La Pataterie : un nouveau patron « les bottes dans le costard »

Sébastien de Laporte, 47 ans, alumni de Bain, de Capgemini Consulting, et d’Oliver Wyman, succède à Michaël Cottin à la présidence de La Pataterie.

16 Mar. 2021 à 11:00
La Pataterie : un nouveau patron « les bottes dans le costard »

Cette chaîne de restaurants, vingt-cinq ans d’existence, 68 M€ de CA en 2019, compte 1 000 salariés et 80 restaurants en France. En 2017, l’enseigne corrézienne avait fait l’objet d’un redressement judiciaire avant d’être reprise par les fonds Verdoso et Smartholding (Otium).

La nomination de l’ex-consultant s’inscrit dans une recherche de croissance de l’entreprise, avec comme axes stratégiques la reprise dans un contexte covid qui a très durement impacté le secteur de la restauration et de l’hôtellerie, la poursuite du développement du réseau en franchise, et le déploiement du nouveau concept de restaurants.

« J’ai une première mission à court terme et très opérationnelle, celle du redémarrage, sans avoir aucune visibilité à l’heure actuelle. Ensuite, j’ai comme missions de faire repartir la croissance de ce réseau qui avait une forte notoriété dans les années 2010-2015, et enfin créer des relations avec des fonds afin d’attirer de nouveaux investisseurs », confirme à Consultor Sébastien de Laporte.

Sébastien de Laporte, diplômé de l’EDHEC (1997) puis du MBA de l’Insead (2004), débute comme chef de produit Asie du Sud-Est chez Cartier à Singapour. Trois ans plus tard, il entre dans le conseil, chez Capgemini Consulting, pour travailler dans les secteurs de l’énergie, de la pharmacie et de la grande distribution alimentaire, et sur des projets de déploiements sur les modules achat et contrôle de gestion, mais aussi d’organisation de services comptables et de processus financiers.

En 2004, il rejoint le cabinet Bain & Company comme consultant, où il collabore particulièrement sur des missions de due diligence pour des fonds d’investissement et de private equity, ou des études de marché et de stratégie pour des entreprises de service, de distribution alimentaire et de retail.

En 2005, il retrouve le secteur du luxe, chez LVMH cette fois, d’abord comme commercial development manager de Moët Hennessy au Royaume-Uni, puis en 2007, responsable commercial Europe centrale en Pologne.

C’est en 2010 qu’il arrive au sein du bureau parisien d’Oliver Wyman, comme associate partner, sur des missions en organisation et management dans les secteurs B2B2C et B2C. Avec comme clients : Sodexo, Edenred, Accor Hôtels, PSA (division commerciale), Airbus…

Ses sujets : organisation, stratégie, conduite du changement, transformation, business development, digital. Entre 2014 et 2018, Sébastien de Laporte est ensuite passé chez Euralis, groupe coopératif agricole, en tant directeur de la stratégie et du e-commerce, puis il est promu directeur commercial de Rougié France (vente auprès des restaurateurs et des collectivités). Entre 2019 et 2020, Sébastien de Laporte avait rejoint l’entreprise agroalimentaire Alpina Savoie, en tant que directeur commercial en management de transition, pour gérer les clients GMS, restauration, B2B et export.

Son passé de consultant, expert en retournement et en croissance, n’est pas étranger à sa nomination au sein de La Pataterie, une entreprise encore fragile. « C’était, en effet, un plus pour les fonds qui cherchaient un dirigeant pouvant les aider à réorganiser le tour de table afin de structurer le nouveau business model. Je pense qu’ils ont aussi apprécié mon côté “des bottes sous le costard”, comme m’avait qualifié un cuisinier d’une entreprise avec laquelle je travaillais, il y a quelques années. »

 

0
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaire (0)

Soyez le premier à réagir à cette information

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

distribution

  • En Inde, Bain souffle à l’oreille de Metro
    30/05/22

    Le grossiste allemand dispose de 31 magasins cash and carry dans le pays, où il a commencé à s’implanter en 2003. Mais son futur pourrait bientôt changer… L’entreprise a mandaté le cabinet Bain pour définir les différents choix stratégiques qui s’offrent à elle. Et de prochaines alliances pourraient voir le jour.

  • Une Bainie trouve chaussure à son pied
    16/05/22

    Dans la tendance des marques plus éthiques, c’est au tour d’une ancienne consultante de Bain, Camille Cour, 35 ans, de se lancer dans l’entrepreneuriat responsable. Alors senior manager de Bain & Company Londres, spécialisée retail, la consultante quitte le cabinet début 2021 pour créer sa marque de chaussures pour femmes, Socque.

  • Smart data, de Cylad à l'entrepreneuriat
    14/04/22

    Alberto Buron, associé de Cylad jusqu’à peu, qui partageait avec Paul Archer la tête de la practice smart data du bureau parisien, a quitté le cabinet après quelque neuf années dans ce cabinet orienté opérations et réduction des coûts.

  • BCG attaque son client GameStop pour 30 millions de dollars d’impayés
    01/04/22

    Le 22 mars, le cabinet de conseil a déposé une plainte devant le tribunal fédéral du Delaware pour des honoraires non payés par son client, le distributeur américain de jeux vidéo GameStop, qu’il conseille depuis 2019 dans le cadre de son rétablissement, alors qu’il rencontrait des difficultés. Montant de la facture : 30 millions de dollars.

  • New York : une pointure française rejoint McKinsey 
    07/01/22

    Elle s’appelle Joëlle Grunberg, est diplômée de l’ESSEC (1993) et vient d’intégrer l’équipe global retail and consumer goods practice de McKinsey à New York.

  • La nouvelle stratégie de Cdiscount face à l’intouchable Amazon
    08/12/21

    C’est l’un des grands vainqueurs des confinements à répétition : l’e-commerce. En France, dans le sillage d’Amazon, Cdiscount – dont la stratégie est emmenée depuis peu par un ancien consultant – a vu un certain nombre de ses indicateurs s’envoler. 

  • Intermarché et Netto se dotent d’une direction de la transformation
    25/11/21

    Lise Djaad, 37 ans, encore tout récemment consultante en stratégie, entre autres chez Oliver Wyman et chez L.E.K. Consulting, vient de rejoindre Intermarché et Netto – les deux marques alimentaires du groupe Les Mousquetaires –, en qualité de directrice de la transformation commerciale, une direction nouvellement créée.

  • Cdiscount : Jérémy Borot arrive à la stratégie
    25/10/21

     

    L’ex-associate partner de McKinsey Paris, Jérémy Borot, douze ans chez McK, annonce son arrivée chez Cdiscount, en tant que chef de la stratégie, du développement BtoC, de la data et de l’innovation. Avec un post pour le moins original sur LinkedIn pour attirer de nouveaux clients : « Je suis ravi de vous annoncer que j’ai rejoint aujourd’hui le comex de Cdiscount pour participer à porter des cartons... les vôtres ! Si vous avez commandé aujourd’hui sur Bordeaux, j’ai rendez-vous à 7 heures demain à la plateforme logistique pour partir vous livrer en personne ! Je dois aussi passer une journée à faire des cartons dans l’impressionnant centre logistique à Cestas et une autre au centre d’appels. Avec un peu de chance, je préparerai votre commande et vous répondrai au téléphone ! »

     

  • Seconde main : les consultants multiplient les start-up
    07/10/21

    Fabien Huché-Deniset, 28 ans, consultant chez Bain & Company jusqu’au printemps dernier, lance sa marque dédiée à ce mode de consommation récent, parad, premier e-shop de mode de seconde main B2C et multimarques.

distribution
Sébastien de Laporte, Michaël Cottin, restauration, alumni, nomination
3003
Bain & Company Oliver Wyman
2022-04-12 07:28:42
0
Non