Un ancien Roland Berger directeur de campagne d'Éric Zemmour

Le tout récent candidat officiel à la présidentielle Éric Zemmour vient de dévoiler le nom de son directeur de campagne : Bertrand de la Chesnais. L'ancien général de l’armée de Terre (à la retraite depuis 2017) a été senior advisor de Roland Berger entre juillet 2018 et octobre dernier.

 

Consultor
08 Déc. 2021 à 16:40
Un ancien Roland Berger directeur de campagne d'Éric Zemmour
Par Gorguette — Travail personnel, CC BY-SA 4.0

À 63 ans, 21 ans d’armée de Terre à son actif, Bertrand de la Chesnais est un ancien commandant d'un régiment d'infanterie fort de 1 200 hommes, a effectué de nombreuses missions de terrain en outre-mer (La Réunion, Nouvelle-Calédonie) et en opérations extérieures (Bosnie, Tchad, Gabon, Kosovo). Entre 2009 et 2014, il dirigeait les services de pilotage de transformation des armées au sein de l’état-major des armées, promu adjoint du chef d'état-major de l'armée de Terre entre 2014 et 2017 (110 000 hommes et femmes). Bertrand de la Chesnais est un proche du général de Villiers, ancien chef d’état-major des armées et autre haut gradé a être également passé par le conseil en stratégie comme senior advisor au BCG entre 2018 et février 2021.

à lire aussi

GENERAL-de-Villiers-Stephan-Gladieu

 

Presque deux ans après avoir quitté ses fonctions de chef d’état-major des armées (CEMA), Pierre de Villiers est aussi consultant en stratégie à son compte, dans un cabinet qu’il a fondé et qui porte son nom, et pour le Boston Consulting Group (BCG) en tant que senior advisor une journée par semaine.

Une nouvelle manière de servir pour ce saint-cyrien et militaire de carrière. Dans une interview accordée à Consultor, il explique les raisons de ce choix « fortuit » et le sens qu’il espère apporter aux entreprises dans lesquelles il intervient.

Très à droite sur l’échiquier politique français, son ralliement au candidat Zemmour n’est pas vraiment une surprise. Bertrand de la Chesnais s’est présenté comme tête de liste à Carpentras dans le Vaucluse pour les municipales de 2020, soutenu par le RN, mais aussi par VIA, la voix du peuple, le parti créé par Christine Boutin, et par le CNIP, le Centre national des indépendants et paysans. Il ne sera battu qu’au second tour par le maire sortant divers gauche Serge Andrieux, avec près de 40% des voix.

En 2021, Bertrand de la Chesnais est un soutien affiché de Thierry Mariani pour l'élection à la présidence de la région PACA. Dès octobre 2021, le général des armées se montre aux côtés d’Éric Zemmour, pas encore candidat, lors de la retentissante visite du salon Milipol Paris.

Parallèlement à son mandat de senior advisor de Roland Berger, le saint-cyrien (promo 1980) Bertrand de la Chesnais a été également conseiller spécial du président d’Arquus (ex-Renault Trucks Defense, entreprise française spécialisée dans les véhicules militaires qui appartient au groupe suédois Volvo), et consultant pour NHV Group (groupe belge spécialiste des services de transport par hélicoptère), Nedap France (solutions d’identification et de traçabilité) ou encore EVA Group (cybersécurité et systèmes d’information).

 

 

2
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaires (2)

ssapu
09 Déc 2021 à 17:40
Je n'aurai vraiment pas été à l'aise de présenter à mes clients un ancien candidat soutenu par le RN et Christine Boutin... quelque soit son parcours

citer

signaler

yves_c
09 Déc 2021 à 10:48
Pourquoi ne pas mentionner dans le titre de votre article que M. de la Chesnais est également un ancien du BCG, au même titre que Roland Berger ?

citer

signaler

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

France

  • Assemblée nationale : à gauche, la séparation de l’audit et du conseil dans le viseur
    02/12/22

    La Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale (Nupes) cherchaient à inscrire la mesure dans la loi de finances. 49.3 oblige, elle n’a même pas pu être discutée. Une mesure, parmi d’autres de lutte contre l’évasion fiscale, que le groupe parlementaire voudrait à nouveau pousser au cours de la mandature. Charlotte Leduc, députée LFI/Nupes, qui est à l’origine de cette proposition, répond à Consultor.

  • Pour ses 15 ans, Cylad décolle
    29/11/22

    Le cabinet Cylad Consulting, né à Toulouse avec une forte connotation aéro/défense, vient de fêter ses 15 ans d’existence.

  • BCG : un ancien du Budget à Bercy élu partner
    24/11/22

    Arrivé en 2014 au Boston Consulting Group, après une première vie à la Direction du Budget à Bercy, Maël Robin est élu partner et managing director du BCG à Paris. Son domaine de spécialisation porte sur les services financiers.

  • CVA, l’âge de la maturité
    23/11/22

    Il y a quelques jours, quelque 400 invités étaient réunis à la Fondation Louis Vuitton pour fêter les 35 ans de Corporate Value Associates. À la fondation Louis Vuitton, comme en 2017, avec une expo Mitchell-Monet symbolique pour le fondateur du cabinet Paul-André Rabate.

  • Après l’épisode Zemmour, départ de l’ancien patron de Roland Berger
    22/11/22

    Alors qu’Olivier de Panafieu, l’ancien managing partner de Roland Berger en France, avait été suspendu après avoir accueilli un dîner de soutien à Éric Zemmour à son domicile, son départ du cabinet était en question. Il a finalement quitté ses fonctions en septembre.

  • McKinsey : élection de six hommes et une femme
    21/11/22

    Ils ne sont pas moins de sept, âgés de 33 et 49 ans, à être promus associés chez McKinsey Paris en cette mi-novembre : Hassen Ahmed, Timothée Fraisse, Jérémie Ghandour, Jérôme Loufrani, Cindy Popp (Tang), Arnaud Tournesac, Yannig Gourmelon.

  • BCG : trois nouveaux partners, dont un ex du cab’ de Nathalie Kosciusko-Morizet
    16/11/22

    Sanae Aouni et François-Régis Turc sont cooptés dans l’équipe BCG on Transformation. Leïla Hamidou est, elle, élue dans la practice marketing, sales et pricing.

  • Le Figaro sous le charme de McKinsey
    15/11/22

    Le quotidien dresse un éloge – un peu comique tant il est à sens unique – de Clarisse Magnin-Mallez, la patronne de McKinsey en France, et donne quitus au cabinet – en dépit des faits.

  • McKinsey : départ d’une associée santé-assurance
    10/11/22

    Stéphanie Lotz, associée de McKinsey Paris axée sur l’expérience client, particulièrement des secteurs santé et assurance, a quitté le cabinet, même si ce n’est pas encore officiel. Et pour l’instant, son nouveau point de chute reste inconnu. Maj 22/11/2022 : Stéphanie Lotz a rejoint le bureau de McKinsey à Stuttgart. 

Benjamin Solano
France
Eric Zemmour, Bertrand de la Chesnais, Pierre de Villiers, général, zemmour, campagne, présidentielles
10108
2022-01-21 18:16:45
2
Non