Quand l’Élysée et Matignon en appellent au duo BCG-EY pour rallier 2 000 hauts fonctionnaires

Au deuxième semestre 2018, les deux cabinets ont travaillé jusque dans le menu détail le programme d’un séminaire rassemblant 2 000 cadres dirigeants publics avec l’ambition de les rallier à « Action publique 2022 », le plan de transformation de l’État prévu sous le quinquennat d’Emmanuel Macron.

Consultor.fr
13 Avr. 2022 à 18:00
Quand l’Élysée et Matignon en appellent au duo BCG-EY pour rallier 2 000 hauts fonctionnaires
Adobe Stock

La convention des managers de l’État doit réunir 1 821 fonctionnaires au Palais des Congrès de Paris le 12 décembre 2018, dont tous les directeurs d’administration centrale, sous-directeurs et préfets. L’allocution d’ouverture doit être prononcée par le Premier ministre, et le discours de clôture par le président de la République.

Pour organiser l’événement, le Gouvernement fait appel à la DITP, la direction interministérielle à la transformation publique, principale coordinatrice des interventions des cabinets de conseil dans le secteur public, et aux cabinets de conseil BCG et EY pour un montant total de 558 900 euros, ressort-il du rapport du Sénat sur l’influence des cabinets de conseil privés sur les politiques publiques.

La convention est aussi très politique puisqu’elle doit aider à faire converger l’administration sur l’objectif fixé par Emmanuel Macron de 50 000 suppressions de postes d’agents publics d’État d’ici 2022. Ces objectifs sont clairs : « faire adhérer l’encadrement supérieur de l’État à la vision, aux objectifs et à l’approche de la transformation publique portée par le gouvernement », est-il indiqué dans les documents consultés par le Sénat.

La convention des managers de l’État de décembre 2018 doit aussi être l’occasion pour le Gouvernement d’annoncer les premières mesures du projet de loi de transformation de la fonction publique, porté par le secrétaire d’État Olivier Dussopt, qui sera déposé en conseil des ministres le 27 mars 2019 et adopté par le Parlement le 23 juillet 2019.

De l’été à l’automne 2018, les deux cabinets vont activement baliser le terrain. Ils préparent les documents supports des réunions du comité de pilotage de l’événement et du programme de la convention en lui-même. Ils formalisent la stratégie de mobilisation des fonctionnaires conviés : messages, objectifs par public cible, modalités d’embarquement, calendrier d’actions et plan de communication. Le BCG, en particulier, aide au choix des thématiques et des intervenants et définit les attentes des participants à travers des enquêtes et interviews.

La DITP et les consultants vont même jusqu’à proposer les grandes lignes des discours du Premier ministre et du président de la République, attendus en ouverture et en clôture de la journée.

à lire aussi

17032022senatillustration

Estimant que les dépenses de conseil de l’État et ses opérateurs ont doublé ces cinq dernières années, le Sénat a préconisé 19 mesures d’amélioration en faveur de l’efficacité de ces achats et de leur transparence, dans un rapport rendu public le 17 mars 2022. Roland Berger, McKinsey et BCG comptent parmi les 20 cabinets les plus actifs. Une proposition de loi transpartisane sera déposée dans les prochains mois pour que le Parlement puisse se prononcer sur ces recommandations.

Exemple d’élément de langage conseillé au Premier ministre par la DITP et EY-BCG  : « Près d’un tiers d’entre vous, c’est-à-dire du top management de l’État, estime être mal informé sur le programme “Action publique 2022”, il est donc important d’en rappeler la démarche. »

Et au président de la République : « Partager la vision et le sens de l’État, ainsi que le nécessaire changement de modèle de fonctionnement de l’action publique en France ; revenir sur les priorités en termes de politiques publiques ; éventuellement faire des annonces ; fixer les prochaines étapes et éventuellement donner rendez-vous. »

En ouverture de la journée, les consultants suggèrent de faire venir une grande personnalité à même d’incarner les valeurs de la transformation : Didier Deschamps, fraîchement auréolé de la victoire de l’équipe de France en coupe du monde, tient la corde. Pour les échanges entre les participants durant la journée, les consultants proposent enfin de recourir à l’application Klaxoon.

Mais tout ce programme tombe à l’eau peu avant la date prévue. Le séminaire devait intervenir en pleine crise des Gilets jaunes. Il est finalement ajourné sine die. Et ne sera pas reprogrammé.

0
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaire (0)

Soyez le premier à réagir à cette information

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

France

  • McKinsey : perquisition judiciaire au bureau de Paris
    24/05/22

    Mardi 24 mai, une perquisition judiciaire était en cours au siège du cabinet à Paris. 

  • Cinquième cabinet pour la nouvelle associée énergie de Bain
    23/05/22

    Safia Limousin, 49 ans, vient d’arriver chez Bain & Company en tant qu’associée rattachée à la practice énergie et ressources naturelles. Auparavant chez Kearney depuis 2018, la senior partner était aussi leader monde power & utilities du cabinet et était la 2e femme, après Delphine Bourrilly, à intégrer le partnership en France.

  • Conflit ouvert aux prud’hommes entre Bain et un partner
    20/05/22

    C’est une information de Bloomberg du 18 mai 2022 : Stéphane Charvériat, un partner du BCG arrivé en septembre 2019 de Bain, poursuit aux prud’hommes son ancien employeur. Une audience s’est tenue le mardi 17 mai. Une décision doit intervenir le 11 juillet.

  • Les réserves de la HATVP sur un pantouflage au cabinet d’Olivier Véran
    18/05/22

    Dans une délibération du 3 mai, la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique a rendu un avis de compatibilité, avec des réserves visant à prévenir tout conflit d’intérêts, sur le recrutement par une entreprise de conseil d’un membre du cabinet du ministre sortant de la Santé Olivier Véran.

  • Le boss du BCG en opération séduction
    13/05/22

    Après la patronne de McKinsey France en décembre dernier, c’est au tour du chef du bureau parisien du Boston Consulting Group, Guillaume Charlin, de s’exprimer dans les colonnes du Figaro (édition du 9 mai).

  • Législatives : quatre anciens consultants en lice
    11/05/22

    Ils sont au moins quatre anciens du sérail du conseil en stratégie à se présenter ou se représenter aux élections législatives de juin prochain, dont trois en Île-de-France. Trois d’entre eux sont des piliers de la macronie et se présentent sous la bannière #Ensemble du triumvirat Macron-Philippe-Bayrou.

  • SKP s’implante en région : nouveau filon de recrutement ?
    10/05/22

    Le bureau français de Simon-Kucher & Partners a décidé de réaliser un bêta test en posant ses valises à Lyon et à Bordeaux. À l’heure de la relocalisation et du télétravail, ces antennes répondent à la fois à un système économique nécessairement plus décentralisé et à de nouvelles opportunités RH, dans un contexte général de recrutement extrêmement tendu.

  • Une associée retail pour Singulier
    10/05/22

    Consultante chez Singulier depuis sa création en 2017, Justine Przyswa, 35 ans, a été promue associée à Paris aux côtés des associés fondateurs, Rémi Pesseguier (ex-McKinsey) et Mathieu Férel, mais aussi de l’associé basé à Londres, Kitson Symes (lui aussi un ancien « Mac »).

  • Destination Toronto pour un associé parisien d’Oliver Wyman
    06/05/22

    Damien Renaudeau, partner parisien des services financiers d’Oliver Wyman depuis 2018, est parti renforcer les troupes du cabinet à Toronto, l’un des 70 bureaux du cabinet dont la maison mère est le groupe US Marsh McLennan. Le Canada et ses trois bureaux, Montréal, Calgary et Toronto (le plus gros), comptent une centaine de consultants.

Benjamin Solano
France
elysee, matignon, bcg, ey, senat, service public
10562
Boston Consulting Group
2022-04-13 14:45:33
0
Non