Le BCG redécolle pour une compagnie aérienne

Après la branche néerlandaise d’Air-France KLM, KLM Royal Dutch Airlines, (dont nous parlions tout récemment ici), le Boston Consulting Group est choisi par la compagnie aérienne portugaise TAP Air Portugal pour plancher sur son plan de restructuration.

18 Aoû. 2020 à 07:00
Le BCG redécolle pour une compagnie aérienne

C’est ce que vient d’annoncer le président du conseil d’administration du groupe, Miguel Frasquilho, dans une lettre aux employés, relayée par la presse portugaise. Comme KLM, la compagnie aérienne nationale portugaise a été autorisée par la Commission européenne, en vertu des règles relatives aux aides d’État, à recevoir une aide.

Cette aide confirmée par le Conseil des ministres du 17 août consiste en un prêt d’un montant maximal de 1 200 millions d’euros.

Avant la crise sanitaire, la TAP – plus de 8 000 collaborateurs, 118 M€ de chiffre d’affaires en 2018 – était pourtant dans une dynamique plutôt positive. La compagnie portugaise a transporté 9 millions de passagers en 2010, 11,7 en 2016, et 17 millions en 2019, soit une progression de 50 % entre 2010 et 2019. Lors du 1er semestre 2019, elle avait enregistré sa meilleure croissance, avec une évolution de 4,8 % de son trafic. Depuis 2013, le JACDEC, Jet Airline Crash Data Evaluation Center, l’a classée 7e compagnie la plus sûre au monde sur 60, Finnair étant la seule autre européenne dans les dix premières.

La crise du covid-19 est passée par là et la situation économique de la TAP est devenue critique, à l’instar de l’ensemble de ses concurrentes clouées au sol pendant plusieurs semaines. « Nous voulons ce plan de restructuration qui commencera à être et deviendra un véritable plan de relance TAP. Les temps auxquels nous sommes confrontés et ceux à venir ne sont pas et ne seront pas faciles. Mais, en travaillant ensemble et unis, nous surmonterons ces difficultés et assurerons l'avenir durable de notre TAP », précise Miguel Frasquilho.

Outre le prêt accordé, des négociations sont en cours pour l’acquisition par l’État portugais de participations et autres droits économiques, et pour reprendre aussi une partie des dettes de l’actuel actionnaire de TAP SGPS, Atlantic Gateway, SGPS, Lda. L’État a annoncé fin juillet vouloir fait passer ses parts dans le capital de 50 à 72,5 %, pour un montant de 55 millions d’euros ; ce qui de fait correspond à une renationalisation.

La mission du BCG a débuté le 17 août et le plan de restructuration proposé sera ensuite présenté à la Commission européenne. Pour accompagner ce plan, un autre cabinet de conseil, spécialisé en ressources humaines, va également être appelé.


0
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaire (0)

Soyez le premier à réagir à cette information

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

transports - tourisme

  • Un avenir sur les rails pour la partner d’Oliver Wyman

    Partner chez Oliver Wyman depuis deux ans et demi, l’experte ferroviaire Gwendoline Cazenave retourne dans son secteur de prédilection en prenant la tête, le 1er octobre prochain, d’Eurostar Group.

  • Enquête – Air France, l’autre bastion du BCG

    Renault, Sanofi… le Boston Consulting Group est le cabinet de conseil en stratégie référent de plusieurs grandes entreprises françaises. Chez Air France, la décision récente de Ben Smith, le directeur général d’Air France-KLM, de travailler à la nouvelle stratégie du groupe avec le BCG témoigne d’une prépondérance vieille de 20 ans.

  • Redécollage d’Air France-KLM : le BCG en copilote

    La compagnie aérienne prépare un nouveau plan stratégique baptisé « New Horizon » sur lequel a travaillé le Boston Consulting Group. Pas encore dévoilé officiellement, des bribes sont sorties dans la presse, laissant entrevoir qu’après deux années compliquées par la pandémie, Air France-KLM était prêt à rebondir.

  • Le Grand Paris Express fait l’impasse sur McKinsey

    McKinsey, en trio avec EY et Eurogroup Consulting, avait été choisi le 14 juillet 2020 par la Société du Grand Paris, qui est le maître d'ouvrage du projet du Grand Paris Express (GPE), pour l'accompagner « dans les domaines de gestion et de management de l'ensemble des activités du GPE »

  • Supply chain : les leviers pour répondre aux pénuries

    S’il est un sujet que la pandémie a particulièrement mis en exergue, c’est bien la rupture des chaînes d’approvisionnement. Certains experts pointent du doigt son modèle pilote, le lean, qui aurait montré à cette occasion des limites insoupçonnées.

  • Loisirs : face à Airbnb & co, l’État avance ses pions

    En juin dernier, le président Macron annonçait un vaste plan de reconquête du secteur du tourisme, qui a subi le tsunami covidien.

    L’un de ses piliers, Alentour, une plateforme touristique de proximité, officiellement lancée il y a quelques jours. À la manœuvre pour sa préfiguration et sa mise en place, le cabinet PMP>, sur le dossier depuis le printemps, à la demande de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC). Une mission à la fois classique pour ce cabinet pour qui ce secteur représente une part significative de son activité, et à la fois unique, dans un contexte économique et politique hors-norme.

  • PMP aide à fibrer le Tunnel sous la Manche

    Une mission unique en son genre pour le cabinet Performance Management Partner.

  • Le Puy du Fou choisit un DG formé chez McKinsey

    Olivier Strebelle, ancien « Mac » (de 2004 à 2014), passe de l’univers de l’impression 3D à celui du spectacle et de la reconstitution historique en étant nommé DG du Puy du Fou. Créé en 1989 par l’homme politique vendéen Philippe de Villiers, le Puy du Fou, présidé depuis 2004 par l’un de ses fils, Nicolas, est aujourd’hui le deuxième plus grand parc d’attractions français avec 2,3 millions de visiteurs par an (hors crise covid-19), après Disneyland Paris, première destination touristique d’Europe (9,8 millions de visiteurs par an).

  • Pour leur présidence, les Belambra Clubs piochent à nouveau chez Roland Berger

    L’expert en tourisme et loisirs, Alexis Gardy, a quitté Roland Berger après vingt ans de conseil en stratégie pour rejoindre Belambra Clubs en tant que président.

Super Utilisateur
transports - tourisme
BCG, Miguel Frasquilho, tap, aérien, tourisme, restructuration, restructuring, portugal, Boston Consulting Group
2775
Boston Consulting Group
2021-08-24 21:43:21
0