Le patron de Kea perce au sein de la communauté des entreprises à mission

 

Arnaud Gangloff, PDG de Kea & Partners, a été élu membre du CA de la Communauté des entreprises à mission qui vient de nommer son premier conseil d’administration.

 

02 Mar. 2021 à 12:00
Le patron de Kea perce au sein de la communauté des entreprises à mission

 

Créée fin 2018, forte des 180 entreprises qui ont adopté le statut d’entreprise à mission, à l’instar de Kea en 2020 (relire notre article ici), cette communauté a pour mission de promouvoir et de déployer ce modèle d’entreprise prônant une économie plus vertueuse. 

« C’était le souhait des cinq membres du bureau et de son président, Emery Jacquillat, d’élargir la gouvernance avec la création de ce conseil d’administration et l’ouverture à des experts externes incontestables, dont Armand Hatchuel, à l’origine de la loi (la loi PACTE de 2019, ndlr) », précise à Consultor Arnaud Gangloff.

Au sein de ce conseil d’administration constitué de onze membres (six hommes, cinq femmes), siègent ainsi des dirigeants de société, dont le président, Emery Jacquillat, CEO de la CAMIF, et la vice-présidente, Laurence Méhaignerie, cofondatrice du fonds de private equity Citizen Capital, ainsi que deux personnes expertes, Armand Hatchuel, donc, et Blandine Mulliez, présidente de la Fondation Entreprendre.

Parmi les membres du CA, pas d’autres stratèges – Kea étant le premier, et encore le seul, cabinet de conseil en stratégie en Europe à devenir société à mission –, mais une ancienne consultante en stratégie, Laurence Grandcolas, fondatrice de MySezame, une entreprise de formation des décideurs à l’innovation sociale, consultante chez Bain & Cie de 2006 à 2010.

Arnaud Gangloff prend cette nouvelle fonction comme un engagement fort : « J’intègre ce conseil d’administration en tant que chef d’entreprise fort d’une expérience récente sur ce modèle inédit et innovant de société à mission et non pas en tant que consultant. Nous avons deux rôles en tant que membres du CA : apporter notre retour d’expérience aux dirigeants en réflexion sur ce sujet et travailler avec l’ensemble des acteurs à un cadre de mise en place opérationnelle du texte de loi. Des groupes de travail vont se constituer, dont Kea fera , car il est important de soutenir un modèle économique et social auquel nous croyons. D’ailleurs, il apparaît d’ores et déjà que c’est un mouvement irréversible. »

Pour preuve, le 20 mars 2020, date de changement de statut du cabinet, Kea & Partners était la 3e entreprise française à faire le choix de société à mission. Fin 2020, elles étaient 88… « 50 % des entreprises du CAC 40 disent qu’elles ont une raison d’être (ndlr, un engagement inscrit dans la loi PACTE). C’est une première étape pour elles avant de sauter le pas », indique Arnaud Gangloff.

 

 

0
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaire (0)

Soyez le premier à réagir à cette information

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

Monde

  • L’ambition nord-américaine de PMP
    27/09/22

     « PMP Strategy accélère sa croissance en Amérique du Nord avec un nouveau bureau à Toronto », vient d’annoncer le cabinet. 

  • Big Four + conseil = je t’aime, moi non plus (le retour)
    22/09/22

    Après qu’EY a annoncé son plan de scission de ses activités d’audit et de conseil, le modèle pluridisciplinaire des géants de l’audit est remis en question. Dans l’immédiat, le marché se prépare à l’arrivée d’un nouveau concurrent.

  • Au Canada, EY Parthenon met la main sur une boutique spécialiste de l’ESG
    16/09/22

    La marque de conseil en stratégie d’EY intègre AFARA, une boutique d’une quinzaine de consultants répartis entre Toronto et Calgary.

  • EY : la scission du conseil et de l’audit entre dans le vif du sujet
    15/09/22

    Quelques jours après l’officialisation à l’échelle mondiale d’un plan de scission des activités d’audit et de conseil, les quelque 350 partners français doivent à présent s’accorder sur les détails de la séparation et ses impacts sur les activités de conseil et de conseil en stratégie : ce qui ne sera pas une mince affaire.

  • Oliver Wyman : un T2 à près de 700 millions de dollars
    15/09/22

    695 millions de dollars. Tel est le niveau d’activité enregistré par Oliver Wyman dans le monde au T2 2022 a fait savoir le cabinet dans les résultats trimestriels publiés par sa maison-mère Marsh McLennan.

  • Guerre des talents : aux US, les MBB sortent le chéquier
    31/08/22

    Dans un marché des talents ultraconcurrentiel, et malgré le retournement de la conjoncture macro-économique, McKinsey, le Boston Consulting Group et Bain (MBB) mettent en œuvre de colossales augmentations de salaire aux États-Unis pour attirer les meilleurs talents.

  • Enquête : ce que 114 000 documents internes disent du « McKinsey way »
    30/08/22

    McKinsey s’était engagé à publier tous les documents internes en lien avec ses missions de conseil réalisées durant quinze ans sur les médicaments antidouleurs (opioïdes) qui ont causé 500 000 morts par overdose en vingt ans aux États-Unis. 114 921 documents internes ont été mis en ligne le 30 juin 2022. Ils dévoilent l’envers du business du scandale sanitaire.

  • La Commission européenne fait son examen de conseil
    16/08/22

    Quelques mois après que le Sénat français a dénoncé l’influence des cabinets de conseil privés sur les politiques publiques hexagonales, la Cour des comptes de l’Union européenne (ECA) a rendu un rapport pointant les dépenses galopantes de consulting de la Commission européenne – dont celles de conseil en stratégie. François-Roger Cazala, représentant français de l’ECA et rapporteur de ce document, nous en explique les enjeux.

  • Roland Berger de nouveau dans la course aux acquisitions ?
    11/08/22

    Le cabinet vient de racheter Polarixpartner, une société de conseil spécialisée dans la réduction des coûts dans l’industrie. Une première acquisition depuis trois ans.

Super Utilisateur
Monde
Kea & Partners, Arnaud Gangloff, Armand Hatchuel, Emery Jacquillat, Laurence Méhaignerie, Blandine Mulliez, Laurence Grandcolas, Bain
2981
Bain & Company Kea & Partners
Arnaud Gangloff
2021-11-09 10:38:21
0
Non