Rapprochement avec Cepheïd, CMI change de dimension

Grâce à son rapprochement tout juste annoncé avec Cepheïd Consulting, le cabinet de conseil en stratégie CMI veut peser dans le secteur des télécoms.

Barbara Merle
26 Jan. 2022 à 19:00
Rapprochement avec Cepheïd, CMI change de dimension
CMI Cepheïd.

En ce début d’année, CMI, référencé secteur public, santé et corporate/PE, et Cepheïd Consulting, cabinet de conseil en transformation avec un fort axe télécoms, ont fusionné. Un rapprochement réalisé dans le cadre d’échanges d’actions. Avec à la clef, un nouveau cabinet pure strat’, fort de 70 consultants et de dix associés. Des opérations de croissance externes dans le secteur qui se démultiplient depuis deux ans. Pour les seules années 2020 et 2021, Consultor en avait répertorié une vingtaine, dont deux pour le seul cabinet Kea & Partners : Arkos, fin 2020 (relire ici) et Ylios en octobre dernier (). Par ce rapprochement, les cabinets CMI et Cepheïd Consulting ont opté pour la mise en commun du patrimoine des deux entités. Avec une ambition : le changement d’échelle.

CMI – Cepheïd : une collaboration de longue date

Cela fait plusieurs années que CMI et Cepheïd Consulting collaboraient ensemble ; CMI a été créé en 1986 à Centrale Paris par le professeur en stratégie Thomas Durand (qui a quitté le cabinet depuis), Cepheïd, en 2006 par deux consultants : Guillaume Canu (expert des télécoms) et Pierre Courrieu (ancien consultant de KPMG Peat Marwick). 

Le cabinet CMI réalisait jusqu’à présent une majorité de ses activités (essentiellement en Europe) dans le conseil en stratégie à des directions générales ou des directions de business units, à des acteurs privés et publics, par exemple de la santé, comme à l’Inserm, au CNRS, auprès des centres hospitalo-universitaires ou des laboratoires pharmaceutiques (trois nouveaux consultants dédiés santé sont arrivés en novembre dernier ici). 

CMI intervient par ailleurs depuis plusieurs mois auprès de grandes universités dans la labellisation de l’appel à projet ExcellenceS ou a accompagné la fusion toute récente entre le CSA et l’HADOPI, devenu Arcom. 

Ce cabinet, qui connaît une croissance à deux chiffres depuis plusieurs années, s’est également positionné sur le secteur du M&A : l’activité de due diligences stratégiques est en forte croissance avec +30% en un an (dans un contexte de forte croissance du conseil en private equity, relire notre article). « La forte croissance de chacune de nos activités nous a permis de compter environ 50 consultants à la veille de la fusion et de réaliser une année record en 2021 », souligne Marc Lefrançois, l’un des associés de CMI.

Cepheïd Consulting s’est développé depuis 2006 dans un contexte de structuration du secteur des télécoms mobiles – la 3G est lancée en 2004 en France. « Nous avons fondé notre cabinet sur des activités dans les télécoms, notamment les opérateurs mobiles dans la conception et le lancement de produits et d’offres innovants, et sur des sujets de marketing de l’innovation, puis petit à petit, sur les organisations et la transformation », précise Pierre Courrieu, l’un des associés fondateurs de Cepheïd Consulting, environ 25 consultants ETP. Un cabinet qui a doublé de taille en trois ans et a réalisé en 2021 la meilleure année de son histoire en termes de chiffre d’affaires.

à lire aussi

Les leviers de croissance

Le rapprochement de ces deux cabinets, pas directement concurrentiels sur leurs secteurs d’expertise, a semblé naturel pour les associés. L’ambition : créer une nouvelle force de frappe complémentaire multispécialiste pour peser encore plus sur les secteurs forts : le PE, le secteur public et santé, les infrastructures/télécoms, et les transitions, en particulier énergétique et environnementale. 

« Nous avons conjointement souhaité une extension de nos modèles pour travailler à des projets plus ambitieux. Cette alliance matérialise une stratégie de renforcement de nos capacités à accompagner nos clients sur l’ensemble de leurs nouveaux enjeux stratégiques, en France et à l’étranger. Et nous allons pouvoir développer un ensemble de sujets au croisement de nos secteurs, à l’instar du numérique en santé, des smart cities, ou encore des fonds d’investissements spécialisés infrastructures », annoncent les deux cabinets. 

CMI version 2022 conserve sa patte pure stratégie : audit et élaboration de plans stratégiques, stratégies de diversification, mais également pilotage de l’innovation, « pour accompagner la transformation notamment digitale, l’amélioration de la performance opérationnelle et la conduite du changement ». 

Et le cabinet a pour ambition de répondre aux multiples enjeux de transition rencontrés par les entreprises. « Cette transition est un triptyque essentiel, écologique, digital et sociale. Pour le conseil en stratégie, relever ces défis est devenu d’autant plus crucial que la reprise économique mondiale a accéléré ces mutations. Elle est aussi de nature à nourrir le besoin de sens de nos consultants. Le financement à impact ou la transition à l’hydrogène sont des sujets qui sont au cœur des préoccupations, particulièrement des jeunes générations », analyse Pierre Courrieu.

Internationalisation

Le cabinet a d’ores et déjà des projets de développement et de croissance à moyen terme, tant en France grâce à une dynamique de changement d’échelle, qu’à l’international. Cepheïd Consulting réalisait déjà entre 10 et 15% de son chiffre d’affaires en Iran, en Slovaquie, au Maroc, en Tunisie, en Arabie saoudite, ou encore en Jordanie. Une porte d’entrée qui complète sans conteste les dispositifs internationaux déjà à l’œuvre chez CMI, canal historique. « Dans des zones où il existe un réel intérêt stratégique pour nos clients à ce que nous y soyons, nous avons d’ores et déjà imaginé plusieurs modèles sur ce sujet de l’internationalisation, que ce soit l’ouverture de bureaux en propre ou de partenariats », pointe Valérie Boisgibault, secrétaire générale de CMI.

Marque employeur : nouvelle donne sous la bannière CMI

La nouvelle marque CMI passe à 70 consultants (dont dix associés donc), et compte recruter une trentaine de consultants dans les trois ans. « Cette fusion offre aussi des champs des possibles plus vastes pour les collaborateurs du groupe, avec des passerelles sectorielles permettant aux compétences de chacun d’explorer de nouveaux territoires », complète Valérie Boisgibault. Avec comme premier défi l’intégration des équipes. 

Aujourd’hui, le cabinet nouveau cru opère sous le nom CMI – Cepheïd Consulting conservant sa marque pour ses clients historiques. Le regroupement des équipes doit avoir lieu durant le second semestre 2022. « Nous sommes à la recherche de la nouvelle maison commune. Et cela aussi se fait dans une approche de coconstruction », annonce Valérie Boisgibault.

0
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaire (0)

Soyez le premier à réagir à cette information

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

France

  • BCG : un ancien du Budget à Bercy élu partner
    24/11/22

    Arrivé en 2014 au Boston Consulting Group, après une première vie à la Direction du Budget à Bercy, Maël Robin est élu partner et managing director du BCG à Paris. Son domaine de spécialisation porte sur les services financiers.

  • CVA, l’âge de la maturité
    23/11/22

    Il y a quelques jours, quelque 400 invités étaient réunis à la Fondation Louis Vuitton pour fêter les 35 ans de Corporate Value Associates. À la fondation Louis Vuitton, comme en 2017, avec une expo Mitchell-Monet symbolique pour le fondateur du cabinet Paul-André Rabate.

  • Après l’épisode Zemmour, départ de l’ancien patron de Roland Berger
    22/11/22

    Alors qu’Olivier de Panafieu, l’ancien managing partner de Roland Berger en France, avait été suspendu après avoir accueilli un dîner de soutien à Éric Zemmour à son domicile, son départ du cabinet était en question. Il a finalement quitté ses fonctions en septembre.

  • McKinsey : élection de six hommes et une femme
    21/11/22

    Ils ne sont pas moins de sept, âgés de 33 et 49 ans, à être promus associés chez McKinsey Paris en cette mi-novembre : Hassen Ahmed, Timothée Fraisse, Jérémie Ghandour, Jérôme Loufrani, Cindy Popp (Tang), Arnaud Tournesac, Yannig Gourmelon.

  • BCG : trois nouveaux partners, dont un ex du cab’ de Nathalie Kosciusko-Morizet
    16/11/22

    Sanae Aouni et François-Régis Turc sont cooptés dans l’équipe BCG on Transformation. Leïla Hamidou est, elle, élue dans la practice marketing, sales et pricing.

  • Le Figaro sous le charme de McKinsey
    15/11/22

    Le quotidien dresse un éloge – un peu comique tant il est à sens unique – de Clarisse Magnin-Mallez, la patronne de McKinsey en France, et donne quitus au cabinet – en dépit des faits.

  • McKinsey : départ d’une associée santé-assurance
    10/11/22

    Stéphanie Lotz, associée de McKinsey Paris axée sur l’expérience client, particulièrement des secteurs santé et assurance, a quitté le cabinet, même si ce n’est pas encore officiel. Et pour l’instant, son nouveau point de chute reste inconnu. Maj 22/11/2022 : Stéphanie Lotz a rejoint le bureau de McKinsey à Stuttgart. 

  • Belle promo de partners pour Oliver Wyman
    08/11/22

    Oliver Wyman annonce la promotion de 78 partners et directeurs exécutifs pour 2023, dont cinq au bureau de Paris, un record historique pour ce cabinet, filiale de Marsh McLennan.

  • Nouveau départ intra-muros pour EY-Parthenon
    08/11/22

    La team parisienne d’EY-Parthenon a décidé de prendre un nouvel envol. Cinq ans après la création du bureau français, les équipes de la branche strat’ d’EY, jusque-là basées au sein du QG du Big Four à la Défense, ont investi de tout nouveaux locaux, au 46 rue Saint-Lazare, entre La Trinité et Notre-Dame de Lorette.

Benjamin Solano
France
acquisition, fusion, télécommunication, cepheid, france, opérations
10275
CMI
Marc Lefrançois
2022-01-26 10:33:54
0
Non