Droits LGBTQI+ : le BCG se met aux quotas

L’antenne allemande du BCG a annoncé vouloir accroître la diversité de ses équipes, pour atteindre au moins 5 % d’employés « queer » d’ici 2025.

Consultor
04 mai. 2023 à 05:00
Droits LGBTQI+ : le BCG se met aux quotas
© Maarten Zeehandelaar/Wirestock Creators

Et si le conseil en stratégie arborait un drapeau arc-en-ciel en 2023 ? C’est ce que laisse entendre l’initiative du Boston Consulting Group allemand : dans un rapide post Instagram publié ce week-end, le cabinet a fait la liste de ses prochains projets en matière de diversité, parmi lesquels figure un objectif d’« au moins 5 % de [leurs] effectifs appartenant à la communauté LGBTQI+ d’ici 2025 ».

L’information est reprise sur le site (en allemand) du BCG : la mesure ne semble pour l’instant concerner que les bureaux d’outre-Rhin, mais il faut noter que ce n’est pas la première fois que le cabinet prend des décisions en ce sens.

Le BCG s’est en effet affirmé comme précurseur en matière de droits LGBTQI+ dans le conseil avec la création d’un réseau inter-employés queer dès 1998 – étendu, puis renommé réseau Pride@BCG en 2018.

Le groupe y voit un espace pour garantir à ses employés queers les meilleures conditions de travail et de progression possibles en son sein. Au-delà de son fonctionnement interne, le BCG se penche aussi régulièrement sur la question des droits LGBTQI+, notamment via la publication régulière de son baromètre sur les perceptions et les attentes des LGBTQ+ dans le monde professionnel co-publié avec le magazine Têtu.

Et si d’aucuns tenteront peut-être d’intenter un procès en « pinkwashing », il faut rappeler que le secteur de la strat’ tout entier tend à se mobiliser en faveur de l’inclusion des personnes LGBTQI+. L’initiative du BCG réouvre surtout le débat sur la discrimination positive, et ouvre la voie à la mise en place de quotas dans le reste de ses bureaux.

à lire aussi

Boston Consulting Group
Consultor
04 mai. 2023 à 05:00
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaires (3)

Arthur
25 mai 2023 à 09:14
Donc il faudra déclarer sa sexualité à son employeur maintenant ?

citer

signaler

Andreanne
06 mai 2023 à 09:47
50/50 homme femme est aussi un nouveau dogme qui n’a aucun sens tant qu’il n’y aura pas 50/50 de CV de qualité identique mais personne n’osera le dire. Pour le coup, la discrimination est autorisée… Il est cependant sûr que la situation d’avant nous sous représentait, mais pourquoi vouloir 50/50 plutôt que l’absence de toute discrimination + mesure parentale favorable. Seul effet positif cela devrait faire évoluer la culture de travail vers moins de boulot !

citer

signaler

Florence
05 mai 2023 à 10:53
Il me semble qu'il y a quand même une différence de nature entre l'égalité homme/femme puisqu'on sait que la population est à 50/50 et les orientations sexuelles... D'où sort ce chiffre de 5% ? Et en quoi l'orientation sexuelle est-elle un fait à prendre en compte dans le recrutement ?

citer

signaler

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).
7 * 1 =

Manuel de survie

Adeline
Manuel de survie
BCG, diversité, LGBT, lgbtqi, rh, ressources humaines
12811
Boston Consulting Group
2023-05-03 19:10:48
3
Non