Délit d’initié : deux ans de prison pour l’ex-partner McKinsey

Puneet Dikshit, ancien partner au bureau de New York, a été reconnu coupable par le tribunal fédéral de Manhattan.

Consultor.fr
11 Avr. 2022 à 08:00
Délit d’initié : deux ans de prison pour l’ex-partner McKinsey
Adobe Stock

Il était accusé de fraude boursière en amont du rachat par Goldman Sachs de la plateforme financière de fourniture de crédits à la consommation GreenSky. Opération pour laquelle le partner de 40 ans était référent.

Il encourait une peine de quarante ans de prison, ce sera finalement deux : le tribunal fédéral de Manhattan a condamné, mercredi 6 avril 2022, Puneet Dikshit, ex-partner McKinsey du bureau de New York, à vingt-quatre mois de prison. Il était poursuivi pour délit d’initié.

à lire aussi

luca-bravo-tack3nspye0-unsplash-1

Bis repetita pour McKinsey ? Tout juste dix ans après que Rajat Gupta, l'ex-managing director de McKinsey de 1994 à 2003, avait été condamné pour délit d'initié à New York en 2012, au côté de Anil Kumar, un autre associé de la firme alors en fonction, la firme de conseil est à nouveau indirectement mise en cause par les soupçons de fraude boursière et de délit d’initié qui pèsent sur l’un des partners de la firme. Puneet Dikshit, c’est son nom, 40 ans, a été licencié par McKinsey. Il a été interpellé mercredi 10 novembre par la justice américaine, ce dont toute la presse économique anglo-saxonne a fait état.

Le tribunal a par ailleurs ordonné le renoncement à la totalité du bénéfice encaissé au travers de sa fraude, à savoir 455 017 dollars.

L’affaire remonte à l’été 2021, lorsque Puneet Dikshit s’est engagé dans des opérations de trading en achetant et vendant un certain nombre d’options d’achat d’actions GreenSky, alors même qu’il dirigeait l’équipe en charge de conseiller Goldman Sachs pour l’acquisition de cette plateforme financière. Acquisition qui s’est clôturée le 15 septembre 2021 pour un montant de 2,24 milliards de dollars. L’ex-partner McKinsey a opéré du 26 juillet au 13 septembre – deux jours avant la finalisation du rachat –, pariant sur une envolée des cours suite à l’annonce du rachat par Goldman Sachs. Et il a eu raison : l’action GreenSky a pris +53 % le jour où le public a appris la nouvelle.

Mais deux jours après, la presse américaine a pointé un volume d’opérations très élevé en lien avec les actions GreenSky, juste avant cette annonce, laissant penser à un éventuel délit d’initié. Une enquête a été ouverte, et les soupçons se sont tournés vers Puneet Dikshit. Le partner, chez McKinsey depuis 2019, a été licencié dans la foulée pour violation du règlement interne du cabinet et non-respect du code de conduite.

« Cette condamnation montre à Wall Street et à Main Street que les conseillers d’entreprise qui volent les informations qui leur sont confiées et les utilisent à leur profit personnel seront arrêtés et poursuivis », a averti le procureur Damian Williams.

Après avoir purgé sa peine, ce ressortissant indien qui vivait aux États-Unis depuis plus de dix ans devrait être expulsé, selon Reuters. Et parce qu’il n’est pas citoyen américain, Puneet Dikshit ne pourra prétendre à aucun programme de libération anticipée.

0
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaire (0)

Soyez le premier à réagir à cette information

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

private equity

  • Cession par TF1 d’une adtech au fonds HLD : en immersion avec les consultants

    TF1 vient de se séparer de son entité de marketing digital Gamned ! en cédant ses parts (majoritaires) à HLD, fonds européen de PE. Aux manettes des due diligence stratégiques : Eleven et CMI.

  • PE : Roland Berger missionné par « CEB », son ex-CEO

    Le CEO de Roland Berger de 2014 à 2019, Charles-Édouard Bouée, a fait appel à son ancien cabinet pour réaliser une due dil stratégique pour la première acquisition française de son fonds PE mid-cap, Adagia Partners.

  • Private equity : le temps se gâte

    Après une année 2021 record et un début 2022 tout aussi soutenu, les fonds d’investissement se préparent à naviguer avec plus d’incertitudes, sur fond de guerre en Ukraine et de tensions inflationnistes, et dans les cabinets de conseil qui les accompagnent, on a dû s’adapter.

  • IK Partners : Diki Korniloff promue partner

    Diki Korniloff, 36 ans, consultante deux ans au Boston Consulting Group, tisse sa toile dans le private equity.

  • Atlas For Men change de mains : INDEFI x Singulier aux due dil

    Trois ans après avoir acquis ce spécialiste français des vêtements outdoor lifestyle pour hommes, Latour Capital a vendu Atlas For Men à Motion Equity Partners. Les cabinets INDEFI et Singulier se sont occupés des due diligence stratégique et digitale de l’opération.

  • McKinsey : le monsieur secteur public sur le départ

    Karim Tadjeddine rejoindrait Partech à la rentrée de septembre pour y monter un fonds à impact.

  • Vis-à-vis Bain-EY-Parthenon dans l’entrée de HLD chez ba&sh

    Le fonds d’investissement européen HLD (2 milliards d’euros de capitaux) annonce entrer en négociations exclusives avec les fondateurs de la marque premium de mode dédiée aux femmes ba&sh en vue d’une prise de participation majoritaire au capital de la marque. Dans cette opération, pour les due dil stratégiques, sont intervenus les cabinets EY-Parthenon aux côtés de l’acquéreur HLD, et Bain & Company aux côtés de ba&sh et du fonds franco-américain L Catterton, présent depuis 2015.

  • EY-Parthenon et LEK accompagnent l'entrée de Bridgepoint chez Cegos

    Lorsque le fonds Bridgepoint Development Capital (BDC) décide d’entrer au capital (minoritaire) de Cegos, organisme de formation professionnelle et continue, il a fait appel au bureau parisien d’EY-Parthenon pour sa due dil stratégique. Le cabinet LEK est, lui, intervenu auprès de Cegos : Arnaud Sergent, directeur du bureau parisien, Stéphane Claquin, associé PE, industries et éducation, et Benjamin Tuchman, director.

  • Le BCG accompagne l’augmentation de capital de Paprec

    Deux mois après sa précédente levée de fonds de 150 millions d’euros, Paprec, l’un des principaux acteurs français de la valorisation des déchets, continue sa croissance externe avec une nouvelle collecte de 150 millions d’euros auprès de Vauban Infrastructure Partners et du Crédit Agricole. Une opération dont le BCG a assuré la due diligence stratégique.

Benjamin Solano
private equity
Puneet Dikshit, goldman sachs, GreenSky, délit d'initié, scandale, ethique, sec, lobby, lobbying, déontologie, éthique, conflit d'interets, gupta
10553
McKinsey
2022-04-14 11:48:18
0
Non