Le BCG, arbitre des politiques d’intégration de l’État

Le cabinet a été mandaté pour le ministère de l’Intérieur de 2019 à 2021 pour évaluer les politiques d’intégration de l’État.

Consultor.fr
19 mai. 2022 à 14:44
Le BCG, arbitre des politiques d’intégration de l’État
Comité interministériel sur l'intégration, juin 2018, Matignon

On connaissait le rôle – très polémique (voir notre article) – joué par le Boston Consulting Group pour évaluer les efforts de réduction d’émissions de gaz à effet de serre de l’État. Ce n’est pas la seule politique dont le cabinet a eu à juger ces dernières années.

Parmi les missions menées que le cabinet a portées à la connaissance de la commission d’enquête du Sénat sur l’influence des cabinets de conseil privé sur les politiques publiques, le BCG a indiqué avoir été mandaté durant trois années au côté du ministère de l’Intérieur pour évaluer les politiques d’intégration de l’État.

Aucun détail supplémentaire n’a filtré sur le périmètre et les attendus de la mission. Seul le montant de cette mission a été communiqué : 1,4 million d’euros.

Quoiqu’aucun lien de causalité ne soit établi, la date de cette mission du BCG coïncide avec l’annonce par le gouvernement d’Édouard Philippe le 6 juin 2018 de mesures pour rendre plus effectives les politiques d’intégration (doublement du nombre d’heures de cours d’apprentissage du français, formation civique, etc.).

à lire aussi

0
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaire (0)

Soyez le premier à réagir à cette information

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

secteur public

secteur public
BCG, ministere interieur, etat, gouvernement, service public
10630
Boston Consulting Group
Jean-Christophe Gard
2022-05-19 15:49:42
0
Non