing, refus de missions : les recrutements ne tiennent pas le rythme de la reprise

Deux entreprises de conseil sur trois indiquent qu’elles sont sous-staffées (relire notre article), une sur cinq refusent des missions faute de consultants pour les réaliser, tels sont quelques-uns des résultats d’un sondage conduit par Source Global Research, l’institut de recherche londonien sur le conseil en management .

01 Sep. 2021 à 03:09
Sous-staffing, refus de missions : les recrutements ne tiennent pas le rythme de la reprise

Seuls 4% des cabinets sondés indiquent ne pas connaître de pénurie de recrues.

Ce sondage a été conduit auprès de 57 consultants dont la moitié travaille dans des entreprises de plus de 1 000 salariés. Dans ce contexte, selon un article de Bloomberg faisant état des résultats du sondage de Source Research, le BCG indique par exemple que ses recrutements globaux n’ont jamais été aussi soutenus. En 2021, le cabinet est sur le plus important rythme de recrutements de son histoire, selon Amber Grewal, responsable mondial des talents et du recrutement.

Une très forte recrudescence des demandes de missions de la part des clients est la principale raison de cette pénurie de talents, selon ce sondage. S’y ajoutent des débauchages accrus entre cabinets (relire notre article sur les règles à respecter en matière de débauchages sur LinkedIn), une difficulté grandissante à conserver les consultants en poste pour qui la généralisation du télétravail a ôté à la vie de consultant le charme de la vie des hôtels et des aéroports.

En juin, plusieurs responsables des ressources humaines, recruteurs, partners, chasseurs de têtes, coachs spécialisés dans l’accompagnement des candidats faisaient également état d’une reprise à couteaux tirés sur le front des recrutements (relire notre article).

5
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaires (5)

Nuance
01 Sep 2021 à 08:23
Pour des consultants plus jeunes et sans charge de famille, la fin des voyages tous frais payés représente une perte financière sensible (et pour une minorité d'entre nous, qqc de fun, une aventure entre collègues, l'occasion de networker à travers la firme et l'opportunité de découvrir des pays intéressants).

citer

signaler

Stratesclave
01 Sep 2021 à 08:07
Au bout d'un moment il faut se poser les bonnes questions. Le conseil en strat paie objectivement mal, surtout qu'il faut travailler sur Paris. Le niveau de violence est très élevé -- horaires à rallonge, soumission totale aux partners, avanies permanentes... Honnêtement, pourquoi faire du conseil ? Les cabinets et les clients recrutent en masse des freelance, mais le problème reste le même : la culture fait fuire. Entre plombier en province et manager en MBB, la question est vite répondue.

citer

signaler

Antony
01 Sep 2021 à 10:32
J'ai du mal à croire que les hôtels et aéroports manquent. Je dirais plutôt qu'on a perdu l'aspect terrain, l'immersion dans la culture d'une entreprise cliente, se connaître mutuellement, chose qu'on ne peut plus faire derrière un écran. Il faut dire aussi qu'à la longue certaines missions sont décevantes pour bcq de consultants qui quittent le métier. Le staffing sauvage pour faire le chiffre, vous connaissez ;-D ?

citer

signaler

Le Masque et la Plum
01 Sep 2021 à 08:32
Ah, le fameux charme des hôtels et des aéroports… effluves de kérosène, nausée dans le taxi, mic-mac de chemises à la blanchisserie, room service aléatoire et plateau-télé-PC en chambre. Que cela me manque moi qui suis désormais forcé de passer plus de temps en famille ou avec des amis, de travailler confortablement de chez moi ou de mon bureau, et de réduire mon bilan carbone. Vivement le monde d’avant !

citer

signaler

Vreuuument ?
01 Sep 2021 à 06:53
Qu’est ce qui permet de dire que plus de télétravail = moins d’hôtels et de déplacements (en province ou à l’étranger) = difficulté de garder les consultants qui perdraient les atouts d’une vie à l’hôtel et dans l’avion ?
En ce qui me concerne et ce que je vois autour de moi c’est plutôt un soulagement d’avoir moins à se déplacer ! Quelques consultants préfèrent peut être un nuit au Sofitel à Francfort à une soirée entre amis ou en famille mais je ne pense pas que ce soit une majorité !

citer

signaler

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

Monde

  • UK : douche écossaise pour les consultants de Monitor Deloitte
    29/11/21

    Dans un email écrit en juillet 2021 et révélé par le site efinancial, Alexander Curry, associé de Monitor Deloitte en Grande-Bretagne, met particulièrement la pression sur les jeunes recrues du cabinet.  

  • US : la SEC met à l’amende le fonds interne de McKinsey
    23/11/21

    Le McKinsey Investment Office, le fonds d’investissement interne à McKinsey, dont l’existence avait été révélée dans les colonnes du Financial Times en 2016, vient d’être mis à l’amende par le gendarme de la bourse américain. Ce dernier juge que le cabinet de conseil n’a pas mis en place des mesures de contrôle appropriées pour prévenir tout usage inapproprié par les partners du cabinet du fait d’informations non publiques auxquelles ils auraient accès dans le cadre de leurs fonctions de conseil. McKinsey est mis en demeure de mettre un terme à ces pratiques et doit s’acquitter d’une amende de 18 millions de dollars.

  • Nouveau patron mondial pour EY-Parthenon
    23/11/21

    Jeff Wray, responsable stratégie de la région Amériques basé à New-York, vient d’être nommé global leader d’EY-Parthenon. Ancien consultant de Kearney (1999-2004), puis dix ans au BCG, où il a été promu managing director, Jeff Wray est arrivé chez EY-Parthenon en 2014. À ses côtés, John van Rossen, chez EY depuis 2006, partner londonien en charge des transactions et du private equity pour la région Europe de l'Ouest et Maghreb, est lui nommé co-responsable mondial, en charge de l'exécution de la stratégie d'EY NextWave lancée par EY en 2020 – l’engagement du géant de l’audit en faveur d’une croissance durable.

  • CVA ouvre un bureau en Nouvelle-Zélande
    19/11/21

    Corporate Value Associates (CVA) pose un pied au cœur d'Auckland, la capitale néo-zélandaise, pour apporter ses conseils au secteur financier, au secteur énergétique et à la branche des industries primaires (agriculture, extraction de matières primaires, agroforesterie ...). Les recrutements sont en cours.

  • PMP se pose à Londres
    11/11/21

    Après Bruxelles, Casablanca et Montréal, le cabinet PMP, au total près de 150 consultants, ouvre un quatrième bureau à l’international, à Londres, pour, selon la direction, « servir ses clients dans les secteurs des télécommunications, des technologies, de l’énergie, des transports et des services financiers », les secteurs phares du cabinet de bientôt vingt ans d’âge.

  • Après cinq ans chez EY-Parthenon, retour à la case départ pour OC&C Benelux
    08/11/21

    En 2016, les équipes d’OC&C Benelux faisaient sécession et quittaient le navire.

  • Climat : à la COP 26, les contradictions des consultants exposées au grand jour
    05/11/21

    Alors qu’États, entreprises, sociétés civiles sont réunis en Écosse pour la conférence des parties des Nations unies sur le changement climatique, censée faire avancer des solutions face au réchauffement, les consultants en stratégie sont mis en avant pour leur rôle au premier rang auprès des entreprises et des États – et critiqués pour leurs contradictions.

  • À la fin du T3 2021, Oliver Wyman est à 15 % au-dessus de son niveau de 2019
    01/11/21

    Les résultats trimestriels publiés par Oliver Wyman – via sa maison-mère Marsh McLennan Companies (MMC) – sont un bon baromètre des dynamiques du secteur du conseil en stratégie – actuellement marqué par un très fort rebond à l’instar du reste de l’économie.

  • Pour le rachat de Politico, OC&C épaule Axel Springer
    27/10/21

    Le groupe de médias allemand Axel Springer (Bild, Die Welt, Se Loger) a annoncé le 19 octobre avoir finalisé le rachat à son fondateur Robert Allbritton du site d’information politique Politico, qui a été créé à Washington en 2007.

Monde
recrutements, conseil, covid, coronavirus
9684
Boston Consulting Group
2021-11-05 17:02:55
5
Non