Quand l’Élysée et Matignon en appellent au duo BCG-EY pour rallier 2 000 hauts fonctionnaires

Au deuxième semestre 2018, les deux cabinets ont travaillé jusque dans le menu détail le programme d’un séminaire rassemblant 2 000 cadres dirigeants publics avec l’ambition de les rallier à « Action publique 2022 », le plan de transformation de l’État prévu sous le quinquennat d’Emmanuel Macron.

Consultor.fr
13 Avr. 2022 à 18:00
Quand l’Élysée et Matignon en appellent au duo BCG-EY pour rallier 2 000 hauts fonctionnaires
Adobe Stock

La convention des managers de l’État doit réunir 1 821 fonctionnaires au Palais des Congrès de Paris le 12 décembre 2018, dont tous les directeurs d’administration centrale, sous-directeurs et préfets. L’allocution d’ouverture doit être prononcée par le Premier ministre, et le discours de clôture par le président de la République.

Pour organiser l’événement, le Gouvernement fait appel à la DITP, la direction interministérielle à la transformation publique, principale coordinatrice des interventions des cabinets de conseil dans le secteur public, et aux cabinets de conseil BCG et EY pour un montant total de 558 900 euros, ressort-il du rapport du Sénat sur l’influence des cabinets de conseil privés sur les politiques publiques.

La convention est aussi très politique puisqu’elle doit aider à faire converger l’administration sur l’objectif fixé par Emmanuel Macron de 50 000 suppressions de postes d’agents publics d’État d’ici 2022. Ces objectifs sont clairs : « faire adhérer l’encadrement supérieur de l’État à la vision, aux objectifs et à l’approche de la transformation publique portée par le gouvernement », est-il indiqué dans les documents consultés par le Sénat.

La convention des managers de l’État de décembre 2018 doit aussi être l’occasion pour le Gouvernement d’annoncer les premières mesures du projet de loi de transformation de la fonction publique, porté par le secrétaire d’État Olivier Dussopt, qui sera déposé en conseil des ministres le 27 mars 2019 et adopté par le Parlement le 23 juillet 2019.

De l’été à l’automne 2018, les deux cabinets vont activement baliser le terrain. Ils préparent les documents supports des réunions du comité de pilotage de l’événement et du programme de la convention en lui-même. Ils formalisent la stratégie de mobilisation des fonctionnaires conviés : messages, objectifs par public cible, modalités d’embarquement, calendrier d’actions et plan de communication. Le BCG, en particulier, aide au choix des thématiques et des intervenants et définit les attentes des participants à travers des enquêtes et interviews.

La DITP et les consultants vont même jusqu’à proposer les grandes lignes des discours du Premier ministre et du président de la République, attendus en ouverture et en clôture de la journée.

à lire aussi

17032022senatillustration

Estimant que les dépenses de conseil de l’État et ses opérateurs ont doublé ces cinq dernières années, le Sénat a préconisé 19 mesures d’amélioration en faveur de l’efficacité de ces achats et de leur transparence, dans un rapport rendu public le 17 mars 2022. Roland Berger, McKinsey et BCG comptent parmi les 20 cabinets les plus actifs. Une proposition de loi transpartisane sera déposée dans les prochains mois pour que le Parlement puisse se prononcer sur ces recommandations.

Exemple d’élément de langage conseillé au Premier ministre par la DITP et EY-BCG  : « Près d’un tiers d’entre vous, c’est-à-dire du top management de l’État, estime être mal informé sur le programme “Action publique 2022”, il est donc important d’en rappeler la démarche. »

Et au président de la République : « Partager la vision et le sens de l’État, ainsi que le nécessaire changement de modèle de fonctionnement de l’action publique en France ; revenir sur les priorités en termes de politiques publiques ; éventuellement faire des annonces ; fixer les prochaines étapes et éventuellement donner rendez-vous. »

En ouverture de la journée, les consultants suggèrent de faire venir une grande personnalité à même d’incarner les valeurs de la transformation : Didier Deschamps, fraîchement auréolé de la victoire de l’équipe de France en coupe du monde, tient la corde. Pour les échanges entre les participants durant la journée, les consultants proposent enfin de recourir à l’application Klaxoon.

Mais tout ce programme tombe à l’eau peu avant la date prévue. Le séminaire devait intervenir en pleine crise des Gilets jaunes. Il est finalement ajourné sine die. Et ne sera pas reprogrammé.

0
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaire (0)

Soyez le premier à réagir à cette information

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

France

  • Pour ses 15 ans, Cylad décolle
    29/11/22

    Le cabinet Cylad Consulting, né à Toulouse avec une forte connotation aéro/défense, vient de fêter ses 15 ans d’existence.

  • BCG : un ancien du Budget à Bercy élu partner
    24/11/22

    Arrivé en 2014 au Boston Consulting Group, après une première vie à la Direction du Budget à Bercy, Maël Robin est élu partner et managing director du BCG à Paris. Son domaine de spécialisation porte sur les services financiers.

  • CVA, l’âge de la maturité
    23/11/22

    Il y a quelques jours, quelque 400 invités étaient réunis à la Fondation Louis Vuitton pour fêter les 35 ans de Corporate Value Associates. À la fondation Louis Vuitton, comme en 2017, avec une expo Mitchell-Monet symbolique pour le fondateur du cabinet Paul-André Rabate.

  • Après l’épisode Zemmour, départ de l’ancien patron de Roland Berger
    22/11/22

    Alors qu’Olivier de Panafieu, l’ancien managing partner de Roland Berger en France, avait été suspendu après avoir accueilli un dîner de soutien à Éric Zemmour à son domicile, son départ du cabinet était en question. Il a finalement quitté ses fonctions en septembre.

  • McKinsey : élection de six hommes et une femme
    21/11/22

    Ils ne sont pas moins de sept, âgés de 33 et 49 ans, à être promus associés chez McKinsey Paris en cette mi-novembre : Hassen Ahmed, Timothée Fraisse, Jérémie Ghandour, Jérôme Loufrani, Cindy Popp (Tang), Arnaud Tournesac, Yannig Gourmelon.

  • BCG : trois nouveaux partners, dont un ex du cab’ de Nathalie Kosciusko-Morizet
    16/11/22

    Sanae Aouni et François-Régis Turc sont cooptés dans l’équipe BCG on Transformation. Leïla Hamidou est, elle, élue dans la practice marketing, sales et pricing.

  • Le Figaro sous le charme de McKinsey
    15/11/22

    Le quotidien dresse un éloge – un peu comique tant il est à sens unique – de Clarisse Magnin-Mallez, la patronne de McKinsey en France, et donne quitus au cabinet – en dépit des faits.

  • McKinsey : départ d’une associée santé-assurance
    10/11/22

    Stéphanie Lotz, associée de McKinsey Paris axée sur l’expérience client, particulièrement des secteurs santé et assurance, a quitté le cabinet, même si ce n’est pas encore officiel. Et pour l’instant, son nouveau point de chute reste inconnu. Maj 22/11/2022 : Stéphanie Lotz a rejoint le bureau de McKinsey à Stuttgart. 

  • Belle promo de partners pour Oliver Wyman
    08/11/22

    Oliver Wyman annonce la promotion de 78 partners et directeurs exécutifs pour 2023, dont cinq au bureau de Paris, un record historique pour ce cabinet, filiale de Marsh McLennan.

Benjamin Solano
France
elysee, matignon, bcg, ey, senat, service public
10562
Boston Consulting Group
2022-04-13 14:45:33
0
Non